">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Musées et expositions

Exposition : "Merci Raymond" par Bertrand Lavier

Jusqu’au 17 juillet 2016, l’hôtel de la Monnaie à Paris accueille l’exposition Merci Raymond par Bertrand Lavier.

Une séance de spiritisme avec Bernard Blistène et Bertrand Lavier est proposée le 28 juin à 19h 

Accès libre dans la limite des places disponibles. 

Afin de rendre hommage aux liens que Raymond Hains avait tissé entre le quotidien, l’art, les sciences et le monde du subconscient, Bertrand Lavier et Bernard Blistène nous mettent en condition pour toucher du doigt l’univers du fantôme de Hains 

L’esprit facétieux de Raymond Hains est mis en scène par Bernard Blistène, Directeur du musée national d’art moderne - Centre Pompidou lors d’une séance de spiritisme avec Bertrand Lavier. 

Raymond Hains 

Plus qu’une exposition, ce sont des histoires, des anecdotes, des sensations que Bertrand Lavier met en scène dans les salons XVIIIème de la Monnaie de Paris en créant des correspondances et des confrontations inattendues avec les œuvres de Raymond Hains, décédé en 2005. 

Les oeuvres des deux hommes cohabitent, se répondent, s'enrichissent et se complètent. 

Cet artiste, figure du Nouveau Réalisme, connu notamment pour ses affiches lacérées, infatigable mixeur de mots, est ainsi présenté et mis en lumière par son ami et complice Bertrand Lavier. 

Les douze salons d’exposition de la Monnaie de Paris accueillent les chefs-d’œuvres de ces deux artistes qui établissent des analogies entre les mots, les noms, les images, tout en les détournant. 

Bertrand Lavier 

C’est dans l’idée de toujours réinventer de nouvelles formes d’exposition, que Bertrand Lavier conçoit au sein de la Monnaie de Paris un projet fait sur mesure dans le but de solliciter l’œil et l’esprit des visiteurs. 

Douze clins d’œil de Bertrand Lavier pour présenter différemment les œuvres de Raymond Hains à travers des face à face et des dialogues, en provoquant et en jouant avec son propre travail, comme une conversation entre amis – avec beaucoup de légèreté. 

Dès la façade où apparaîtra le titre de l’exposition Merci Raymond, Bertrand Lavier s’empare du palais sur la Seine, quai de Conti. 

Cette première intervention extérieure, en immenses lettres "verre cannelé" dorées, manifeste sa volonté de lier en un même lieu les œuvres du passé et les œuvres contemporaines. 

La Monnaie de Paris 

L’installation à la Monnaie de Paris rassemble l’esprit de ces deux compagnons de route qui mêlent à la perfection leurs univers artistiques et leurs réflexions sur un ton décalé où l’on retrouve autant Picasso, Matisse, Frank Stella, Giotto, que l’âne de Boronali. 

C’est un lumineux hommage, telle une gigantesque médaille autour du bâtiment qui l’accueille que sont présentées différemment les œuvres de Raymond Hains à travers des face à face et des dialogues, en provoquant et en jouant avec son propre travail, comme une conversation entre amis – avec beaucoup de légèreté. 

Renseignements pratiques 

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 836

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!