Exposition "Canaletto-Guardi, les deux maîtres de Venise"

Du 14 septembre 2012 au 14 janvier 2013, pour la première fois en France, le Musée Jacquemart-André consacre une exposition à la veduta.

Grands collectionneurs de leur siècle, Nélie Jacquemart et Edouard André se sont laissés envoûter par les charmes de Venise, immortalisés au XVIIIe siècle sous le pinceau d’Antonio Canal, dit Canaletto, et de Francesco Guardi.

Incarnant les deux grandes tendances de l’art des peintures de vues appelé la veduta, Canaletto affirme son approche scientifique de la perspective et son sens du détail quand le second choisit de plonger Venise dans une ambiance onirique jusqu’à faire naître, dans ses caprices, une Venise imaginaire, fantasque et séduisante.

Dédiée aux plus grands peintres de veduta, à commencer par Canaletto et Guardi , cette exposition est la première de ce genre en France.

La peinture vénitienne des veduta : un phénomène artistique et culturel qui continue aujourd’hui encore de fasciner et de surprendre.

Les grands maîtres vénitiens, de Luca Carlevarijs à Canaletto et Francesco Guardi, ont œuvré, tout au long du XVIIIe siècle, pour satisfaire la demande incessante de prestigieux commanditaires européens qui souhaitaient emporter, comme souvenirs, des représentations des monuments et des fêtes de la Sérénissime.

Comme peu d’artistes italiens à cette époque, les védutistes présentés au Musée Jacquemart-André ont su s’approprier la culture du siècle des Lumières et utiliser les découvertes scientifiques les plus récentes et les instruments optiques les plus sophistiqués.

Mais chacun d’eux a préservé son originalité artistique, en donnant une vision personnelle des mêmes lieux de Venise, d’une beauté universelle. Chefs-d’œuvre de l’art européen du XVIIIe siècle, ces vues de Venise, d’une créativité aussi moderne que poétique, sont de précieuses représentations d’une ville unique au monde.

Parcours de l’exposition

L’exposition s’ouvre sur une présentation des grands maîtres vénitiens parmi lesquels Canaletto a fait ses débuts comme védutiste. L’exposition montre que l’artiste s’inscrit dans une tradition picturale qui s’est développée tout au long du XVIIIe siècle.

Les salles 2, 3 et 4 confrontent les œuvres des deux artistes : Canaletto (1697-1768) et Guardi (1712-1793), thème par thème : la Place Saint-Marc, le Grand Canal, les campi ou les canaux vénitiens. Si Canaletto accorde, tout au long de sa carrière, une place toujours plus importante au travail de la perspective, Guardi va renouer avec le goût des effets atmosphériques que cultivait Canaletto à ses débuts.

La salle 5 rassemble quelques-unes des œuvres les plus emblématiques de Francesco Guardi. Dans ces œuvres, l’artiste donne toute sa mesure à travers des ciels chargés de nuages ou dorés par le soleil couchant.

Salle 6, le visiteur peut contempler les charmes de la lagune, élément incontournable de l’imaginaire vénitien. Canaletto et Guardi ont su en donner les images les plus poétiques. Dans ses vues de la lagune, Canaletto conçoit de délicates compositions, où l’immensité des cieux se mêle à celle de l’eau, pour créer de subtils paysages.

Salle 7 : pour Canaletto et Guardi, la splendeur des fêtes et des cérémonies à Venise sont des sujets privilégiés qui leur offrent l’opportunité de représenter, au cœur d’une foule nombreuse et bigarrée, des monuments d’une grande force décorative.

Salle 8 : les artistes se consacrent également à la réalisation de poétiques caprices, qui sont autant de vues imaginaires de la ville. Le Musée Jacquemart-André en possède un exemple remarquable dans le Salon de Musique.

Informations pratiques

  • Musée Jacquemart-André
  • 158, bd Haussmann - 75008 Paris
  • Ouvert tous les jours de 10h à 18h
  • Café Jacquemart-André ouvert de 11h45 à 17h30
  • Librairie-boutique culturelle ouverte selon les horaires du musée, y compris le dimanche.
  • http://www.musee-jacquemart-andre.com/

Sur le même sujet