L'Eclat de la Renaissance italienne, à la Galerie des Gobelins

Présentation de tissages dont les modèles ont été donnés par trois grands artistes de la Renaissance : Raphaël, Giovanni da Udine et Giulio Romano

Le Mobilier National présente à la Galerie des Gobelins, jusqu’au 24 juillet 2011, l’exposition "L’Eclat de la Renaissance italienne" qui regroupe une vingtaine de tapisseries. Le nombre des tissages effectués au XVIIe siècle atteste du rayonnement de la Renaissance italienne.

Si les tissages XVIe des collections royales sont malheureusement presque tous brûlés à la Révolution, ils ont été par chance prolongés par de magnifiques tissages des Gobelins. Les tapisseries exposées datent soit du XVIe siècle ( Le Triomphe des dieux , d’après Giovanni da Udine, Le Tournoi , une superbe création florentine du XVIe siècle avec les armes de la famille des Médicis), soit du XVIIe siècle.

Presque tous les tissages présentés proviennent de la collection du roi Louis XIV. Trois sont des acquisitions pour le Musée des Gobelins, à la fin du XIXe siècle. Les modèles ont été donnés par trois grands artistes de la Renaissance.

Raphaël (Urbino 1483 – Rome 1520)

Raphaël est considéré comme le plus grand artiste de la Renaissance italienne. L’exposition en présente trois aspects : l’auteur de cartons de tapisseries, le peintre et l’atelier.

Raphaël, est le responsable d’un ensemble majeur : huit cartons de tapisseries sur le thème des Actes des Apôtres, conservés aujourd’hui au Victoria and Albert Museum de Londres. De nombreux tissages d’après les originaux ou d’après des copies des cartons ont été exécutés tout au long des XVIe et XVIIe siècles et dans diverses manufactures

Le peintre Raphaël est l'auteur des célèbres fresques des Stanze ou Chambres du Vatican , exécutées entre 1508 et 1520.

La participation de l'atelier est importante dans les deux dernières salles. C'est une des réelles originalités de la Manufacture des Gobelins d'avoir tissé dans la seconde moitié du XVIIe siècle les créations de Raphaël.

Giovanni da Udine (Udine 1487 – Rome vers 1564)

De Raphaël à Giovanni da Udine, c’est le passage de la peinture d’Histoire à une peinture plus décorative. Giovanni da Udine est un de ces artistes attachés à Raphaël dès la fin des années 1510. Il a créé une méthode, un style, un répertoire d’images qui ont nourri une bonne part de l’art européen jusqu’à Ingres et Delacroix inclus.

L’exposition présente deux tapisseries rehaussées d’or sur le thème du Triomphe des dieux ; elles sont tissées à Bruxelles vers 1570 d’après des cartons fournis par l’artiste. Le décor de grotesques est on ne peut plus varié.

Giulio Romano, connu en France sous le nom de Jules Romain (Rome 1499-Mantoue 1546)

Jules Romain est un peintre, architecte et décorateur italien du XVIe siècle, et l'élève favori de Raphaël Les tapisseries présentées dans l’exposition, tissées vers 1685, atteignent le niveau de qualité que possédaient les originaux du XVIe siècle. Sont exposées :

La tenture de Constantin , création du XVIIe siècle d’après des modèles du XVIe. Les fresques de la Chambre de Constantin au Vatican, sont réalisées vers 1523-1525. Les lissiers ont su traduire, les vastes et tumultueuses compositions aux perspectives parfois insolites.

Les Fruits de la Guerre , composés d’un ensemble de trois tapisseries : Récompense et Châtiment, l’Incendie, le Dîner du Généra l. La qualité d’exécution, le bon état de conservation, la vivacité du coloris démontrent une création représentative de la Renaissance.

L’Histoire de Scipion : la tenture originale (21 pièces) a été tissée à la demande du roi François 1er. L’exposition présente trois tapisseries, Le Combat du Tessin, Le Festin, L’Incendie du Cam p, qui sont des copies fidèles du siècle suivant.

Informations pratiques

  • Exposition : L'Eclat de la Renaissance italienne
  • Tissages d'après Raphaël, Giovanni da Udine, Jules Romain jusqu’au 24 juillet 2011
  • Galerie des Gobelins - 42 avenue des Gobelins 75013 Paris
  • T.01 44 08 53 49
  • www.mobiliernational.fr

Sur le même sujet