Exposition au musée Tomi Ungerer, à Strasbourg

Pour fêter les 80 ans de l'artiste, le Centre international de l'Illustration présente : "Tomi Ungerer et ses maîtres. Inspirations et dialogue".
18

Jean-Thomas Ungerer, dit Tomi, naît à Strasbourg le 28 novembre 1931. Il mène dans le domaine de l'affiche, du livre de jeunesse et du dessin satirique une carrière internationale de dessinateur et d'illustrateur qui a débuté à New York en 1957.

L’exposition intitulée "Tomi Ungerer et ses maîtres. Inspirations et dialogues" est proposée jusqu'au 19 Février 2012 au Musée Tomi Ungerer. Elle constitue un temps fort du 80e anniversaire de l’artiste.

Dans la totalité du musée sont présentées environ 300 œuvres, tant sélectionnées dans le fonds du musée que provenant de collections privées et publiques, sur le thème encore peu exploré, des multiples connexions qu’entretient l’œuvre d’un illustrateur avec l’histoire de l’Art.

Présentation de l’exposition

Dans un parcours thématique de trois cents œuvres sont montrées les influences qui se sont exercées sur le dessinateur et les analogies entre son œuvre et l’histoire de l’Art.

L’exposition regroupe la collection sur les trois niveaux du musée : celles de Tomi Ungerer proviennent de la collection du musée, celles des autres artistes, de nombreux prêteurs français et étrangers.

Le dramaturge Friedrich Dürrenmatt écrivait à propos de Tomi Ungerer qu'il "n'imitait personne, mais utilisait beaucoup". Il est indéniable que ces multiples emprunts ont aussi contribué à forger l'originalité de son art.

Les place des artistes allemands du Moyen Age, de la Renaissance et du XIX e siècle

Comme un grand nombre d’illustrateurs et de dessinateurs, Tomi Ungerer a puisé dans l’immense réservoir que constitue l’histoire de l’Art. Parmi les maîtres rhénans que Tomi Ungerer a découverts dans sa jeunesse, Holbein et Baldung Grien tiennent une place particulière.

L’époque romantique, par l’intermédiaire de divers lithographes alsaciens ont exercé une influence sur certains aspects de l’œuvre de Tomi Ungerer, notamment sur les illustrations de Das grosse Liederbuch (Le grand livre des chansons) et sur certains livres pour enfants comme Le Géant de Zeralda.

La place des artistes alsaciens, de la publicité et du dessin réaliste

Tomi Ungerer entretient avec son aîné le dessinateur alsacien Jean-Jacques Waltz , dit Hansi, une histoire complexe. Ses dessins d’enfance sur le thème de la guerre reflètent les caricatures de son aîné, ses dessins d’adulte reprennent, le registre alsacien.

Deux aspects, très différents, de l’œuvre de Tomi Ungerer se sont nourris à des maîtres du genre : le dessin publicitaire à Raymond Savignac, le dessin réaliste à Henri de Toulouse-Lautrec et Andrew Wyeth. .

L’œuvre de satire sociale de Tomi Ungerer perpétue la tradition du genre, que représentent au XIXe siècle Honoré Daumier , et au XXe siècle Albert Dubout.

Autres croisements évoqués dans l’exposition

Les collages et assemblages, techniques complémentaires que pratique volontiers Tomi Ungerer pour leur créativité, trouvent leur inspiration du côté des dadaïstes et des surréalistes.

La seconde guerre mondiale et le nazisme ont notamment laissé des traces dans ses dessins inédits de la série Rigor Mortis , et de manière plus surprenante, dans l’un de ses livres pour enfants, Allumette .

Le septième art a fourni à Tomi Ungerer un répertoire visuel très large, des films expressionnistes allemands aux dessins animés de Walt Disney, en passant par « La Belle et la Bête » et le « Cuirassé Potemkine » ou « Les Temps modernes ».

Renseignements pratiques

  • Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration
  • 2 avenue de la Marseillaise, Strasbourg
  • Tél. : +33 (0)3 69 06 37 27

Sources d'information

  • http://www.musees.strasbourg.eu/ http://www.musees.strasbourg.eu/
  • Musée Tomi Ungerer
  • Catalogue de l’exposition

Lire aussi

Le musée Tomi Ungerer de Strasbourg ou l'art de l'illustration

Sur le même sujet