La Maison de Balzac, musée littéraire à Paris

A Passy, dans le 16ème arrondissement, l'ancienne maison de l'écrivain illustre la personnalité de l'auteur de La Comédie Humaine et son œuvre gigantesque.
23

Située au cœur de l'ancien village de Passy, la maison d’Honoré de Balzac (1799-1850) est la seule demeure parisienne de l'écrivain qui subsiste aujourd'hui. Balzac l’occupe de 1840 à 1847 et y conçoit La Comédie humaine . En ce lieu également il écrit quelques-uns de ses plus beaux romans tels La Rabouilleuse , Splendeurs et misères des courtisanes ou encore La Cousine Bette et Le Cousin Pons .

Ce n'est qu'en 1860, sous l'impulsion du baron Haussmann, que Passy passe du statut de village indépendant à celui de quartier de la capitale. Avant cette date en effet, aux XVIIe et XVIIIe siècles, Passy était un village bâti sur une colline où l'on venait prendre les eaux. Un peu plus loin, d'autres parcelles faisaient l'objet d'une exploitation agricole et viticole .

Depuis 1913, la maison de Balzac est classée au titre de Monument historique. Son jardin figure à l'inventaire supplémentaire depuis 1944. Acquise par la ville de Paris en 1949, la maison est aménagée en musée, puis dotée d'une bibliothèque.

Une maison-musée consacrée à Balzac

La Maison de Balzac s'étend aujourd'hui sur trois niveaux à flanc de coteau de Passy, entre la rue Raynouard et la rue Berton. Elle englobe l'appartement en rez-de-jardin ainsi que diverses pièces et dépendances occupées à l'origine par d'autres locataires

Devenue musée littéraire, la Maison de Balzac comprend aujourd’hui, outre l’appartement de l’écrivain, les diverses pièces et dépendances occupées à l’origine par d’autres locataires et dispose d’une bibliothèque. Avec la Maison de Victor Hugo et le Musée de la Vie romantique (collections George Sand), la Maison de Balzac est l'un des trois musées littéraires de la Ville de Paris.

L'appartement de la maison Balzac

De taille modeste, il comporte cinq pièces : une salle à manger (face à l'entrée), la chambre de Balzac (orientée à l'ouest, côté jardin, un salon), un cabinet de travail, une chambre d'amis ainsi qu'une cuisine - qui sert aujourd'hui de caisse pour le musée - et deux petits cabinets.

Le cabinet de travail est la pièce la mieux documentée de la maison, car elle est souvent évoquée dans la correspondance de l'écrivain. Tendue de velours rouge avec des cordons de soie noire, les livres y occupent une place importante.

Ouverte depuis 1971, la bibliothèque se trouve au niveau inférieur de la maison de Balzac. Elle est accessible à tous, élèves, étudiants, amateurs, chercheurs et spécialistes du XIXe siècle.

Le fonds comporte plus de 15 000 documents et s'accroît régulièrement. Elle comprend notamment des éditions originales, des livres imprimés par Balzac, des journaux, des reliures et des illustrations de l’époque romantique.

Les collections permanentes

Le musée présente des souvenirs personnels de Balzac, des tableaux, gravures et objets relatifs à ses proches et à ses contemporains, ainsi qu'un grand nombre d'éditions originales, manuscrits et illustrations. Le visiteur pourra notamment voir de célèbres portraits de l’écrivain exécutés par David d’Angers, Dantan, Rodin ou Falguière, des peintures, des estampes, des documents évoquent la famille du romancier, ses proches et ses contemporains.

Une salle est consacrée à Madame Hanska, que Balzac épouse après dix-huit années de correspondance passionnée. Les collections du musée comprennent enfin de nombreux documents littéraires présentés par roulements : manuscrits, lettres autographes, éditions originales, livres rares provenant de la bibliothèque personnelle de Balzac.

La "généalogie des personnages de La Comédie humaine" est représentée par un tableau long de 6 m où sont référencés 1 000 personnages sur les 4 000 à 6 000 de La Comédie humaine . Elle est entourée de plusieurs centaines de plaques pour impression, et de statuettes figurant les plus importants protagonistes de l’œuvre de Balzac. Cette réalisation exceptionnelle permet de mesurer l’immensité de l’œuvre "plus vaste que la cathédrale de Bourges" édifiée dans cette maison de Passy.

Les expositions temporaires

La Maison de Balzac organise régulièrement des expositions destinées à mettre en valeur des œuvres peu connues de l’écrivain, ou à souligner l’actualité de sa réflexion. Ces événements offrent l’occasion de présenter une partie du fonds graphique du musée, particulièrement riche en gravures et dessins des plus grands lithographes du XIXe siècle comme Daumier, Gavarni, Grandville ou Monnier, mais aussi les réalisations d’artistes d’hier ou d’aujourd’hui inspirés par Balzac.

Ces dernières années ont été ainsi proposées "La Comédie du Diable" (2005), "De la plume à l’écran. Balzac en 3D" (2006), ou "Une passion dans le désert, de Balzac à Paul Jouve" (2007). Jusqu’au 6 février 2011 est présentée l’exposition : "Louise Bourgeois : Moi, Eugénie Grandet…"

La découverte d'habitations troglodytiques médiévales

Des fouilles réalisées en 2002 ont montré que les caves englobent des habitats troglodytiques de la fin du Moyen Âge - les seuls connus à ce jour à Paris -, quand Passy n'était qu'un village peuplé de cultivateurs, de vignerons et de carriers. Cette découverte permet de se faire une idée plus précise du village de Passy au Moyen Age.

Le site, en cours de fouille, n'est pas ouvert à la visite.

Informations pratiques

Maison de Balzac - 47, rue Raynouard - 75016 Paris

Tél. : 01 55 74 41 80 - Fax. : 01 45 25 19 22

www.balzac.paris.fr

Depuis ce site, vous pouvez consulter La Comédie humaine, faire des recherches et consulter des notices sur l'œuvre du romancier.

Sur le même sujet