Gustav Mahler : exposition événement au musée d'Orsay à Paris -7e

Cette exposition présentée du 8 mars au 29 mai 2011, rend hommage au prestigieux musicien autrichien, l'année du centenaire de sa mort

Chef d’orchestre au talent exceptionnel et directeur d’opéra, Gustav Mahler (1860-1911) est surtout célèbre par son œuvre de compositeur, qui se situe à la charnière du romantisme et de la modernité. Il nous laisse un cycle de 10 symphonies.

A l’occasion du centenaire de sa mort , le musée d’Orsay lui rend hommage, en programmant une exposition, du 8 mars au 29 mai 2011. L’organisation de cet événement a été possible grâce aux prêts exceptionnels des archives du Musikverein de Vienne , du Theatermuseum de Vienne et de la Médiathèque Musicale Mahler de Paris.

Le génie de Mahler repose sur sa quête de la perfection, dans l’interprétation, la mise en scène et la composition. Son nombre excessif de répétitions, ses changements jusqu’à la dernière minute dans la mise en scène, ses corrections sur les partitions résultent justement d’une créativité exubérante. L’image du musicien névrosé déforme la réalité du travail de cet artiste de génie.

Présentation de l’exposition « Gustave Mahler »

Contrairement à une exposition construite à partir de la trinité classique (homme, œuvre, époque), l’exposition offre au public de découvrir le processus créatif de Mahler.

Un regard approfondi sur son activité de chef d’orchestre et de directeur d’opéra, trop souvent oubliée par rapport à son travail de compositeur, ainsi que l’étude de son rapport à la littérature et la nature, sources essentielles de son œuvre, permettent de donner une vision plus complète de la vie de Mahler.

L’exposition, en trois parties, offre des regards sur la vie et l’œuvre de Mahler. Elle propose une manière inédite d’exposer la musique et de comprendre les sources de son inspiration. En aucun cas, elle n’est conçue comme une exposition exclusive de partitions ou de manuscrits. L’objectif est de montrer des objets de toutes les disciplines : peintures, dessins, pastels, sculptures, photographies, enregistrements sonores, manuscrits littéraires et musicaux, objets.

Le processus créatif chez Mahler

L’exposition proposée par le musée d’Orsay, est aussi l’occasion de découvrir Mahler comme directeur d’opéra. Une juxtaposition des travaux des scénographes de l’opéra de Vienne, permettent de se rendre compte de la rupture esthétique que l’opéra de Vienne subit sous sa direction.

Un regard sur les femmes et son lien avec les peintres de la Sécession viennoise est aussi présenté grâce à une série de photographies inédites, dont une consacrée à Anna Von Mildenburg.

Enfin, des manuscrits de différentes symphonies, rarissimes esquisses et projets de programmes sont exposées pour la première fois en France. Ces objets qui évoquent le culte mahlérien, caricatures poignantes et divers aspects des derniers jours du compositeur constituent un témoignage émouvant.

Gustav Mahler : le compositeur

Mahler est né en Bohême à Kalist, le 7 juillet 1860, dans une famille juive. Il passe son enfance en Moravie où ses parents se sont établis, et rentre au conservatoire de Vienne (1875), pour étudier entre autres disciplines, le piano.

Il entreprend dès 1880 une double carrière de compositeur et de chef d'orchestre. Il est nommé, en 1888, directeur de l'Opéra royal de Budapest, il y crée sa Première Symphonie. Il conserve ce poste jusqu'en mars 1891, date à laquelle il devient premier chef d'orchestre à l'Opéra de Hambourg.

Avec son accession, en 1897, au poste de directeur de l'Opéra de Vienne, où il passe dix années, Mahler acquiert une réputation de perfectionniste et aborde l'étape la plus prestigieuse de sa carrière officielle. De 1900 à 1906, Mahler compose cinq symphonies, ce à quoi il faut ajouter deux cycles de cinq lieder, chacun des poèmes de Rückert.

Sa musique est alors bannie, et il perd son poste à Vienne. La mort de sa fille le 05 juillet 1907, et la découverte chez lui d'une maladie de cœur incurable est un triple coup du sort. Comme s’il en avait eu la prémonition, quelques temps auparavant quand il compose en 1903 et 1904 la Symphonie N°6, dans le Finale de l’œuvre, trois puissants coups de marteau se font entendre, représentant le signe des événements tragiques à venir.

Alors qu’il dirige l'orchestre philharmonique de New-York, il contracte une infection généralisée, il revient en Europe et laissant inachevée sa dixième symphonie, il décède à Vienne le 18 mai 1911, il a 50 ans.

Gustav Mahler : le chef d’orchestre et directeur d’opéra

Un siècle après sa mort, l’image de Gustav Mahler se limite à celle du compositeur d’ouvrages symphoniques. Ainsi, se sont effacées dans la mémoire collective les deux activités essentielles qui l’ont amené à devenir le musicien de génie que l’on croit connaître : la direction d’orchestre et la direction de maisons d’opéra.

Son exceptionnel talent de chef d’orchestre et interprète d’un répertoire très varié l’ont propulsé à la tête des plus prestigieuses formations de son époque. Parallèlement, il a eu, presque tout au long de sa vie, la charge d’une maison d’opéra.Dans cette activité aussi, il s’est impliqué totalement, étant à la fois gestionnaire, chef d’orchestre et, parfois même, metteur en scène, révélant ainsi son souci excessif de contrôle qu’il jugeait indispensable pour servir son art, la musique.

L’interprète de génie et le directeur d’opéra révolutionnaire sont presque oubliés alors que ce sont ces aspects de sa vie de musiciens qui lui ont fait "ressentir" la musique, condition indispensable pour la "composer".

Informations pratiques

Musée d'Orsay - 62, rue de Lille - 75343 Paris Cedex 07 – France

http://www.musee-orsay.fr/

Informations et standard - +33 (0)1 40 49 48 14

CONT12

Sur le même sujet