">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Musées et expositions

Les chaussures et leurs histoires s'exposent au Musée des Confluences

Jusqu’au 30/04/2017 à Lyon, une exposition inédite est proposée : "À vos pieds" conçue et réalisée en coproduction avec le musée internationale de la Chaussure.


La chaussure témoigne des différentes cultures et civilisations depuis l'Antiquité et ne cesse d'inspirer les créateurs d'aujourd'hui. 

Nos chaussures dévoilent beaucoup de nous, de notre personnalité, de notre histoire. 

Pour mieux comprendre ce que ces objets révèlent, l’exposition emmène le visiteur à la découverte de souliers issus de tous les continents, du 16e au 21e siècle, des délicats lotus pour pieds bandés chinois aux actuelles baskets.

Qu’elles soient sandales, bottes, mocassins, babouches ou bien d’autres, les chaussures sont intimement liées aux histoires humaines. Témoins de nos modes de vie, elles sont aussi objets de désirs et marquent souvent une appartenance à un groupe. 

Sous le regard de qui sait les déchiffrer, elles révèlent codes et symboles : il n’y a rien d’anodin dans les chaussures que nous choisissons de porter. 

Entre choix et contraintes 

Bandage des pieds ou port de talons hauts participent d'une même contrainte physique : le pied est cambré. 

Dans la société chinoise de l’ère Qing (1644-1912), la taille du pied est un marqueur de la beauté féminine et du prestige familial. Les chaussures portées par Tseu-Hi, impératrice de Mandchourie, témoignent de cette apparence chinoise enviée par les Mandchoues. 

En Europe, les nobles du 17e siècle portaient quant à eux les talons comme symbole de pouvoir. 

Aujourd’hui, ces derniers sont devenus l’apanage des femmes. 

Chaussures d’enfance 

Les souliers des tout-petits sont des indicateurs de la place de l’enfant dans une société. 

La chaussure qui protège le pied fragile y assure ses premiers pas. Tel un porte-bonheur pour un avenir radieux, ces chaussons à tête de tigre (Chine – 19e s.) le protègent de manière symbolique. En Europe, à partir du 20e siècle, l’anatomie du pied de l’enfant est examinée de plus près. 

Les parents recherchent des modèles de chaussures d’enfants qui les aident à "marcher droit". 

Chaussures du quotidien 

Les chaussures qui protègent les pieds dans les tâches domestiques témoignent du quotidien dans lequel évolue leur propriétaire. 

Conçues de matériaux peu coûteux, elles sont faites selon les ressources disponibles : de cuir, de fibres végétales, de peau ou même de matériaux de récupération comme le pneu. 

En Corée, les classes populaires de la période Joseon (1392-1910) ont largement porté les jipsin, ces sandales bon marché tressées en paille de riz ou en chanvre, tandis que les classes supérieures se dotaient de chaussures plus coûteuses en soie, en velours ou en cuir. 

Renseignements pratiques 

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!