"L'Espagne entre deux siècles de Zuloaga à Picasso"

Le musée de l'Orangerie présente du 7 octobre 2011 au 9 janvier 2012 une exposition consacrée à la peinture espagnole à la charnière des XIXe et XXe siècles
17

L’exposition " L'Espagne entre deux siècles de Zuloaga à Picasso (1890-1920) " est organisée par l'Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie et par la Fondation Mapfre.

Il est proposé aux visiteurs une vision panoramique des principaux artistes et des tendances, dans l'art espagnol de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle.

En France, plus qu’ailleurs, l’art espagnol est apprécié. L’Espagne, cette voisine teintée d’exotisme, a toujours suscité de ce côté des Pyrénées un fort attrait, comme en a témoigné l’intérêt des romantiques, celui de Manet pour Velázquez, et celui des musiciens, comme Bizet ou Ravel, pour ne citer qu’eux, qui y trouvèrent leur inspiration.

Ignacio Zuloaga y Zabaleta

Zuloaga (1870 – 1945) est l'un des peintres espagnols de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle les plus importants. Ses œuvres, par leur caractère cru et dramatique, expriment un réalisme fort de son époque. C’est la raison pour laquelle sa peinture fut une des plus discutées.

La collection de l’artiste est exposée au public au Musée Zuloaga , à Zumaia en Espagne. Ce lieu est situé prés de la plage de Cantabrique, sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Son emplacement est exceptionnel, et une partie de l’ancienne auberge et la chapelle ont été conservés

Présentation au public parisien de l’art espagnol de la fin du XIXe au début du XXe siècle

Contrairement à des idées reçues, il n’y a pas un grand vide entre Goya et Picasso, mais une belle continuité. Or, la période de la fin du XIXe siècle au début du XXe demeure encore aujourd’hui peu connue du public.

C’est un peu comme si Le Greco, Zurbarán, Velázquez et Goya avaient absorbé toute la lumière, rejetant ainsi dans l’ombre tous ceux qui devaient venir après eux, jusqu’au moment où devait briller au firmament des peintres le nom de Picasso, tout autant représentant du modernisme que de l'École de Paris.

A l’exception de Sorolla qui eut les honneurs d’expositions récentes à Paris, la plupart des artistes comme Zuloaga, Joaquín Mir ou Solana, célèbres en leur temps, ont vu leur notoriété reculer.

Parcours de l’exposition

L’exposition proposée par le Petit Palais présente une collection d'une soixantaine d'œuvres des artistes fondamentaux de cette période. Ces peintres conservent dans leurs excès, comme dans certains thèmes, un goût du réalisme, traduit dans un langage qui leur est propre, reflet d’une identité irréductible, sans laquelle on ne saurait comprendre Picasso.

La génération de 1898 est celle d’une Espagne marquée par une crise profonde, qui vient chercher à Paris un milieu propice à la création, à l’invention. Ces artistes ont en effet illustré la richesse et la diversité de l'art espagnol au tournant du XXe siècle ainsi que son évolution naturelle dans les mouvements d'avant-garde, notamment le symbolisme et le post-impressionnisme.

À l’exception de Mir et de Pinazo, tous ces artistes ont séjourné à Paris, participé aux Salons, exposé dans les galeries Vollard, Durand-Ruel et ont côtoyé Picasso, Miró, Gris et Dalí. Venus comme eux d’Espagne dans les mêmes années, attirés comme eux par cette nouvelle Rome, Paris capitale de la nouvelle peinture, ils devaient devenir les meilleurs représentants des avant-gardes européennes.

Autour de l'exposition

  • Publication : Catalogue de l'exposition
  • Visites-conférences : du 15 octobre au 8 janvier 2012
  • Ateliers (8/12 ans) : Les mercredis 26 octobre, 2, 9 et 23 novembre, 7, 14, 21 et 28 décembre 2011 et le mercredi 4 janvier 2012 à 15h
  • Lumières de l'Espagne : Cycle de conférences dans l'auditorium
  • Concerts du soir : Hommage au grand pianiste espagnol Riccardo Vines, Concert à deux guitares.
  • Soirée lecture : Lectures d'Espagne.

Informations pratiques

  • Musée de l’Orangerie - Jardin des Tuileries - 75001 Paris.
  • www.musee-orangerie.fr
  • + 33 (0)1 44 77 80 07
  • information.orangerie@musee-orangerie.fr

Sur le même sujet