Fête des plantes à la Roche-Guyon : 5 et 6 mai 2012

"Plantes, Plaisirs, Passions" au château de La Roche-Guyon, un rendez-vous autour de l'art de vivre au jardin, qui rassemble une centaine d'exposants.
38

Chaque premier week-end de mai, le Château de La Roche-Guyon (Val-d’Oise) propose l’un des plus beaux rendez-vous horticoles de France : "Plantes, Plaisirs, Passions", le rendez-vous des plaisirs au jardin !

A la sortie de l’hiver, il fait bon flâner pour retrouver l’exubérance et la folie des plantes dont nous avons tant besoin, les idées de décoration ou le petit accessoire dont nous rêvons. Pour la quatrième édition de "Plantes, Plaisirs, Passions", le château de La Roche-Guyon rassemble une centaine d’exposants.

Le domaine situé en Val d’Oise, au cœur du Parc Naturel Régional du Vexin, offre un décor renouvelé à une nouvelle version de cette fête des plantes de printemps. L’entrée se fait par la majestueuse grille d’honneur ouverte sur la cour basse, et sur le jardin anglais aux arbres centenaires.

Pour les trois années à venir, "Plantes, Plaisirs, Passions" sera placé sous le signe de la couleur

Les 5 et 6 mai 2012, Thierry Huau, urbaniste et paysagiste, est le commissaire de l’exposition "Plantes, Plaisirs, Passions".

Collectionneurs de plantes, amateurs de jardin et jardiniers respectueux de la biodiversité se rencontrent et partagent plantes, plaisirs et passions dans l’un des plus étonnants site patrimonial d’Ile-de-France.

La fête des plantes du Château de La Roche-Guyon en 2012 inaugure une trilogie placée sous le signe de la couleur : le blanc et le vert en 2012, le rouge et le noir seront à l'honneur en 2013 puis le jaune et le bleu en 2014.

Plantes, Plaisirs, Passions 2012 : thématique du blanc au jardin

Avec en toile de fond toutes les nuances de vert présentes dans la nature, car, comme il le fait observer, un jardin blanc est d’abord un jardin vert, Thierry Huau a imaginé un théâtre de fleurs et de végétaux blancs, une évocation en images des "jardins blancs" en France et dans le monde.

Le potager récemment restauré selon des méthodes naturelles, et rétabli dans ses fonctions d’origine, permet de produire confiture, jus, soupes. Un film est projeté à la nuit tombée.

Une conférence est programmée sur l’histoire du blanc par Michel Pastoureau, spécialiste des couleurs, des images et des symboles, historien et directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études

Le blanc, couleur d’innocence ? Pas sûr : voir les "belles empoisonneuses", la cigüe, la grande berce, le datura, le muguet…

Le château de La Roche-Guyon

Belvédère posté en vigie dans l’une des boucles de la Seine, le château de La Roche-Guyon, dont les multiples facettes savamment entremêlées sont le reflet des différentes étapes de sa construction. Il a été un des hauts lieux de la société savante du 18° siècle.

Le premier château de La Roche-Guyon était entièrement creusé dans la falaise, dissimulé aux regards ennemis. Jusqu’au XVe siècle, le domaine appartient aux Guy de La Roche qui donnent leur nom au village. Au XVIIIe siècle, l’esprit des Lumières souffle sur La Roche-Guyon. Le Duc de La Rochefoucauld et sa fille, la Duchesse d’Enville, entreprennent de grands travaux.

Le château s’est donné pour objectif de redonner au site sa dynamique et sa vocation de lieu de création et de rayonnement. La Roche-Guyon est désormais reconnu comme lieu de savoir-faire horticole, pour une nouvelle ère dans le monde des plantations alliant plaisirs durables et plaisirs des sens.

C’est dans cet esprit que la Fête des Plantes investit les espaces nouveaux qu’offre le château, y compris les plus secrets.

Renseignements pratiques

  • Château de La Roche-Guyon
  • 1, rue de l’Audience
  • 95780 La Roche-Guyon
  • Tél. : 01 34 79 74 42
  • information@chateaudelarocheguyon.fr

Sources d’informations

Sur le même sujet