Le concert du nouvel an 2011, à Venise

Un concert symphonique et lyrique enchanteur à La Fenice, le célèbre théâtre de la Cité des Doges
12

Chaque 1er janvier, La Fenice de Venise, l'une des plus prestigieuses salles au monde, invite un chef d'orchestre à diriger le concert du Nouvel An. Cette année, c'est Daniel Harding qui reprend le flambeau.

La Fenice, constituée d’une salle de cinq étages superposés de loges finement décorées en rouge et or, est avec la Scala de Milan et le Teatro San Carlo de Naples, l’un des lieux les plus renommés de l’opéra italien. Les opéras les plus célèbres y sont joués avec de grands artistes internationaux.

Alors que France 2, diffuse le concert du Nouvel An de Vienne , le 1er janvier à 11h15, comme les années précédentes, Arte diffuse la seconde partie du traditionnel concert vénitien du Nouvel An, consacré au vaste répertoire de l'opéra italien, à 19 h.

La Fenice : l'opéra emblématique de Venise

A Venise, le "phénix" renaît toujours de ses cendres. Après plusieurs incendies, la Fenice reste un lieu mythique du lyrisme italien et international.

En 1774, le théâtre italien San Benedetto, situé dans le quartier de San Marco, où se jouent les opéras à Venise depuis plus de quarante ans, brûle. La noblesse de la ville décide de faire reconstruire un nouveau théâtre. La construction commencée en juin 1790, s’achève en mai 1792: il est nommé "La Fenice" (phénix), et il est inauguré le 16 mai 1792 avec un opéra de Giovanni Paisiello intitulé I Giochi di Agrigento (Les jeux d’Agrigente). Ce haut-lieu de la culture italienne, acquiert une réputation européenne.

En décembre 1836, une catastrophe frappe à nouveau le théâtre qui est détruit par le feu. Toutefois, il est rapidement reconstruit, La Fenice à nouveau renaît de ses cendres, et le théâtre rénové ouvre ses portes dans la soirée du 26 décembre 1837. En 1930, la Biennale de Venise lance le premier festival international de musique contemporaine. La Fenice occupe alors, une place prépondérante dans l’opéra italien.

Alors que le théâtre est l’une des références mondiales de l’art lyrique, il est à nouveau détruit le 29 janvier 1996 par un incendie criminel. La reconstruction commence en 2001, et en 650 jours, une équipe de deux cents plâtriers, artistes, travailleurs du bois, et d'autres artisans, réussissent à recréer l'ambiance d'antan.

En mai 2003, est organisée une semaine d'événements musicaux dans la nouvelle salle, pour célébrer la réouverture du théâtre historique.

Daniel Harding dirige le concert du 1er janvier 2011

Né en 1975 à Oxford, Daniel Harding commence sa carrière en 1994, à la tête de l’Orchestre symphonique de Birmingham.

A 21 ans, il débute ans au pupitre de la Philharmonie de Berlin. A la saison 2003/2004, il est nommé directeur musical de l’Orchestre de chambre Mahler après en avoir été premier chef invité. C’est lui aussi qui inaugure la saison 2006/2007 de l’Orchestre symphonique de Londres, et à partir de 2007 il est directeur musical de l’Orchestre symphonique de la radio suédoise.

Daniel Harding est invité à diriger l'Orchestre national de France, l’orchestre philarmonique de Vienne, l'Orchestre du Covent Garden, l'orchestre symphonique de Chicago, l'Orchestre de la Bayerische Staatsoper, la Staatskapelle de Dresde…...

En 2002, il reçoit le titre de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français.

Le programme du concert du nouvel an à Venise

Vendredi 1er janvier 2010 à 19 heures, la chaîne de télévision Arte diffuse la seconde partie du traditionnel concert vénitien du nouvel an, consacré au vaste répertoire de l’opéra italien.

L’orchestre et le chœur de la Fenice accompagnent des solistes renommés, dont le ténor Antonio Poli et le baryton-basse Luca Pisaroni. Comme le veut la tradition, le concert s’achève par deux célèbres airs de Verdi: “Va’ pensiero”, extrait de Nabucco et “Libiam ne’ lieti calici” ( La Traviata ). Sont programmés:

  • Antonín Dvorák : Symphonie n°9 en mi mineur , op. 95, dite du « Nouveau monde »
  • Vincenzo Bellini : Norma , Symphonie
  • Giuseppe Verdi : Les Lombards à la première croisade « O Seigneur de ma maison"
  • Rigoletto : "Il me semble voir les larmes"
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Les Noces de Figaro , "Ouvrez un peu les yeux"
  • Giuseppe Verdi : La Traviata « Follie, follie » et Othello : «Le feu de joie»
  • Gioachino Rossini : Le Barbier de Sé ville «La calomnie est un jeu d'enfant
  • Giacomo Puccini : Gianni Schicchi «O mio babbino caro»
  • Gioachino Rossini : La Danse napolitaine « Tarantella » (des Soirées musicales)
  • Gaetano Donizetti : L'Élixir d'amour , «Je suis riche et tu es belle"
  • Giuseppe Verdi : Nabucco : «Va’ pensiero sull’ali dorate» et La Traviata « Libiam ne’ lieti calici " (Buvons dans les joyeux calices).

Informations pratiques

Teatro La Fenice

1965, Campo San Fantin - San Marco 30100 Venezia

Téléphone : +39 041 786 511 - Fax : +39 041 241 80 33

Site Internet : www.teatrolafenice.it

Sur le même sujet