Exposition de photographies de Claude Lévi-Strauss: Mondes perdus

Du 26 mars au 4 avril 2012, Courbevoie a rendez-vous avec le développement durable lors de la deuxième édition du festival Atmosphères.

Réalisées par l’anthropologue français lors d’expéditions au Brésil dans les années 30, les photographies exposées proviennent des collections photographiques du musée du quai Branly.

Ce musée qui vise à créer un réseau dynamique de prêts d’œuvres en France et à l’international, a autorisé un prêt unique à La Défense grâce à la démarche du commissaire de l’exposition, Véronique Mortaigne, grand reporter au Monde qui a côtoyé et interviewé l’anthropologue durant les dernières années de sa vie.

En 2007, Claude Lévi-Strauss (1908-2009) a fait don de 224 photographies au musée du quai Branly. Elles ont intégré la collection de photographies du musée, composée de 1.000.000 de clichés patrimoniaux et contemporains.

"Mondes Perdus" fait partie de la programmation de l’édition 2012 du Festival Atmosphères, cinéma et développement durable.

Le festival, qui se déroule cette année du 26 mars au 4 avril 2012, ambitionne d’être plus riche en animations et en projections, tout en se développant largement sur le territoire de La Défense

L’exposition "Mondes perdus" présente 46 photographies prises au Brésil lors de deux expéditions menées en 1935 et 1938 dans les états du Parana et du Mato-Grosso, et conservées au musée du quai Branly à Paris.

Cette initiative s’inscrit parfaitement dans la volonté de Defacto de développer une politique culturelle ambitieuse pour le premier quartier d’affaires européen.

Defacto est partenaire de la deuxième édition du festival, créé par l’Association Atmosphères 21 en 2011 pour la ville de Courbevoie

Propriétaire des ouvrages et espaces publics du premier quartier d’affaires européen, Defacto, Établissement Public de Gestion de La Défense a pour mission la gestion, la promotion et l’animation du site.

Améliorer l’offre de services, renforcer l’attractivité et le rayonnement de La Défense, la rendre plus sûre, plus vivante et plus animée, sont les ambitions affichées par l’établissement public pour faire de La Défense la référence en matière d’espace public.

Le père de l’anthropologie structuraliste a observé la disparition progressive des mondes indigènes sous l’effet de l’acculturation et de l’urbanisation. Claude Lévi-Strauss porte un regard dénué de préjugés sur les Indiens Bororos, Caduevos, Nambikwaras ou Kaingangs, peuples nés dans la nature brésilienne, que le Français respire et admire.

Historie du site de la Défense

En 1878, le Conseil Général de la Seine décide de rendre hommage aux défenseurs de Paris en élevant, à l’Ouest de la capitale, un monument allégorique à l’endroit d’où ils sont partis dans la nuit du 18 au 19 janvier 1871

Une foule de 100 000 personnes se presse à son inauguration le 12 août 1883. "La Défense de Paris" offre son nom au rond-point et à l’avenue qui se dirige vers le Pont de Neuilly, avant de le donner au quartier d’affaires.

La statue allait rester en place 87 ans, mais devint encombrante lorsque les grands travaux commencèrent. Déposée dans un terrain de chantier puis dans le cimetière de Neuilly, elle aura attendu un siècle avant de se retrouver au beau milieu de la Dalle .

Renseignements pratiques

  • La Gallery Defacto
  • 2, esplanade du Général de Gaulle
  • 92400 Courbevoie
  • Du lundi au samedi, de 11h30 à 19h30
  • Entrée gratuite

Sources d’informations

  • Defacto : site officiel
  • Ville de Courbevoie : site officiel

Sur le même sujet