Exposition : "Hommage à la forêt"

Le château de Fontainebleau propose aux visiteurs jusqu'au 28 janvier 2013, de reprendre le chemin de la forêt en suivant les parcours du XIXe siècle.
Advertisement

Le château de Fontainebleau et son domaine sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Longtemps lieu de chasse, la forêt à faible distance de Paris, devient à partir des années 1820 un lieu de promenade et d’inspiration pour les peintres et les poètes. Elle offre aux artistes la possibilité de travailler parmi les rochers, les gorges, les chaos ou bien encore les arbres les plus remarquables.

La forêt de Fontainebleau devient au XIXe siècle un fantastique atelier

L’étude directe de la nature offre de nouveaux sujets. Elle est représentée pour elle-même et non pas comme le cadre d’une histoire.

Peu à peu les œuvres des maîtres trouvent place au Salon, lieu de la reconnaissance officielle. Le rocher, l’arbre, le buisson, la mare, la bergère et ses moutons, ou bien encore la basse-cour, sont choisis pour leur dimension pittoresque.

Si le motif peint d’après nature avait toutes les faveurs, il n’interdisait pas pour autant à chacun de développer sa propre sensibilité artistique.

L’omniprésence de la forêt de Fontainebleau dans la production picturale incite un plus grand nombre à venir découvrir les lieux mêmes

De terrain réservé aux artistes, peintres, graveurs et photographes, les étendues rocheuses et boisées deviennent but d’excursion.

Avec l’essor du tourisme, le public désire ajouter à la découverte du château et de ses merveilles historiques et artistiques, celle de l’environnement naturel qui l’abrite. L’arrivée du chemin de fer jusqu’à Avon en 1849 en facilite considérablement l’accès.

Afin de permettre à chacun, invité de la cour impériale ou promeneur du dimanche, de mieux connaître ce patrimoine naturel, se développe l’édition de guides.

Présentation de l’exposition : un florilège sylvestre

L’ensemble des trente-huit œuvres retenues parmi le fonds de la ville de Fontainebleau témoigne tout particulièrement de différentes sensibilités. Maîtres renommés ou moins célèbres réunis par le hasard du marché, tous ont trouvé une source d’inspiration commune en forêt et ont traité le sujet de manière personnelle.

Entre 1955 et 1959, la Ville de Fontainebleau fait peu à peu l’acquisition d’un bel ensemble de tableaux illustrant pour l’essentiel des paysages de forêt.

Dès 1957, Fontainebleau présentait ainsi une exposition dédiée à "Cent ans de paysage français". La thématique de la forêt, souvent bellifontaine, mais pas uniquement, caractérisait une grande partie des peintures. Si l’on excepte Lazare Bruandet né en 1755 qui fut un des tous premiers à travailler en forêt de Fontainebleau et qui fait ainsi figure de précurseur, trois générations d’artistes étaient représentées.

Les différentes curiosités de la forêt de Fontainebleau deviennent des buts d’excursion

À partir de la Monarchie de Juillet, Fontainebleau s’impose en lieu de villégiature artistique mondaine. Chacun souhaite conserver le souvenir de ces rochers aux formes étranges, de ces gorges encaissées ou de ces arbres centenaires.

Avec l’apparition de la photographie, il est plus facile de satisfaire cette demande. La carte postale illustre dès la fin du XIXe siècle des centaines de vues différentes.

En 1902, le libraire Thibault, installé 18 rue de France à Fontainebleau, proposait cent quarante sept modèles différents.

Dimanche 4 novembre : la Saint-Hubert du château de Fontainebleau

Saint Hubert, patron des chasseurs, rappelle chaque année aux visiteurs que le château, avant d’être un palais, est une résidence de chasse.

Le château de Fontainebleau fête le patron de la vénerie et offre, en partenariat avec le Rallye Tempête, une découverte entre tradition et modernité.

Le programme de découverte de cette tradition est ICI.

Autour de l’exposition "Hommage à la forêt"

Programmation culturelle : ICI

Renseignements pratiques

Site officiel : http://chateau-de-fontainebleau.com/

Advertisement
1

Loisirs & Sorties