Exposition à Paris : Jean Berain, graveur et dessinateur du roi

Dans l'atelier des Menus Plaisirs du roi : une superbe exposition présentée jusqu'au 24 avril 2011 à l'occasion du tricentenaire de la mort de Jean Berain.

Jean Berain (1640-1711) est un peintre, graveur d'ornement et dessinateur du Cabinet du roi. Considéré comme l’un des artistes les plus originaux du règne de Louis XIV, il s’illustre dans tant de domaines différents qu’il est qualifié de "génie universel".

Du 19 janvier au 24 avril 2011, est présentée à l’hôtel de Soubise à Paris (3e), l’exposition "Dans l’atelier des Menus Plaisirs du roi". Une sélection de 130 œuvres graphiques, pour la plupart inédites, essentiellement issues du fonds de la Maison du roi aux Archives nationales, introduit le visiteur dans les coulisses des fastueux spectacles, fêtes et cérémonies royales.

Cette exposition s’ouvre à l’occasion du tricentenaire de la mort de Jean Berain, ayant largement mis son talent au service des Menus Plaisirs . Elle présente un choix de pièces encore méconnues, et met l’accent sur les domaines où ce fonds d’archives d’origine royale se révèle une source inégalable pour l’histoire des fêtes.

Portrait de Jean Berain

Sa carrière débute dans le milieu artisanal de sa famille, celui des maîtres arquebusiers lorrains, où il apprend le dessin et la gravure. En 1659, il publie un recueil d’ornements pour les armes, qui connaît un tel succès qu’il est plusieurs fois réédité jusqu’en 1667.

Ses qualités lui valent d’entrer vers 1670 au Cabinet des planches gravées du roi, avant de diffuser par l’estampe la décoration de la galerie d’Apollon du Louvre. Désormais, les portes de la cour lui sont ouvertes : après avoir apporté son concours aux prestigieuses fêtes données à Versailles pour célébrer la conquête de la Franche-Comté, il devient dessinateur de la Chambre et du Cabinet de Louis XIV.

La collection créée en 1752 par le garde général des Menus Plaisirs du roi, aujourd’hui conservée aux Archives nationales, consacre une place prépondérante à l’œuvre de Jean Berain. Parmi les différentes facettes de l’activité de l’artiste qu’elle illustre, les projets de décors pour des feux d’artifice et des illuminations, constituent un ensemble exceptionnel.

Dans l'atelier des Menus Plaisirs du roi : spectacles, fêtes et cérémonies aux XVIIe et XVIIIe siècles

Le service des Menus Plaisirs, chargé d’organiser et de financer les spectacles et les fêtes de la Cour, employait les meilleurs artistes et techniciens de son temps, pour imaginer et réaliser les décors, costumes, machines et accessoires susceptibles de provoquer l’émerveillement des spectateurs.

Les Archives nationales ne conservent pas seulement les sources manuscrites les plus riches, relatives aux fêtes, aux spectacles et aux cérémonies, organisés aux XVIIe et XVIIIe siècles à Paris et à la cour de France.

Elles abritent aussi une exceptionnelle collection de dessins et d’estampes, constituée en 1752 par les Menus Plaisirs, département de la Maison du roi chargé d’organiser ces prestigieuses manifestations dans les résidences du souverain et dans les grands sanctuaires de la monarchie.

Les œuvres proposées au public par les Archives Nationales

Les œuvres présentées dans l’exposition ont été choisies pour leur qualité artistique, leur intérêt historique et leur valeur scientifique. Elles livrent des renseignements inédits sur les méthodes de travail des créateurs et les techniques utilisées par les différents corps de métier.

Le visiteur s’émerveille devant les « effets » réalisés à l’époque et l’ingéniosité de leurs auteurs. Des maquettes de décors d’opéras, venant du Centre des Monuments nationaux, un modèle de machinerie plus récent et un tableau du musée Lambinet représentant un feu d’artifice, introduisent chacune des six parties de l’exposition.

Le parcours de l’exposition "Dans l’atelier des Menus Plaisirs du roi"

Le parcours se déroule dans une scénographie conçue pour mettre en valeur les projets des créateurs de spectacles, fêtes et cérémonies des XVIIe et XVIIIe siècles.

En « prélude », le somptueux costume de scène provenant du Musée de la Mode de la Ville de Paris rappelle qu’Antoine Angélique Levesque, était issu d’une famille parisienne de joailliers qui fournissait les fausses pierreries dont étaient garnis les habits de scène sous l’Ancien Régime.

  1. Les créateurs des Menus Plaisirs : L’exposition évoque le rôle majeur joué par Carlo Vigarani (1637– 1713), principal intendant des Menus Plaisirs à la Cour. Parmi ses projets, un théâtre de marionnettes destiné à divertir les Enfants de France et un plan pour les illuminations du Grand Canal de Versailles.
  2. L’héritage de l’Italie dans les théâtres et les spectacles : Plusieurs dessins du XVIIe siècle renseignent sur l’aménagement des salles de spectacles à Paris et sur l’espace réservé au public et celui qu’occupait la scène, souvent surmontée des armes royales.
  3. Scénographies de l’Opéra : En voyageant dans le « pays d’opéra », le visiteur admire d’abord des paysages champêtres et des jardins. Il est ensuite convié dans des lieux familiers (un hameau, une place publique), avant d’être introduit dans des univers fantastiques.
  4. Machines d’opéra : Très complémentaire de la précédente, cette partie de l’exposition révèle les dessins de Berain, souvent annotés, pour les machines.
  5. Les fêtes : Les fêtes occupent également une large place dans le fonds de la Maison du roi. Les Menus Plaisirs étant chargés de les organiser à la Cour.
  6. Les pompes funèbres : Cette dernière partie de l’exposition rappelle l’importance du rôle des Menus Plaisirs dans l’organisation des pompes funèbres.

Informations pratique

Musée des Archives nationales

Hôtel de Soubise - 60, rue des Francs-Bourgeois - 75003 Paris -Tél. : 01 40 27 60 96

« Dans l’atelier des Menus Plaisirs du roi » Spectacles, fêtes et cérémonies aux XVIIe et XVIIIe siècles, du 19 janvier au 24 avril 2011 du lundi au vendredi de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h 30

Samedi et dimanche de 14 h à 17 h 30 fermée le mardi et les jours fériés

Sur le même sujet