">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Histoire de Colette Weinstein

"Les Rothschild en France au XIXe siècle" à la BnF

À travers le destin de la famille Rothschild, c'est l'histoire du XIXe siècle qui est évoquée par la Bibliothèque nationale, jusqu'au 10 février 2013.

Lorsqu’en 1812, James de Rothschild, l’un des cinq frères Rothschild de Francfort, arrive à Paris, il a 20 ans et son talent dans les affaires le désigne rapidement comme l’un des acteurs éminents du monde de la haute banque.

Avec lui, des banquiers venus de toute l’Europe vont faire de Paris une grande place de la finance et participer à la révolution industrielle.

L’exposition de la Bibliothèque nationale de France (BnF) site Richelieu, présente la figure centrale de James de Rothschild, archétype de l’homme d’affaires du XIXe siècle, et d’autres grands banquiers, tantôt alliés, tantôt rivaux, les frères Pereire et les Camondo.

Passage d’une société aristocratique et rurale à une société bourgeoise et industrielle, du Premier Empire aux prémices de la République

Un ensemble de documents exceptionnels témoignent de la volonté de la famille Rotshchild de conserver une mémoire familiale, financière, industrielle et artistique, dès la création de la banque à Francfort par Mayer Amschel (1744 –1812).

Les documents s’accompagnent d’œuvres issues de plusieurs départements de la BnF, d’institutions nationales françaises et de collections privées. Présentée dans la magnifique galerie Mansart, les œuvres d’art sont issues des legs de la famille Rothschild aux grandes institutions françaises.

L’exposition présente de magnifiques tableaux, dont certains prêts exceptionnels comme La Laitière de Greuze, première œuvre achetée par James de Rothschild et désormais conservée au musée du Louvre, des objets d’art, livres, illustrations, photographies et documents. Ou encore, des objets religieux telle cette plaque ornementale pour la Torah en argent, corail, perles et pierres semi-précieuses (musée d’art et d’histoire du Judaïsme).

À 20 ans, James de Rothschild arrive à Paris

James de Rothschild, le futur “Grand Baron”, était à la fois le benjamin des fils et le cadet des dix enfants de Mayer Amschel Rothschild, le fondateur de la banque Rothschild. James a grandi avec ses frères, dans la Judengasse - la rue des Juifs - à Francfort.

Il a reçu une éducation à l’école juive et a appris à écrire en "jüdisch", la version francfortoise du yiddish dans laquelle il correspondra avec ses frères.

En 1809, il séjourne en Angleterre chez son frère. En 1812, James s’installe à Paris. À partir de 1814, les frères Rothschild sont chargés du financement de l’effort de guerre de la coalition emmenée par la Grande-Bretagne contre Napoléon Ier.

En 1817, il installe la société "Messieurs de Rothschild Frères" dans le quartier des affaires, à l’hôtel d’Otrante, situé rue Laffitte, qui a appartenu à Fouché.

James et Betty

En 1824, James épouse sa nièce Betty, âgée de 19 ans. Elle est la fille de son frère Salomon, installé à Vienne, et de Caroline Stern. Ils auront cinq enfants, Charlotte, Alphonse, Gustave, Salomon et Edmond.

Les femmes de la famille Rothschild étaient encouragées à jouer un rôle dans la société, à être des hôtesses accomplies, à représenter leur famille dans ses activités philanthropiques, à s’occuper de l’éducation des enfants et à aider leur époux dans les affaires en rendant une myriade de services à leurs clients et à leurs amis. Betty n’y manquera pas.

Tout comme d’autres femmes de la famille, elle jouera aussi les intermédiaires entre les générations, en particulier entre les pères et les fils. Son action dans la création de fondations caritatives sera également extrêmement importante.

Présentation de l’exposition

L’exposition s’ouvre sur le vaste arbre généalogique de la famille Rothschild : Mayer Amschel Rothschild (1744 -1812), fondateur de la dynastie, se situe au sommet de l’arbre.

Puis viennent ses cinq fils et ses cinq filles. Banquier à Francfort, Mayer Amschel construit avec ses fils un réseau familial d’affaires et de commerce ; Amschel reste auprès de lui, Nathan part à Londres, Salomon à Vienne, Carl à Naples et James à Paris.

Anoblis par l’empereur d’Autriche François Ier en 1822, les cinq frères font figurer dans leur blason un bouclier rouge - "rote Schild" en allemand - au centre de l’écu et cinq flèches symboles de l’unité de la famille, tenue par une main ferme, sans doute celle du père.

Grands banquiers du XIXe siècle : les Pereire et les Camondo

En contrepoint de la partie principale consacrée à James de Rothschild, l’exposition présente deux grandes familles de banquiers représentatives de la haute-banque parisienne du XIXe siècle : les Pereire.et les Camondo.

  • Les frères Pereire
Nés à Bordeaux, Emile (1800 -1875) et Isaac (1806 -1880), s’installent à Paris dans les années 1820 et se lancent dans l’industrie et la banque. Ils s’engagent dans la construction et la mise en exploitation des chemins de fer de Paris à Saint-Germain-en-Laye (1835 -1837), de Paris à Versailles Rive-droite (1839), et collabore avec James de Rothschild sur le projet de la ligne Paris-Lyon (1840) et la création de la ligne Lyon – Méditerranée.

  • Les Camondo
Établis à Constantinople à la fin du XVIIIe siècle, ils s’affirment par leur dynamisme et leur philanthropie.

La génération suivante se passionne pour l’art. Fils d’Abraham Behor, Isaac est compositeur et soutient la construction du Théâtre des Champs-Elysées. Son cousin Moïse, réunit une collection exceptionnelle qu’il abrite dans son hôtel particulier de la rue de Monceau.

Son fils unique, Nissim, meurt en combat aérien en 1917. En souvenir de lui, Moïse de Camondo lègue son hôtel et ses collections à l’Union centrale des Arts Décoratifs. Le musée Nissim de Camondo est inauguré en 1936.

Les derniers descendants de cette famille ont été déportés et assassinés à Auschwitz lors de la Seconde Guerre mondiale.

Renseignements pratiques

  • BnF site Richelieu
  • 5 rue Vivienne - 75002 Paris
  • Tel : +33 (0)1 53 79 59 59
  • http://www.bnf.fr/

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!