L'Algérie, la mer, la végétation exotique : "Un rêve oriental"

L'Annonciade, musée de Saint-Tropez, organise du 17 mars au 18 juin 2012 une exposition intitulée "Charles Dufresne, un rêve oriental".

Charles Dufresne (1876 – 1938) est mis à l’honneur par l’Annonciade lors de sa prochaine exposition. Cet artiste pluridisciplinaire a été peintre, sculpteur mais aussi graveur en médailles.

L’exposition "Un rêve oriental" est l’occasion pour le public de découvrir ce thème que l’artiste a travaillé entre 1910 et 1936, caractérisé par les paysages exotiques et l’univers oriental.

Présentation de l’exposition

En 1910, l’artiste reçoit une bourse du gouvernement général d’Algérie qui lui permet de séjourner durant deux ans à Alger, à la villa Abd-el-Tif. Sorte de Villa Médicis, cette maison des artistes, située au dessus du Jardin d’Essai, dans un entourage de luxuriante verdure, est placée de telle sorte que ses occupants avaient à leur disposition les plus beaux environnements végétaux baignés dans une luminosité exceptionnelle.

Lorsqu’il débarque à Alger, Charles Dufresne adopte le thème oriental et réalise de nombreux tableaux que le public aura l’occasion de découvrir lors de cette prochaine exposition.

Il peint à profusion des palmiers et des pans de mur ocre. Dufresne qui est l’un des fondateurs du Salon des Tuileries, a reçu un hommage lors de la Biennale de Venise en 1938, l’année de sa disparition.

Charles Dufresne

L’artiste est issu d’une famille de marins qui ont vécu à Granville et aux îles Chausey. Très jeune, il est apprenti graveur en plaques de cuivre, puis intègre à Paris, l’Ecole nationale des Beaux-Arts. Ensuite il s’initie à la sculpture. Le soir Charles Dufresne réalise des croquis, dans les music-halls, les cafés-concerts, les cirques et exécute des tableaux d’après ces dessins : ce sont des pastels et des peintures à la colle.

A partir de 1910 l’artiste découvre cet univers qui l’influencera tout au long de sa vie : l’orient. Ce séjour a une importance considérable sur son évolution. Au contact de la nature orientale, Dufresne sent s’éveiller en lui une sorte de nostalgie des pays lointains et de paysages exotiques, il se met à peindre des scènes de chasse orientale, des jungles peuplées de fauves et des paysages exotiques.

Suite à sa mobilisation lors de la guerre de 1914-18, il traverse une période sombre caractérisée par des compositions massives d’apparence cubiste. Parti s’installer dans le midi de la France, l’artiste revient alors à une peinture plus claire et aux tonalités colorées.

Dufresne s’attache particulièrement à la Provence où il retrouve la mer et la végétation exotique découvertes à l’occasion de sa permanence en Algérie.

L’An nonciade , musée de Saint-Tropez

La chapelle Notre?Dame de l’Annonciade a été érigée vers 1510 par la confrérie des Pénitents blancs. Vendu comme bien national sous la révolution, en 1950, le bâtiment entier fut mis à la disposition de Georges Grammont qui le fit transformer par l’architecte Louis Süe pour répondre à sa nouvelle fonction muséologique.

Le musée rappelle que la ville de Saint-Tropez a été l’un des foyers les plus actifs de l’avant-garde picturale au début du XXe siècle. Les collections présentées, s’échelonnant entre 1890 et 1950, appartiennent essentiellement aux mouvements pointilliste, nabi et fauve.

Renseignements pratiques

  • L’Annonciade - Musée de Saint-Tropez
  • Place Grammont – 83990 Saint-Tropez
  • +33 (0)4 94 17 84 10
  • Horaires : Ouvert tous les jours De 10h à 12h et de 14h à 18h
  • Sauf le mardi et le jeudi de l’Ascension
  • Tél. 04 94 17 84 10
  • Mail : annonciade@ville-sainttropez.fr

Sources d’informations

Sur le même sujet