L'Eau de mélisse des Carmes : un remède de grand-mère

En 2011, l'Eau de mélisse des Carmes Boyer fête ses 400 ans: c'est un produit vendu en pharmacie, composé d'un cocktail de 14 plantes et 9 épices.
241

L’Eau de mélisse des Carmes, le plus ancien produit vendu en pharmacie, est une combinaison apaisante et tonique qui a traversé le temps. C’est à un médecin visionnaire que l’on doit la formule originale et complexe de cette Eau aux vertus thérapeutiques. Féru de phytothérapie, il met au point en 1611 un "cordial" stimulant et sédatif, associant 14 plantes et 9 épices.

Très vite, il en confie les secrets de fabrication au père Damien, religieux de la confrérie des Carmes “déchaussés” (appelés ainsi parce qu'ils portaient des sandales très ouvertes), pour qu’il les sauvegarde et assure la production de l’Eau de Mélisse.

Sédative, antispasmodique, stimulante, la mélisse qui structure la préparation donne son nom au produit. Les applications en médecine préventive des plantes et des épices sont plus que jamais d’actualité.

L’Eau de mélisse des Carmes est constituée de 14 plantes et de 9 épices

Composition de ce produit naturel, à base de plantes médicinales et d’épices aux propriétés thérapeutiques:

  • 14 plante: angélique, armoise, camomille, coucou, cresson, lavande, marjolaine, mélisse/citron, muguet, primevère, romarin, sarriette, sauge, thym;
  • 9 épices: anis vert, cannelle, coriandre, fenouil, girofle, muscade, racine d’angélique, racine de gentiane, santal.

L’Eau de Mélisse adoptée à la cour royale

Le bouche à oreille assure les premiers succès, et rapidement les pouvoirs bienfaisants de ce remède se répandent et sont recherchés. Les vertus de l’Eau de mélisse sont alors connues à la Cour de Louis XIII. Marie de Médicis l’adopte et s’y adonne, Richelieu bientôt ne peut plus s’en passer.

Avec leur bénédiction, les moines s’installent rue de Vaugirard, dans ce qui est le Couvent des Carmes . La notoriété de l’Eau de Mélisse s’amplifie avec le siècle, et après les tourments de la Révolution, ils créent une société civile pour racheter à l’Etat le droit de fabriquer et de commercialiser l’Eau de Mélisse des Carmes.

Sous Napoléon, ils obtiennent l’autorisation d’établir des dépôts en province. Au XIXe siècle, la famille Boyer rachète la licence – et bien sûr la fameuse composition qui reste protégée aujourd’hui encore et la commercialise sous le nom de "L’Eau de Mélisse".

Les bienfaits pour la santé des plantes et des épices

La mélisse, utilisée dès la plus haute Antiquité, est une plante vivace aux racines grêles dont on utilise les feuilles et les sommités fleuries. Elle dégage un léger parfum de citron d’où son autre appellation, Citronnelle. Autrefois cultivée dans les jardins des Carmes, celle qui entre dans la fabrication de l’Eau de Mélisse est aujourd’hui récoltée au cœur de l’hexagone, près des volcans d’Auvergne.

Les autres plantes sont également cueillies sur pied en France par des producteurs fidèles à la maison de génération en génération, puis expédiées à l’atelier où elles sont mises en pot pour macération et distillées artisanalement dans la pure tradition.

Denrées rares et coûteuses, les épices autrefois acheminées par caravanes et grands voiliers sont toujours sélectionnées à Marseille en provenance du monde entier.

Lire aussi:

Lavande, Lavandin, variétés, couleur, parfum au jardin ou en pot

Les bienfaits de la cannelle sur la santé

CONT12

Sur le même sujet