">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Histoire de Colette Weinstein

Exposition " Napoléon et l'Europe" au musée de l'Armée à Paris

L'Hôtel national des Invalides présente, du 27 mars au 14 juillet 2013, l'irrésistible ambition européenne de Napoléon Bonaparte.

Napoléon Bonaparte (1769-1821) a profondément et durablement marqué l’histoire de l’Europe. Il n’est pourtant resté que quinze ans au pouvoir.

Le parcours de visite montre sa politique d’expansion en Europe, et, en contre-point, les réactions multiples, d’adhésion ou de résistance, qu’elle a suscitées dans de nombreux pays européens ; il témoigne aussi des conséquences et des traces profondes que cette conquête a imprimées sur l’Europe.

L´exposition Napoléon et l’Europe, montre un épisode marquant de l’histoire française et européenne

Loin des clichés et des partis-pris, elle a pour objectif de présenter un épisode marquant de l’histoire française et européenne, de façon différenciée ; elle le fera en croisant les regards, divers voire opposés, des contemporains des événements, sur des thèmes touchant à la guerre, la politique, la diplomatie, l’administration, la monnaie, la propagande, les arts…

Pour retracer cette histoire, sont rassemblés 250 œuvres d’art, objets et documents prêtés par une cinquantaine de musées et institutions européennes, dont plus de la moitié hors de France.

Depuis l’exposition rétrospective Napoléon organisée en 1969 au Grand Palais, aucune synthèse de ce type et de cette ambition, n’a été organisée en France.

Politique d’expansion en Europe et conséquences des traces profondes que cette conquête a imprimées sur l’Europe

L’ambition européenne de Napoléon Bonaparte prend ses racines dans les idéaux de la Révolution, qu’il commence à réaliser lors de ses victoires remportées pendant la campagne d’Italie de 1796 à 1799. Devenu Premier Consul, puis Empereur des Français en 1804, il met en œuvre une action politique et militaire qui repousse toujours plus loin les frontières de son Empire.

Face à cette soif de domination, deux types de réactions se manifestent : d’une part des mouvements d’adhésion – en Allemagne du Sud, en Italie du Nord ou en Pologne…–, d’autre part des mouvements de résistance, parfois violents - en Espagne, dans le Tyrol, en Calabre, en Prusse, en Grande-Bretagne, en Russie… - jusqu’à inverser la dynamique de la conquête impériale.

La campagne de Russie et la fin dramatique de la Grande Armée précipitent la chute de l’Empire napoléonien. En 1814, Paris est investie.

Face à un même événement, il est proposé aux visiteurs des visions et représentations contemporaines très diverses et contrastées

Plus de 250 œuvres d’art, objets et documents, du plus prestigieux au plus modeste, conjuguent leurs qualités esthétiques et leur charge émotionnelle pour narrer cette épopée : armes blanches et à feu, uniformes, figurines historiques ; décorations, monnaies, documents d’archives ; tableaux, sculptures, estampes …

Depuis le portrait de Bonaparte franchissant le Grand Saint Bernard peint par David en 1800 (Musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon), archétype de la grande peinture d’histoire et de l’image hagiographique, jusqu’aux caricatures anglaises très largement diffusées, montrant l’empereur « conquérant » dans des scènes aussi inventives qu’incongrues, le spectre est large, les auteurs nombreux et les messages multiples.

Voisinent donc scènes de batailles et de paix, images glorificatrices et signes de dérision…

Autour de l’exposition

  • Un cycle de conférences du 1er au 20 mars
  • Un cycle de concerts (programmation en cours)
  • Des projections de films du 8 au 14 avril
  • Une table ronde L’uchronie napoléonienne, le 8 juin
  • Des animations pour le jeune public et les familles
  • Des visites guidées pour adultes
  • Une publication Napoléon et l’Europe, co-édité avec les éditions Somogy.
  • Poursuivre la visite napoléonienne au musée de l’Armée en découvrant les collections napoléoniennes dans les salles permanentes ; le tombeau de Napoléon, dans l’église du Dôme ; l’exposition-dossier Morts à Vilnius sur les fouilles archéologiques conduites en 2002 en Lituanie.

Source d’information et renseignements pratiques

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!