"Jacques Gruber et l'art nouveau" à Nancy

L'exposition organisée par le Musée de l'Ecole de Nancy, propose un parcours décoratif aux Galeries Poirel jusqu'au 22 janvier 2012.

Plus de 150 œuvres de Jacques Gruber (1870 – 1936), conservées à Nancy ( musée de l’École de Nancy , musée des beaux-arts, musée Lorrain) ou empruntées à des collections publiques et privées, françaises (Musée d’Orsay, Musée des Arts Décoratifs) et étrangères (Virginia Museum of Fine Arts, Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles) sont exposées aux Galeries Poirel.

L’exposition présente l’étendue et la diversité de l’œuvre de l’artiste des débuts de sa carrière jusqu’à la Première Guerre mondiale. Pièces majeures et documents inédits permettent de retracer les vingt premières années de la carrière de Jacques Gruber et son rôle dans la rénovation des arts décoratifs, souhaitée et mise en œuvre par l’École de Nancy.

Le parcours, divisé en cinq sections, se concentre sur la période l’Art nouveau, époque marquée par des recherches de formes et de décors inédites.

Jacques Gruber Sundhausen

Originaire d’Alsace, Jacques Gruber s’installe à Nancy comme de nombreux artistes issus des territoires annexés. Il étudie à Nancy puis, à partir de 1889, se forme à Paris, à l’École des Arts Décoratifs et à l’École des Beaux-Arts où il fréquente l’atelier du peintre Gustave Moreau.

En 1893, il est de retour à Nancy et entre à la manufacture Daum, puis il se tourne vers le vitrail qui a connu avec Laurent-Charles Maréchal de Metz, un véritable renouveau en Lorraine. Cet intérêt est étroitement lié au développement de l’architecture Art nouveau à Nancy qui donne une place prépondérante aux verrières.

Jacques Gruber créé ainsi le programme vitré de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de la brasserie Excelsior, du Crédit Lyonnais, ou des Magasins Réunis à Nancy. À Paris, il conçoit la coupole du magasin parisien des Galeries Lafayette en 1911 dont Majorelle réalise les ferronneries.

Il ne délaisse pas les autres aspects des arts décoratifs. Il collabore en effet avec plusieurs industriels et artisans nancéiens auxquels il fournit des modèles et des décors de mobilier, de reliure, d’objets en grès flammé. Jacques Gruber s’installe à Paris à partir de 1914 et connaît une période prospère de renouvellement artistique pendant la période Art Déco.

Parcours de l’exposition

  • Les débuts chez Daum

Entre 1893 et 1897, il crée des modèles de vases, en particulier les pièces hors série destinées aux expositions, qui témoignent d’une réelle harmonie entre la composition décorative et les techniques mises en œuvre.

  • La collaboration avec Rambervillers

  • Gruber, ébéniste

  • Illustrations, peintures, reliures

  • Le vitrail

Des vitraux dans la ville, Jacques Gruber à Nancy

Jacques Gruber est l’auteur de nombreux vitraux civils et religieux à Nancy, en Lorraine mais également dans toute la France. Les vitraux civils ne représentent qu’une partie de la production de Jacques Gruber, durant sa longue carrière, mais c’est dans ces verrières que s’exprime dans les années 1900, l’inspiration naturaliste propre à l’École de Nancy.

Le répertoire végétal de l’artiste est vaste, il privilégie les paysages de montagne, les lacs, les étangs, les sous-bois, les arbres, les fleurs et les plantes grimpantes parmi lesquelles se détachent les ancolies, les clématites, les capucines, le chèvrefeuille, les coloquintes, la monnaie du pape….

Renseignements pratiques

  • Jacques Gruber et l’art nouveau
  • Exposition présentée du 16 sept. 2011 au 22 janv. 2012
  • Aux Galeries Poirel
  • 3, rue Victor Poirel - 54000 NANCY
  • 03 83 21 13 42
  • menancy@mairie-nancy.fr

Sources des informations

Sur le même sujet