user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Voyages & Découvertes de Colette Weinstein

La Médaille en France aux XIXe et XXe siècles

La Monnaie de Paris présente ses collections au musée des Arts Décoratifs de Bordeaux jusqu'au 18 mars 2013.

La Monnaie de Paris est riche d’un patrimoine de plus 64 000 médailles. Elle conserve notamment l’une des plus importantes collections françaises de médailles des XIXe et XXe siècles, et depuis toujours les outillages de fabrication, véritables archives métalliques.

L’exposition "L'Art au creux de la Main : la Médaille en France aux XIXe et XXe siècles" qui est présentée au musée des Arts Décoratifs de Bordeaux jusqu’au 18 mars 2013, s’intègre dans un projet d’envergure nationale autour de la médaille.

Elle associe la Monnaie de Paris, le Musée d’Orsay, le Petit Palais, le cabinet des Médailles de Paris (Bibliothèque Nationale de France), les Musées des Beaux-arts de Lille et de Lyon. A cette occasion, chaque établissement proposera en ses murs une exposition autour de ses collections.

Présentation de l’exposition

Les 200 médailles exposées au Musée des Arts décoratifs de Bordeaux seront mises en valeur par une scénographie originale de Christian Lacroix, Conseiller artistique de la Monnaie de Paris.

Il a créé pour cette occasion tout un univers dans les salons du rez-de-chaussée et du premier étage du musée, magnifique hôtel particulier du XVIIIe siècle.

Christian Lacroix a imaginé un nouvel écrin pour l’exposition : vitrines, tapis, éclairage, décoration… Il a dessiné la Médaille du Mariage et les Monnaies de collection des Rois de France, il a également conçu la médaille de l’exposition.

Une période méconnue de l’historie de la médaille

Au Musée d’Orsay, la Monnaie de Paris, acteur majeur de la création médaillistique s’est associée aux autres participants du projet pour présenter des collections d’un art longtemps considéré comme mineur (il tient au creux de la main) mais exercé par des artistes dont la contribution est maintenant considérée comme essentielle (Roty, Charpentier, Yencesse, etc.).

L’exposition présente le passage de l’Académisme à l’Art nouveau dans le monde des médailles et l’arrivée de nouveaux thèmes (vie familiale, vie ouvrière, ère industrielle) dans les productions de la Monnaie de Paris encouragées par la Société de la Médaille Française.

Les médailles seront présentées selon deux angles : d’une part, le rôle de la Monnaie de Paris dans la promotion de la médaille, et d’autre part l’influence de la Société de la Médaille Française.

La Monnaie de Paris et la promotion de la médaille aux XIXe et XXe siècles

La Monnaie de Paris a été le principal fabricant et éditeur de médailles au XIXe siècle, pour l’Etat et les clients particuliers.

Du fait d’un quasi?monopole de production jusqu’au début des années 1880, la Monnaie de Paris resta longtemps l’acteur prépondérant en matière de création médaillistique. Cette position lui permit de recruter les meilleurs artistes des Grands Prix de Rome issus de la Villa Médicis.

Des signatures telles que celles d’Oscar Roty, Jules Clément Chaplain, Georges Dupré ou Frédéric de Vernon contribuèrent à lui attirer des commandes et seront présentées dans ce premier volet.

L’exposition révèle le rôle de la "Société des Amis de la Médaille"

Cette société d’encouragement à l’art de la médaille passe commande à de jeunes artistes chaque année entre 1899 et 1920.

La période d’activité de la Société des Amis de la Médaille Française (SAMF) correspond à un premier âge d’or pour la Monnaie de Paris et pour l’édition et la fabrication de médailles. Les thèmes de ces médailles sont intimistes pour certains (la maternité, l’enfance, le bain) ou bien rappellent le monde du travail (les forgerons, les mineurs, le rêve du travailleur, la moisson).

D’autres évoquent la musique, la danse ou les allégories du printemps, de l’été ou encore des personnages mythologiques et historiques tels que Junon et Psyché, un faune et une faunesse, Cléopâtre et Hélène de Troie.

La Monnaie de Paris réalise des objets d’art dans ses ateliers du quai de Conti à Paris, ancienne manufacture royale de la monnaie construite en 1775

La fabrication de ses monnaies de collections, médailles, décorations, fontes et bijoux s’appuie sur les savoir-faire entretenus et perfectionnés au fil du temps par des générations d’artisans.

En 2012, c’est une série de pièces sur les Rois de France qui voit le jour. Les monnaies de collection frappées par la Monnaie de Paris, telles que les séries des "Euros Or et Argent" et des "Euros des Régions" rencontrent un grand succès, tant auprès des collectionneurs que du grand public.

La Monnaie de Paris créé également des objets d’art en tirage limité, à l’image de la monnaie d’un kilo d’or représentant le Taj Mahal avec un dôme serti de diamants, réalisée en partenariat avec les maisons Cartier et Goyard.

Source d’information et renseignements pratiques

  • Le musée des Arts décoratifs
  • 39 rue Bouffard - 33000 Bordeaux
  • Téléphone : 05 56 10 14 00
  • Site internet : http://www.bordeaux.fr/

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!