"Oksébô : Les Arcades", une exposition-vente d'œuvres d'art

Pour la seconde année consécutive, le château de La Roche-Guyon (Val-d'Oise) présente du 8 au 16 octobre 2011, cet événement.

Dans le cadre de la Nuit Blanche, le château de La Roche-Guyon dans le Val-d’Oise, et l’association Oksébô proposent la seconde édition d’une exposition-vente de douze duos formés par 24 artistes et artisans d’art : musique, peinture, calligraphie, gravure, céramique, tissus, photo, vidéo, ébénisterie, enluminure, verre, mosaïque, sculpture et installations.

Présentées dans les anciennes écuries du château, les créations réalisées à quatre mains ont été imaginées autour du thème de la forêt choisi par l’Unesco en 2011.

Les artistes de l’édition 2011 ont donné un nom à leur duo. Ces "mots-liens" ont, pour la plupart des binômes, donné naissance à des créations spécifiques qui seront présentées et également mises en vente lors de l’exposition.

Duo "Entre ciel et terre" : métal et céramique

Coté ciel, la forêt déploie sa canopée, très haut, loin de tout, baignée de soleil et peuplée d'oiseaux dont ne nous parviennent que les chants aigus. Coté terre, filtrée par les rais de lumière, difficile de dire s'il s'agit d'animaux ou de plantes, à plus forte raison quand ces créatures sont faites de terre et d'acier.

Duo "Matières vitales" : verre et gravure

Fusion de deux techniques, le travail du verre et de la gravure pour créer des bas-reliefs aux jeux de profondeurs et de textures, dévoilant des paysages intérieurs aux formats symboliques.

Duo "Fibre et Encre" : gravure et tissage

Rencontre de deux créateurs, l’un tisserand, l’autre graveur. Ils ont comme objectif de réunir leurs techniques et matières en une création commune. Tout reste à chercher, inventer, l’enjeu est grand, ils souhaitent que le résultat soit à la fois novateur et poétique.

Duo "Clématites et enluminures sauvages" : sculpture textile et enluminure

Deux univers opposés sont confrontés : le sauvage de la clématite qui envahit les jardins et la méticulosité de l'enluminure.

Duo "Déforestation" : céramique et métal

L’œuvre envisagée sera proche de l’art mural, entre la fresque et le triptyque. Plusieurs matières entrent dans sa composition : métal, grès émaillé et fils d’acier pour la ligne claire du dessin. L’ensemble concourant à une représentation contrastée entre la magnificence des forêts de climat tempéré et la désolation de paysages déforestés.

Duo "Lacerta Bilineata" (lézard vert) : enduits et mosaïque

Les plaques de marbres, les plaquettes de verre, les galettes d’émaux, les carreaux de grès, sont autant de matériaux réduits en poussières pour en trouver l’association idéale qui donnera à la mosaïque son reflet d’éternité.

A l’inverse, la poudre colorée, la chaux, le pigment, la terre, la cire et l’eau sont autant de matières qui, déjà, filent entre les doigts, qui s’échappent et qu’il faut dompter et fixer pour peindre et enduire.

Duo "Les profondeurs de la forêt" : sculpture et céramique

En marchant sur le chemin, la forêt s'ouvre devant nous puis, mystérieusement, se referme sur notre passage. Ainsi, la forêt nous déroute et nous envoûte. Nous sommes face à nos peurs et à nous-même.

Chaque bruit, chaque mouvement ou la surprise d'une rencontre éveille les sensations qui balisent nos parcours au gré de nos histoires. Ici, le visiteur est invité à découvrir un visuel imaginé de Terre et de Fer.

Duo "La forêt du dedans" : peinture et ébénisterie

En chacun de nous existe une forêt réelle ou imaginaire. Les arbres qui la composent cachent nos peurs d’enfants, nos angoisses, nos cauchemars. Mais cette forêt est aussi mystérieuse qu’attirante. C’est celle-là qui abrite nos histoires d’enfants faites de châteaux, de princes charmants, de princesses endormies, de loups qui dialoguent avec les êtres humains.

Le bois, cette matière naturelle, initiale, sensuelle, devient tout à coup, le catalyseur de notre forêt du dedans. La rencontre entre les deux artistes confronte ainsi les deux extrêmes.

Duo "Ecorces précieuse" : sculpture et céramique

La lumière qui traverse cette matière blanche, sertie dans le métal, froid, gris, patiné comme un joyau, laisse à penser que le souffle de vie de la forêt est suspendu.

Duo "Jungle urbaine" : calligraphie et photographie

Karine Boitrelle, calligraphe, a étudié son art en Chine. L’expérimentant sous diverses formes, libres et abstraites mais aussi dans ses aspects les plus traditionnels. Marc Herzog, photographie les gens, les lieux et les éléments pour l'histoire qu'ils racontent. La "distance sociale" disparaît au profit de l'échange, de l'intime.

Duo "Loup y es-tu ?" : vidéo et composition sonore

Le duo vidéaste/compositeur est en soi une évidence que ce "pas de deux" met en lumière tout en ayant recours chacun à son propre univers, lié à l’enfance, à la mémoire et aux rêves.

Duo "Irradié" : céramique, bois et zinc

L’exposition présente une possibilité de mutation de la forêt soumise aux radiations, aux feux nucléaires. Sont utilisés de la terre noire, du zinc et du bois. Cette installation se compose de deux panneaux muraux et de cinq rondes-bosses.

Informations pratiques

Sur le même sujet