"Bonnard en Normandie", au musée des impressionnismes

Découvrez une rétrospective de l'œuvre de Pierre Bonnard à Giverny, dans un lieu spécialement dédié à l'impressionnisme

Pierre Bonnard (1867-1947), est un peintre majeur de l'art du 20e siècle. Coloriste génial, c’est la figure de proue du mouvement des Nabis . Les couleurs qu’il utilise sont toujours lumineuses. Le musée des impressionnismes à Giverny, situé dans le département de l'Eure, propose l’exposition "Bonnard en Normandie" jusqu’au 3 juillet 2011.

Comme Monnet, Bonnard aime la nature et les jardins. Dés 1900, il prend l’habitude de passer une partie de l’année à la campagne. Il s’éloigne progressivement de Paris, multipliant les séjours au bord de la Seine. Bonnard est également attiré par la mer et se rend sur le littoral normand où il séjourne.

Mais c’est tout près de Giverny, à Vernonnet, qu’il choisit en 1912 d’acheter La Roulotte . Cinq kilomètres séparent les Bonnard de l’animation créée par la colonie de peintres qui s’est formée autour de Monet. Les deux hommes, se voient souvent et Bonnard assiste à la longue et difficile élaboration du cycle des nymphéas de l’Orangerie.

Présentation de l’Exposition

De 1910 à 1938, l’artiste a laissé plus d’une centaine de paysages inspirés de Vernonnet et ses environs. Il peint des thèmes de la vie quotidienne, des scènes d’intérieur (salles à manger, natures mortes...), des nus féminins et des autoportraits, sans oublier la peinture décorative, souvent inspirée des paysages des bords de Seine.

L’exposition présente 80 œuvres environ, peintures et dessins, réunies à Giverny pour évoquer cette période féconde. Elle propose aussi une section de photographies de l’artiste en Normandie. Enfin, de nombreux documents, correspondances et archives, complètent cette évocation du Bonnard "normand".

Bonnard en Normandie

En introduction, cette section présente une sélection d’œuvres peintes de 1900 à 1909 dans la Vallée de la Seine et en Normandie. Elle montre l’intérêt grandissant de Bonnard pour la nature et l’évolution de sa conception du paysage au cours des années qui précèdent l’acquisition de La Roulotte. On peut y voir le tableau représentant un paysage de Vernon, Fenêtre ouverte sur la Seine , huile sur toile de 74 x 113 cm, peint en 1911.

Vue sous divers angles, la maison de Vernonnet devient dès 1910 un thème récurrent dans l’œuvre de l’artiste. Elle est très reconnaissable avec son balcon de bois et la vue qu’elle offre sur le jardin et sur la Seine.

Bonnard, le paysagiste

La période "normande" qui se situe de 1908 à 1938, est particulièrement riche dans la vie et l’œuvre de Bonnard. Il s’oriente progressivement vers une expression toujours plus forte et plus libre de la couleur. Ses paysages sont toujours humanisés par une présence humaine.

Le jardin, "sauvage" ou "inculte", devient un de ses sujets de prédilection. Progressivement, sa représentation évolue jusqu’à devenir un puzzle coloré, où l’espace unifié affirme ses deux dimensions.

Bonnard et la peinture décorative

Comme Monet, et tant d’autres peintres contemporains, Bonnard manifeste un intérêt tout particulier pour la peinture décorative. Au cours des années 1910-1920, il peint plusieurs ensembles décoratifs destinés à une clientèle privée. Souvent, les paysages de Vernon et des environs servent de toile de fond à ces décors idylliques.

Quand Bonnard achète la maison du Bosquet au Cannet en 1926, il ne renonce pas à La Roulotte dont il ne se sépare qu’en 1938 et où il séjourne toujours régulièrement. Il se rend aussi sur le littoral normand, surtout après la mort de Monet. Il loue des maisons ou des appartements meublés près de Deauville.

Bonnard et le dessin

Au-delà des nombreuses notes, détails ou idées de compositions, qui constituent une documentation, un répertoire visuel, destiné à nourrir le lent travail d’élaboration de l’œuvre à l’atelier, l’artiste signe aussi à cette époque des dessins plus poussés. .

Exigeant dans le domaine du graphisme comme dans celui de la peinture, il explore les diverses techniques du dessin et invente un langage très personnel. Réalisées à l’aquarelle, à la gouache, à la plume ou à la mine de plomb, ces œuvres à part entière mêlent souvent des techniques diverses.

Au cours de la visite, les visiteurs peuvent admirer le dessin à la plume (encre brune et encre de Chine) de la maison de l’artiste, La Roulotte

Informations pratiques

  • Musée des impressionismes Giverny
  • 99, rue Claude Monet - 27620 Giverny
  • tél. 33 (0) 232 51 94 65
  • http://www.mdig.fr/

Sur le même sujet