"Gourmandises ! Histoire de la gastronomie à Lyon"

A Lyon, ville considérée comme la capitale mondiale de la gastronomie le musée d'histoire présente jusqu'au 29 avril 2012 sa première exposition temporaire.
56

Au confluent de la Saône et du Rhône, Lyon rassemble les richesses de la Bresse, du Bugey, et du Dauphiné, des Monts du lyonnais, de l’Ardèche et de la Drôme. Cette situation géographique privilégiée lui permet de bénéficier de productions de grande qualité.

Abrités dans un monument historique exceptionnel, le musée d’histoire de Lyon et le musée des marionnettes du monde ont ouvert en juin 2009 après une rénovation et restructuration de grande ampleur.

Sous la dénomination commune de musées Gadagne, ils sont situés dans l’un des plus vastes ensembles Renaissance de la ville, au cœur du quartier historique de Lyon inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Depuis novembre 2011, le musée d’histoire de Lyon présente au public sa premi.re grande exposition temporaire développée autour du thème de l’histoire de la gastronomie .

Le parcours de l’exposition

  • La construction d’une légende.

  • Les années glorieuses

  • Modernité et nouvelles tendances de la gastronomie à Lyon

  • Une sélection d’environ 400 œuvres

Lyon, capitale de la gastronomie, construction d’une légende

L’art de bien manger appartient à un art de vivre renommé depuis l’Antiquité. Stendhal, Curnonsky, Grancher, Herriot, critique culinaire, écrivain ou homme politique ont établi cette réputation au début du 20e siècle. Mais le fait de bien manger à Lyon est connu et signalé dés l’époque romaine.

A la Renaissance, c’est l’humaniste et théologien Erasme qui s’enthousiasme : "On n’est pas mieux traité chez soi qu’on ne l’est à Lyon dans une hôtellerie", tandis que Rabelais y publie son Gargantua riche d’influences lyonnaises en matière de table, comme la gratinée, le gras double, le coq au vin épicé.

En 1925 puis 1934 et 1935, Curnonsky, critique culinaire de grand talent, déclare Lyon, capitale mondiale de la gastronomie !

Lyon, capitale de la production de pâtes

La fabrique lyonnaise de pâtes a été la première capable de concurrencer les pâtes italiennes. Lyon, qui dispose de nombreuses minoteries où se préparent les farines, compte neuf fabricants de pâtes alimentaires au milieu du 19e siècle. Parmi eux, les usines Rivoire et Caret.

La marque ensuite racheté par Lustucru, est pendant longtemps concurrencée par la Société Milliat et Fréres. C’est cette même famille, installée avenue Berthelot, qui emploie à son service une certaine Eugénie Brazier.

Lyon, capitale de la bière

Lyon est dés la première moitié du 19e siècle une capitale majeure de la production de bière. Il s’agit d’une bière brune dont la réputation dépasse le cadre de la ville. A l’origine de cette production, la douceur des eaux du Rhône fort appréciée par les brasseurs qui construisent tout au long du 19e siècle la réputation de la bière lyonnaise.

Saunier, fonde la première brasserie en 1810. Hoffherr, en 1836, issu d’une famille de brasseurs alsaciens fonde la brasserie Georges, dont l’usine se situe derrière la brasserie et connait un immense succès.

Depuis 1997, la bière Ninkasi distribuée à Gerland fait renaitre cette tradition tandis que la Brasserie Georges brasse à nouveau sa propre bière depuis 2004.

De la première école de cuisine en France à l’Institut Paul Bocuse

C’est à Lyon, en 1926, que la première école de cuisine (en France) est créée, rue Sala, par les chefs Marius Vettard et Alain Mennweg appuyés par Edouard Herriot. Ses principes d’enseignement par alternance sont ceux des grandes écoles d’aujourd’hui : cours l’après-midi et pratique le soir dans les cuisines des restaurants.

En 1990, à l’initiative de Paul Bocuse, est créée l’école des Arts Culinaires et de l’Hôtellerie. Installé à Ecully, à l’ouest de Lyon, cette école devient l’Institut Paul Bocuse en 2002. Lieu d’enseignement et d’apprentissage, il affiche deux dimensions fortes, l’excellence et l’ouverture internationale. Le marketing y a une place importante également : le chef est devenu chef d’entreprise.

Informations pratiques

  • Les musées Gadagne
  • 1 place du petit Collège 69005 Lyon
  • Accueil : 04 78 42 03 61
  • Fax : 04 37 23 60 17
  • Courriel : gadagne@mairie-lyon.fr
  • Horaires, tarifs et accès : ici

Sources d’informations

Lire aussi

"Tous au Restaurant : 17 au 23 septembre 2012"

Sur le même sujet