Exposition à Paris : "Elle coud, elle court, la Grisette…"

La Maison de Balzac s'intéresse du 14 octobre 2011 au 15 janvier 2012, à une figure féminine façonnée par les médias au XIXe siècle : la "grisette".

La "grisette", cette jeune couturière à la fois "sage" et "coquette", envahit au XIXe siècle la littérature, les beaux-arts ou la chanson.

Ouvrière du textile, elle travaille chez elle, loge en boutique et va en ville, selon les uns. Pour les autres – de Balzac à Gavarni ou Baudelaire – la grisette apparaît comme le point central d’une constellation qui conduit de la bergère à la courtisane, en passant par les milieux de la bohème.

La Maison de Balzac présente la première exposition consacrée à cette figure multiple et mobile, étonnamment moderne par sa capacité à s’adapter aux différents médias. Romances enregistrées à l’occasion de l’exposition, peintures célèbres et gravures moins connues… la diversité des œuvres fait écho à la variété des activités de la grisette et à sa perpétuelle métamorphose.

La Maison de Balzac

Avec la Maison de Victor Hugo et le Musée de la Vie romantique (collections George Sand), la Maison de Balzac est l'un des trois musées littéraires de la Ville de Paris.

Située au cœur de l'ancien village de Passy, cette maison est la seule demeure parisienne de l'écrivain qui subsiste aujourd'hui. Balzac (1799-1850) y vécut de 1840 à 1847 et y conçut La Comédie humaine . En ce lieu également il écrivit quelques-uns de ses plus beaux romans tels La Rabouilleuse , Splendeurs et misères des courtisanes ou encore La Cousine Bette et Le Cousin Pons.

Présentation de l’exposition

La "grisette" doit son nom à un tissu gris, dont l’appellation désigne plusieurs types d’étoffes au XVIIIe siècle. Mais les graveurs parisiens comme les peintres de province la montrent vêtue de couleurs vives.

L’exposition évoque aussi ses plaisirs, car la grisette apprécie les parties de campagne et les courses à âne, les spectacles populaires, le bal et ses danses échevelées (cancan ou polka). On la croise furtivement dans les rues et passages parisiens, et la jeune apprentie, qui porte les robes et les chapeaux, ressort transfigurée sous la plume de Baudelaire ou dans les dessins de Constantin Guys.

La fugacité des silhouettes et profils fantasmatiques de la lanterne magique, lointain ancêtre du projecteur, conclut avec bonheur le portrait de cette insaisissable grisette.

À quoi reconnaît-on une grisette ?

La "grisette" est omniprésente dans le roman, la chanson, le vaudeville, la caricature et les études de mœurs, de Balzac à Sue en passant par Musset et Murger, mais aussi Béranger, Scribe ou Monnier.

La popularité des personnages du roman d'Eugène Sue (1804 – 1857) Les Mystères de Pari s est telle que Rigolette fait l’objet de nombreuses lithographies, et surtout, d’un tableau de grand format pour le Salon de 1844.

C’est ainsi que l’auteur des Amours et intrigues des grisettes de Paris (1829), embrigade dans "l’armée des grisettes", les couturières proprement dites, les modistes, lingères, mercières, doreuses, brodeuses, bordeuses de souliers, fleuristes, culottières, blanchisseuses, mais aussi les brocheuses, satineuses et relieuses du monde de la librairie, jusqu’aux écaillères et aux cuisinières !

Parcours de l’exposition

Peut-on définir la "grisette" par le châle en cachemire dont elle rêve ou par son petit chapeau ? On la fait volontiers vivre dans un grenier, recréé par un ingénieux dispositif dans la Maison de Balzac.

Une centaine d’œuvres de toute nature (peintures, caricatures, faïences, livres et journaux illustrés, partitions, échantillons d’étoffe) sont réunies en un parcours décliné suivant cinq thèmes, au cœur de la représentation de la grisette au temps de Balzac (1815-1850).

Pour chaque section, des chansons de la première moitié du XIXe siècle, spécialement sélectionnées pour le parcours, ont été interprétées par Le Hall de la chanson , et font l’objet d’une diffusion sous des bonnets ou chapeaux sonores.

Informations pratiques

  • Maison de Balzac
  • 47, rue Raynouard 75016 Paris
  • M° La Muette, Passy
  • Tél. : + 33 (0)1 55 74 41 80
  • www.balzac.paris.fr
  • Musée ouvert de 10h à 18h, fermé le lundi et les jours fériés
  • Ateliers-lecture : Lisons ensemble "La grisette en question"
  • Des visites-conférences sont proposées pendant toute la durée de l’exposition

Evénements en lien avec l’exposition

Trois autres expositions sont organisées en parallèle à Paris sur des thématiques voisines et complémentaires :

- Le Peuple de Paris au XIXe siècle - Des guinguettes aux barricades , exposition du 5 octobre 2011 au 26 février 2012, au Musée Carnavalet

- Les Halles de Baltard, Métiers du jour et de la nuit - Œuvres du musée Carnavalet - Sculptures de Gaston Schweitzer , exposition-dossier gratuite dans la galerie de liaison du musée Carnavalet

- Les Parisiens et le Mont-de-piété , au Crédit Municipal de Paris, 55 rue des Francs-Bourgeois, 75004 Paris

Sur le même sujet