"L'hôtel particulier parisien" : une exposition exceptionnelle

Originale et inédite, cette exposition consacrée à l'hôtel particulier parisien est proposée par la Cité de l'architecture jusqu'au 19 février 2012.

Être invité à découvrir l’intimité d’une demeure parisienne, propriété aristocratique ou de la grande bourgeoisie des siècles passés, tel est le privilège offert par la Cité à ses visiteurs à l’automne 2011, avec l’exposition L’hôtel particulier. Une ambition parisienne.

D’abord accueilli dans la cour pavée d’un hôtel particulier, le visiteur "fait antichambre" avant de pénétrer dans les différentes pièces de réception reconstituées et meublées. Il pourra ensuite admirer la chambre à coucher et le cabinet de curiosités meublés au fil des siècles, en fonction du goût des propriétaires imaginaires qui s’y sont succédés.

Aujourd’hui, le mythe de l’hôtel particulier fait partie de notre imaginaire et apporte une part de rêve dont cette exposition soulève un coin du voile.

Présentation générale de l’exposition

Après avoir traversé la galerie de portraits ouverte sur un jardin animé de treillages, le public accède à la partie documentaire de l’exposition. Quatre grandes maquettes, joyaux de cette présentation, permettent de visualiser l’évolution de l’hôtel depuis celui de Cluny au début du XVIe siècle.

D’autres maquettes, dessins, plans, tableaux choisis pour répondre à des questions de construction, d’urbanisme, d’environnement évoquent près de 300 hôtels parisiens plus ou moins bien conservés, sur lesquels une riche documentation est également consultable sur des bornes multimédia.

Chacun pourra ainsi se renseigner sur les hôtels - existants ou disparus - d’un arrondissement, d’un architecte, d’une époque. Ce sera pour le visiteur une plongée dans la vie parisienne des siècles précédents. Posséder son hôtel, avoir pignon sur rue, recevoir en son hôtel était une des ambitions de tout Parisien désirant réussir et être respecté de son entourage.

L’hôtel particulier : une histoire parisienne

Élément constitutif de la personnalité architecturale de Paris, l’hôtel particulier raconte une histoire de la capitale, à travers son évolution topographique dans les différents quartiers. Demeure de l’élite qui tranche avec son environnement bâti, l’hôtel est apparu au Moyen Âge, sans doute dès le XIIIe siècle.

Aucune demeure antérieure au XVe siècle n’a subsisté, mais les grands hôtels de la fin du Moyen Âge, dont celui qui abrite le musée Cluny demeure le parfait symbole, montrent que l’édifice a déjà adopté la formule qui allait faire sa renommée.

L’âge d’or de l’hôtel parisien commence au XVIe siècle, quand Paris redevient grâce à François Ier une capitale politique où l’État monarchique se centralise et se sédentarise ; il faut être à la Cour, près du roi… donc à Paris.

Première section de la visite : un parcours sensible

Dans la première section, de vastes dimensions (450 m2), l’exposition propose la reconstitution d’un petit hôtel entre cour et jardin, que le visiteur découvrira en visitant ses différentes pièces, décorées comme une véritable maison habitée. Ainsi est offerte à chacun une impression d’intimité avec l’hôtel, une appropriation de l’objet.

La cour et le jardin évoquent ces espaces indispensables, liés au service, à la réception et au délassement. L’appartement reconstitué comporte six pièces : vestibule, antichambre servant de salle à manger, grand salon, chambre, cabinet et galerie.

L’atmosphère de ces demeures est reconstituée grâce à des meubles de différentes époques, mais aussi des tableaux et des panneaux de boiseries, empruntés à de prestigieuses institutions.

Deuxième section de la visite : un parcours chronologique

Dans la deuxième section de l’exposition, le visiteur est conduit à travers l’histoire de l’hôtel sur un parcours chronologique, allant du Moyen Âge à la Belle Époque. Mise en scène dans un vaste espace ouvert, cette partie est structurée autour d’une suite de grandes maquettes d’hôtels choisis pour leur caractère emblématique : hôtels de Cluny, Lambert , de Thélusson et enfin le Palais-Rose.

Une borne interactive complète cette partie : réalisée pour l’exposition, elle contient 300 fiches d’hôtels avec une riche illustration, base interrogeable par adresse, par nom d’hôtel et par nom d’architecte.

Troisième section de la visite : un parcours thématique

La dernière section offre une lecture thématique de l’hôtel parisien, envisagé comme un objet architectural. Trois "alcôves" seront consacrées au rapport entre la ville et l’hôtel, rapports faits de séduction et de destruction. Une autre suite de trois espaces ramènera le visiteur à l’objet même, au moyen d’une évocation de son architecture extérieure (façades sur cour et sur jardin), des décors intérieurs, enfin du jardin et de son organisation.

Cette approche sera complétée par une borne MultiTouch consacrée à la question du plan des hôtels et de leur organisation distributive, présentée sous une forme ludique.

Application mobile "Les hôtels particuliers"

Pour accompagner l’exposition, la première application mobile consacrée aux Hôtels particuliers parisiens est créée. À travers une carte de Paris où l’utilisateur peut se géolocaliser et se laisser guider, plus de 300 hôtels particuliers rassemblés sur une base de données lui sont proposés pour prolonger l’expérience de l’exposition.

Cette application gratuite est téléchargeable sur AppStore et AndroidMarket.

Informations pratiques

  • Cité de l'architecture & du patrimoine - Palais de Chaillot
  • 1 place du Trocadéro - 75016 Paris
  • Entrée principale (pavillon de tête) : 1, place du Trocadéro et du 11 novembre - 75116 Paris
  • Entrée pavillon d’About (côté jardin du Trocadéro) : 7, avenue Albert de Mun - 75116 Paris
  • 01 58 51 52 00
  • Plans et informations
  • Plan d'accès au site du Trocadéro
  • Les espaces muséographiques sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Sur le même sujet