Noël 2010 : le sapin géant de Notre-Dame, à Paris

Un immense sapin est installé sur le parvis de Notre-Dame de Paris (4e) : origine et histoire de l'arbre de Noël.

Comme tous les ans, pendant le temps liturgique de Noël, la cathédrale Notre-Dame de Paris, située sur l'Ile de la Cité , offre sur le parvis du 27 novembre 2010 au 2 février 2011, un sapin de plus de vingt mètres de haut. Les mystères de Noël joués sur les parvis des cathédrales étaient fréquemment accompagnés d’un sapin décoré, symbole de la vie qui renaît.

Au XVIIIe siècle, an Alsace comme en Allemagne et en Autriche, la coutume du sapin se généralise. Dans ces pays, tous connaissent le chant populaire O Tannenbaum, wie treu sind deine Blätter , qui en français a été interprété "Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta verdure". Au cœur de l’hiver, cet arbre "garde sa parure", dit la chanson, tant en allemand qu’en français.

Origine de la coutume du sapin

L'arbre de Noël, suivant une légende, remonte aux peuples païens, qui célèbrent le solstice d'hiver, par des réjouissances, et en décorant un arbre symbole de vie avec des fruits, des fleurs et du blé. C'est au XIIème siècle que la tradition du sapin apparaît en Europe, plus précisément en Alsace vers 1521, où on le mentionne pour la première fois comme "arbre de Noël". Les décorations sont composées de pommes, de confiseries et de petits gâteaux.

A cette même époque, l'étoile au sommet de l'arbre, symbole de l'étoile de Bethléem commence à se répandre. La Réforme contribue à répandre la coutume de l'arbre de Noël, les protestants préférant le sapin aux représentations des personnages bibliques de la Nativité. Au XVIIe et XVIIIe siècle apparaissent les premiers sapins illuminés. On utilise alors des coquilles de noix remplies d'huile à la surface desquelles des mèches flottent ou des chandelles souples nouées autour des branches.

En 1837, la duchesse d'Orléans Hélène de Mecklembourg, d'origine allemande, fait décorer un sapin aux Tuileries. Cette tradition se généralise après la guerre de 1870 dans tout le pays grâce aux immigrés d'Alsace-Lorraine qui font largement connaître la tradition de l'arbre de Noël aux Français. Cette coutume exalte la valeur de la vie car en hiver, le sapin toujours vert devient le signe de la vie qui ne meurt pas.

Le parvis Notre-Dame (place Jean-Paul II)

C’est au cœur historique de Paris qu’est construite de 1160 à 1345 la cathédrale Notre-Dame à l’initiative de l’évêque Maurice de Sully. La place du Parvis-Notre-Dame est une place sur laquelle s'étend le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une crypte archéologique y est présente. Depuis le 3 septembre 2006, elle s'appelle "Parvis Notre-Dame–place Jean-Paul II". Le changement de nom a fait l'objet d'une cérémonie organisée par la mairie de Paris.

Au centre de cette place, est scellée au sol une dalle de bronze marquée de la direction des quatre points cardinaux. C’est à cet endroit que se trouve le point du kilomètre zéro à partir duquel sont mesurées toutes les distances exprimées au départ de Paris ou de France. Dans les autres villes et villages de France, le calcul se fait à partir de la Mairie.

Informations pratiques

Parvis de la cathédrale de Paris,

75004 Paris,

M° Notre Dame

Lire l'excellent article concernant : l a boule de Noël, décoration incontournable du sapin .

Sur le même sujet