">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Histoire de Colette Weinstein

Résister sous l'occupation : "Libération-Nord" 1940-1944

Cette exposition propose jusqu'au 27 janvier 2013, de mettre en lumière l'un des principaux mouvements de résistance en zone occupée.

"Libération-Nord", organisation anti-vichyssoise et antinazie, est née à l’automne 1940 à l’initiative de deux syndicalistes, Christian Pineau et Robert Lacoste.

Dans un quartier chargé d’histoire, le musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et le musée Jean Moulin, situés au-dessus de la gare Montparnasse, face au jardin Atlantique, présentent photographies, interviews de résistants, archives audiovisuelles qui illustrent cette grande page de lutte contre l’oppression.

La parution du premier numéro du journal Libération-Nord, hebdomadaire, marque le point de départ d’un mouvement qui se structure et s’étend. Le journal paraît, sans discontinuer, jusqu’en août 1944.

"Libé-Nord" rassemble des résistants hommes et femmes

A la suite de la mission de Christian Pineau à Londres en février 1942, ce dernier obtient du général de Gaulle une déclaration pour les mouvements de résistance, affirmant son idéal républicain.

Sur ordre du chef de la France libre, «Libé-Nord» étend son champ d’action au renseignement politique et militaire avec la mise sur pied des réseaux Phalanx et Cohors, respectivement dirigés par Christian Pineau et Jean Cavaillès.

Membre du Conseil de la Résistance créé par Jean Moulin en mai 1943, «Libé-Nord» prend une part active à la libération de Paris ainsi qu’aux opérations engagées en province.

L’exposition est organisée autour d’un parcours chronologique et thématique.

Les moyens indispensables à la fabrication du journal résistant Libération-Nord : machine à écrire et ronéo, sont placés au centre de l’exposition, reconstituant une imprimerie clandestine. Malgré des conditions difficiles sous l’Occupation, 190 numéros de Libération-Nord sont parus sans interruption, tous les dimanches, jusqu’à la Libération.

On peut également y découvrir plusieurs centaines d’objets : container de parachutage, crayons-détonateurs, grenade, brassards, bicyclette rappelant le rôle des agents de liaison… ainsi que de rares et émouvants documents rédigés dans la clandestinité : tracts, plans, journaux, pièces d’identité.

Dans une salle adjacente, l’intérieur d’un foyer de la France occupée est reconstitué avec son poste de TSF permettant au visiteur d’appréhender l’autre grand moyen d’information : la radio. Ecouter la BBC en dépit des interdits et des parasitages de l’Occupant et de Vichy, a entretenu l’espoir tout au long de ces années.

Fiche technique de l’exposition

Cette exposition qui comporte un parcours pédagogique pour les plus jeunes, offre aussi, grâce à des visites de classes adaptées, l’opportunité aux collégiens et aux lycéens d’approfondir ce qu’impliquait "Communiquer pour résister", thème du Concours national de la Résistance et de la Déportation 2012-2013, avec lequel le musée a d’ailleurs développé un partenariat.

Tout au long du parcours sont proposés des liens sous forme de QR codes (pour «Quick Response») c’est-à-dire, des petits pictogrammes décodables renvoyant à des informations sur internet.

Les pictogrammes peuvent être photographiés par un Smartphone équipé d’une application dédiée, permettant ainsi au visiteur muni d’un téléphone portable adapté, ou d'une tablette, d’accéder à des contenus complémentaires (photos, sons, textes) à partir du site consacré à l’exposition Libération-Nord.

Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin

Le Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et le Musée Jean Moulin ont été inaugurés à l’été 1994 pour la célébration du 50e anniversaire de la Libération de Paris.

Le Mémorial Leclerc retrace l’action de Philippe Leclerc de Hauteclocque et des hommes et des femmes qui l’ont suivi.

Le Musée Jean Moulin présente l’homme public, le haut fonctionnaire, l’unificateur de la Résistance mais aussi l’homme privé, épris de modernisme, artiste et amateur d’art.

Parallèlement sont évoqués la France pendant la Seconde Guerre mondiale, la Résistance de juin 1940 à la Libération en 1944, Paris allemand, Paris résistant, le gouvernement de Vichy et les occupants.

Pour en savoir plus

  • Les origines des deux musées : cliquez ICI
  • Les Midis de l’histoire : cliquez ICI
  • Cycle inter-musées "Autour de Montparnasse" : cliquez ICI

Renseignements pratiques

  • Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin
  • Jardin Atlantique (au-dessus de la gare Montparnasse)
  • 23 allée de la 2ème DB - 75015 Paris
  • Tél. : 01 40 64 39 44 / Fax : 01 43 21 28 30
  • Email :ml.leclerc-moulin@paris.fr
  • Site internet :http://www.ml-leclerc-moulin.paris.fr/

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 843

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!