Couturiers et créateurs de mode au Grand Trianon, à Versailles

L'exposition "Le XVIIIe au goût du jour", proposée jusqu'au 9 octobre 2011, retrace l'influence du siècle des lumières sur la mode actuelle.

L’exposition Le XVIIIe au goût du jour est présentée par le château de Versailles et le musée Galliera, dans les appartements du Grand Trianon.

Entre haute couture et prêt-à-porter, une cinquantaine de modèles de grands créateurs du XXe siècle dialoguent avec les costumes et accessoires du XVIIe, et racontent comment ce siècle est cité avec un constant intérêt. Ces pièces proviennent des archives des maisons de couture et des collections de Galliera.

C’est à Versailles, avec Rose Bertin dont la principale cliente était Marie-Antoinette, que, pour la première fois dans l’histoire du vêtement s’affiche un nouveau métier, celui de créateur de mode. Métier qui va connaître le succès qu’on sait au XIXe et surtout au XXe siècle.

Le Grand Trianon

En 1670, Louis XIV ordonne à l’architecte Louis Le Vau la construction d’un château en l’honneur de sa maîtresse, la marquise de Montespan. Édifié au bout du bras nord du Grand Canal récemment creusé, il est situé à l’emplacement de l’ancien village de Trianon acheté et rasé par le souverain deux ans plus tôt.

Ce bâtiment a conservé de façon très nette son décor architectural du début du XVIIIe siècle. Il constitue une expression parfaite du goût dit « classique » de la seconde partie du règne de Louis XIV. Malgré le style empire du mobilier, toujours visible aujourd’hui, Napoléon n’a pas trahi le goût royal de l’Ancien Régime.

Le musée Galliera

Le musée de la Mode de la Ville de Paris est inauguré en 1977, dans le palais de la duchesse de Galliera, édifié au XIXe siècle. Ses collections, avec plus de 100 000 vêtements et accessoires, sont parmi les plus riches au monde.

Conservé dans les réserves, ce fonds, enrichi au fil des années grâce aux acquisitions de la Ville de Paris et à la générosité de donateurs – particuliers, maisons de couture, stylistes – est l’objet de toutes les attentions.

Présentation de l’exposition

Rayonnant sur les cours européennes, la culture française éclaire le XVIIIe siècle incarné par madame de Pompadour, madame Du Barry et plus encore Marie-Antoinette, figures de la frivolité qui fascinent tant le cinéma, la littérature et la mode. Immenses coiffures poudrées, corps à baleines et jupes à panier, volants et falbalas, tel est ce XVIIIe siècle.

Le musée de la Mode de la Ville de Paris a réalisé un choix d’une soixantaine de pièces, vêtements et accessoires, tous unis par leur appartenance au XVIIIe siècle. Les maisons de mode, les créateurs et les couturiers les plus talentueux ont accepté un face à face avec des pièces du patrimoine historique du musée.

Parcours de l’exposition

Réunis en groupes harmonieux, à la rencontre des lieux, vêtements et costumes mettent en évidence l’ambiguïté d’un siècle historique et néanmoins contemporain. En un face à face poétique, sont mis en scène, costumes du XVIIIe siècle et chefs-d’œuvre de la couture et des créateurs de mode contemporains.

Comme par un jeu de miroirs, les pièces exposées, haute couture ou prêt-à-porter, proposent une lecture actuelle d’un siècle rêvé. Chaque créateur adapte l’époque à sa sensibilité. Certains citent presque littéralement les silhouettes, d’autres les déconstruisent, les interprètent dans une débauche de soieries chamarrées, de broderies et de dentelles.

Aussi nombreux qu’indispensables au XVIIIe, les accessoires se mêlent aux costumes en d’extravagants assemblages. Premier d’entre tous à la cour, le bijou est indissociable du costume d’apparat.

Informations pratiques

  • Lieu d’exposition : le Grand Trianon
  • Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles
  • 78008 Versailles Cedex
  • Tél. : 01 30 83 78 00
  • www.chateauversailles.fr
  • Renseignements et réservations par mail : visites.conferences@chateauversailles.fr
  • L’exposition est ouverte tous les jours, sauf le lundi, de 12h à 18h30.

Sur le même sujet