"Le secret des Cathares" : une fresque historique, à Foix

Le spectacle son et lumière commence dans les confins de l'Ariège, lorsque le Moyen Âge connaissait des tragédies les plus sanglantes

La ville de Foix vit chaque été, depuis presque 20 ans, au rythme de son spectacle son et lumière, au théâtre de verdure de l’Espinet. Implanté au cœur de la ville, il accueille les spectateurs, du 5 au 20 août 2011, dans son gradin de 1800 places, avec une scène de 60 m de façade.

En toile de fond, le château de Foix, surplombant le théâtre, permet de créer deux univers scéniques. Dans ce spectacle hors du temps, chaque époque est marquée par ses visiteurs, venus de tous pays, pour fouler les terres de l’Occitanie et percer Les mystères Cathares .

Un immense puzzle se reconstitue sans ordre apparent. Chaque époque est une couleur de cette grande fresque, avec des combats équestres, des décors géants, des effets spéciaux et un feu d’artifice.

Gaston Fébus

Le pays de Foix, partie du duché d’Aquitaine, puis du comté de Carcassonne, a été érigé en comté au XIe siècle. Gaston III (1331 – 1391), le plus célèbre des comtes de Foix et vicomtes de Béarn, est, à l’époque, le seul vassal du roi de France à avoir de bonnes finances.

En 1290, la famille de Foix hérite par alliance du Béarn et se fixe dans cet état. Vers 1360, le comte de Foix adopte le surnom de Fébus, signifiant "le brillant".

La forteresse de Montségur

En 1233, l’Eglise place une nouvelle institution judiciaire : l’Inquisition. Véritable épilogue de la croisade contre les Albigeois, la campagne militaire contre Montségur, siège de l’évêché cathare du toulousain, marque un tournant dans la répression contre le catharisme

Lorsque, en 1242, Blanche de Castille et le clergé apprennent le massacre des membres du tribunal de l’Inquisition, à Avignon, par une troupe descendue de Montségur, le destin de la citadelle est scellé.

La reddition de la forteresse le 15 mars 1244, se solde par la disparition du principal refuge de la hiérarchie cathare. Le rocher de Montségur, dernier épisode marquant de la croisade des Albigeois, est couronné par les ruines d’un château.

Un spectacle culturel

Le château de Foix, site touristique tout au long de l’année, devient la scène de trépidantes aventures. Le spectacle entraîne le public dans un véritable récit culturel, de l’histoire de France et de l’Ariège.

Le scénario composé de 12 tableaux mène de Montségur au XIIIe siècle, en passant par la belle époque de Gaston Fébus, la Révolution française du XVIIIe siècle, balayant aussi la Grande Guerre, pour mener vers un hommage solennelle de tous ceux qui ont traversé le théâtre de Verdure.

Un spectacle historique

Le spectacle commence à Montségur au XIIIe siècle, une ambiance pesante et historique est recréée sur scène avec un plateau où se mêlent cavaliers et comédiens. En 1244, quelques hommes parviennent à fuir la citadelle peu de temps après sa reddition. Depuis, bien des gens semblent les chercher. Même si le temps a effacé leurs corps, il semble que bien des mystères entourent cette fuite…

Ainsi, au travers de la grande Histoire de cette belle Occitanie, les spectateurs trouvent une multitude de personnages charismatiques et attachants.

Ils ont tous un lien entre eux...

Ils ont tous la même envie...

Ils appartiennent chacun à leur époque...

Ils seront tous là pour le Secret des Cathares

Informations pratiques

Sur le même sujet