Exposition à Bordeaux "Poussin-Moïse. Du dessin à la tapisserie"

La tenture de "L'Histoire de Moïse" d'après Nicolas Poussin, est présentée du 30 juin au 26 septembre 2011, à la Galerie des Beaux-arts de Bordeaux
48

A la mort de Jean-Baptiste Colbert en septembre 1683, le nouveau surintendant des Bâtiments du Roi, impose à la manufacture des Gobelins d’abandonner le tissage des célèbres tentures de Charles Le Brun.

Dès lors, les ateliers royaux entreprennent une nouvelle tenture, composée de dix tapisseries, sur l’histoire de Moïse à partir de huit tableaux de Nicolas Poussin (1594 – 1665), considéré comme le plus grand peintre français

Le musée des Beaux-arts de Bordeaux présente du 30 juin au 26 septembre 2011, pour la première fois en France la tenture complète, restaurée par les ateliers du Mobilier national, L’Histoire de Moïse d’après Nicolas Poussin (1594-1665) et Charles Le Brun (1619-1690).

L’exposition "Poussin-Moïse. Du dessin à la tapisserie est réalisée" en partenariat avec la Villa Médicis à Rome. Elle a reçu le label d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication.

Présentation de l’exposition "Poussin - Moïse"

Grâce au prêt du Mobilier national, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux réunit la totalité des dix tapisseries de cette prestigieuse commande royale et permet ainsi au public de redécouvrir un cycle essentiel de l’histoire du goût ainsi que de l’histoire de l’art français du XVIIe siècle.

L’exposition présente aussi trois peintures de Nicolas Poussin, un carton de tapisserie, des dessins et des gravures prêtés par de grandes institutions nationales.

Cet ensemble d’œuvres favorisera la compréhension de la genèse, de la réception et de la diffusion de cette commande ainsi que de l’œuvre de Poussin considéré par les artistes français comme l’égal de Raphaël.

La tenture de Moïse d’après Nicolas Poussin et Charles Le Brun : histoire du Prophète, de son enfance à l’Exode

L’histoire que conte l ’Exode est certainement l’un des événements les plus significatifs de toute l’histoire juive. Moïse, issu de la tribu de Lévi, nait en Égypte au moment où Pharaon donne l’ordre à tout son peuple de jeter dans le Nil tout enfant mâle qui naît (Exode 1,22). Sa mère le met dans un panier de jonc qu'elle va déposer sur le Nil. C'est là que la fille de Pharaon le découvre et décida de l'adopter.

La tenture de Moïse est composée de huit tapisseries d’après Nicolas Poussin et deux de Charles Le Brun : Le Buisson ardent et Le Serpent d’airain. Ces tapisseries, en laine et soie, rehaussées d’or, sont de grande taille : 4 m sur 6 m environ. Elles occupent les deux principaux niveaux de la galerie suivant l’ordre chronologique de la Bible et des Antiquités judaïques de Flavius Josèphe.

  • Moïse exposé sur les eaux
  • Moïse sauvé des eaux
  • Moïse enfant foulant aux pieds la couronne de Pharaon
  • Le Buisson ardent
  • Moïse changeant en serpent la verge d’Aaron
  • Le Passage de la mer Rouge
  • La Manne dans le désert
  • Le Frappement du rocher
  • L’Adoration du veau d’or
  • Le Serpent d’airain
Au rez-de-chaussée, sont présentés l’enfance de Moïse et l’épisode du buisson ardent. A l’étage, les principaux thèmes de l’Exode. Au sous-sol sont exposées les œuvres de Poussin consacrées au prophète hébreu.

Les commanditaires de la tenture royale

A l’entrée de l’exposition un ensemble de gravures, l’autoportrait de Poussin et un portrait de l’artiste par Jean Pesne, le portrait de Louvois par Robert Nanteuil et celui de Charles Le Brun par Gérard Edelinck rappellent au visiteur le rôle des deux peintres et du ministre dans la création ou la commande de la tenture royale.

Elles sont accompagnées du plan manuscrit de la manufacture royale des Gobelins levé en 1691 par Sébastien Leclerc et conservé aux Archives nationales de France.

Le prêt exceptionnel par le Louvre de trois peintures de Poussin qui ont servi de modèle aux ateliers des Gobelins, ainsi que de quatre dessins préparatoires à des tableaux consacrés à Moïse permet une meilleure compréhension de la commande royale tandis que le carton de L’Adoration du veau d’or, récemment restauré, témoigne du processus de transposition avant le tissage.

Informations pratiques

  • Galerie des Beaux-Arts - Place du Colonel Raynal - 33 000 Bordeaux
  • Tél. : 33 (0)5 56 96 51 60
  • Fax : 33 (0)5 56 10 25 13
  • musbxa@mairie-bordeaux.fr

Sur le même sujet