Exposition à Paris 9e : les jardins romantiques au musée

Le musée de la Vie romantique présente : "Jardins romantiques français 1770-1840, du jardin des Lumières au parc romantique"

Une importante exposition est proposée par le musée de la Vie romantique à Paris 9e, du 8 mars au 17 juillet 2011. Elle réunit quelque cent peintures, aquarelles, dessins et objets d’art autour des plus emblématiques réalisations qui ont marqué l’histoire du jardin français.

Il existe un répertoire type du parc pittoresque au temps des Lumières : cascade, rivière, embarcation pour les promeneurs, grotte, rochers, pont "rustique" en bois, pavillon d’ornement, colonne rostrale à l’antique…

Le musée de la Vie romantique

Au cœur du quartier de la Nouvelle Athènes (9e), l’hôtel Scheffer-Renan abrite depuis 1987 le musée de la Vie romantique de la Ville de Paris. Une allée discrète bordée d’arbres centenaires conduit à un charmant pavillon à l’italienne devant une cour pavée et un délicieux jardin de roses et de lilas.

Le peintre et sculpteur Ary Scheffer (1795-1858), artiste d’origine hollandaise y vécut de 1830 à sa mort. Pieusement conservé par sa fille Cornelia Scheffer - Marjolin, puis par sa petite nièce Noémie, fille du philosophe Ernest Renan, ce lieu d’exception fut pendant cent cinquante ans le foyer d’une famille entièrement vouée aux arts et aux lettres.

Le charme évocateur du musée tient aussi à la reconstitution de l’atelier-salon, avec la bibliothèque enrichie par quatre générations : Scheffer, Renan , Psichari Jean (1854-1929) et Robert Siohan (1894-1985).

Un nouvel art de vivre

Jusqu’à la Révolution, les lecteurs de Jean-Jacques Rousseau plantent les premiers jardins pittoresques ornés de fabriques qui invitent au sentiment et à une mélancolie préromantique. : le promeneur solitaire rêve dans un sous-bois, médite dans un ermitage, s’émeut devant une grotte, frissonne sous une cascade…

Sous l’Empire, l’impératrice Joséphine multiplie à la Malmaison boutures et cultivars envoyés d’Afrique ou d’Australie et fait peindre ses roses par Redouté , quand l’agriculture moderne ouvre, avec Louis-Martin Berthault , le parc romanesque sur la nature.

La botanique enrichit un nouvel art de vivre que reflètent à loisir la peinture et les arts décoratifs. Le jardinage s’impose comme une occupation salvatrice et fructueuse qui apaise le mal du siècle.

Présentation de l’exposition

Au fil des siècles et des saisons, le goût du jardin pittoresque s’est raffiné en un art de vivre à part entière dont les Encyclopédistes, puis Beaumarchais, avant l’impératrice, sont les ambassadeurs écoutés.

La Restauration et la Monarchie de Juillet voient la pratique du jardinage conquérir toutes les couches de la société, et les grands destins du romantisme s’y enracinent.

Au premier rang, s’imposent naturellement voyageurs et savants qui rapportent et multiplient, d’un continent à l’autre, moult herbiers soigneusement conservés au Muséum et rares cultivars développés dans le secret des pépinières ou à l’arboretum.

Parcours de l’exposition

L’exposition propose, autour d’environ 130 œuvres, un cheminement chronologique à travers l’histoire du jardin romantique français, de ses prémices au milieu du 18e siècle à ses réalisations les plus abouties : de Monceau, Méréville , Ermenonville, jusqu’à La Malmaison et les parcs sous la Restauration.

Avec le siècle des lumières s’impose une nouvelle esthétique de la nature "sans niveau ni cordeau" inspirée par la peinture. Le jardin irrégulier "sensible" ou "pittoresque" offre au promeneur une infime variété d’impressions sensorielles. Grottes, lacs et cascades, fabriques, invitent au rêve et à la méditation.

Dès la fin du XVIIIe siècle, les fleurs participent d’une symbolique littéraire et artistique renouvelée. Bientôt se répand la vogue du langage floral essentiellement amoureux. Le Langage des fleurs de Charlotte de la Tour en 1819, en est l’illustration la plus célèbre et la plus influente.

Informations pratiques

Musée de la Vie romantique

Hôtel Scheffer-Renan - 16 rue Chaptal - 75009 Paris

Tél. : 01 55 31 95 67 - Fax. : 01 48 74 28 42

www.vie-romantique.paris.fr

Sur le même sujet