Première rétrospective : "Sempé, un peu de Paris et d'ailleurs"

L'exposition de l'Hôtel de Ville de Paris rend hommage à Jean-Jacques Sempé qui est le plus célèbre et le plus grand des dessinateurs d'humour français.

Traduit dans vingt-cinq langues, auteur de plusieurs milliers de dessins, de plus de quarante albums, Jean-Jacques Sempé est le plus célèbre des dessinateurs d’humour français. Depuis cinquante ans, ignorant les modes, il a su toucher toutes les populations et toutes les générations.

L'exposition propose plus de 300 dessins originaux, accompagnés de textes de Jean-Jacques Sempé. Elle donne au visiteur l’occasion d’apprécier la richesse et la virtuosité d’une œuvre riche et légère qui oscille entre humour et poésie.

Le dessin de presse

C’est par la presse que Sempé commence sa carrière de dessinateur. À Bordeaux d’abord où Sud-Ouest Dimanche publie en 1950 ses premiers dessins signés. À Paris ensuite, où dès son arrivée un an plus tard, Sempé tente de placer ses dessins dans les journaux.

Il collabore à de nombreux titres : Ici Paris, France Dimanche, Samedi Soir, Noir et Blanc, Le rire, etc. Dans Le Moustique, journal belge pour enfants, l'artiste publie les premiers dessins du Petit Nicolas . C’est Françoise Giroud qui lui offre une première collaboration régulière dans L’Express, où il porte un regard décalé sur l’actualité.

Après le succès du premier album du Petit Nicolas, conçu avec René Goscinny, il publie en 1962 son premier livre de dessins d’humour, Rien n'est simple (Éditions Denoël).

Sempé et Paris

À son arrivée à Paris, après un bref passage dans le 18ème arrondissement (cité Les Fusains à Montmartre) Sempé s’installe rapidement rive gauche, dès qu’il est libéré de ses obligations militaires.

Entre Montparnasse et Saint-Germain des Prés, il fréquente les clubs de jazz et se lie d’amitié avec Françoise Sagan, Jacques Tati, Jacques Prévert, Raymond Savignac, René Goscinny…

Paris l’impressionne et le fascine. Il observe et s’amuse d’une actualité qu’il regarde de loin en moquant gentiment la foule du métro, la circulation, les manifestations, les gros titres des kiosques à journaux ou les motards casqués.

Sempé et New York

C’est avec son éditeur, Alex Grall, que Sempé découvre New York en 1965. Il y reste une quinzaine de jours, en simple touriste. Il passe plusieurs fois devant l’immeuble du New Yorker sans oser y entrer, trouve la ville un peu écrasante, bizarre, étrange mais pleine de vie.

Il y revient plusieurs années plus tard, après avoir réalisé sa première couverture pour le New Yorker, fréquente régulièrement les clubs de jazz, s’amuse de la fraîcheur d’esprit des habitants du 333 Central Park Ouest où il loge.

À la demande de William Shawn, directeur du New Yorker, il crée Par Avion, équivalent américain de Monsieur Lambert où il dit sa vision de l’Amérique.

Sempé dessinateur d'humour

Au fil du temps, le travail de Sempé évolue. Très vite, si l’humour reste l’objectif du dessin, s’y adjoint un regard plus profond sur la société. Chaque dessin de Sempé est alors construit comme une nouvelle, met­tant en lumière les comportements humains ou les doutes existentiels.

En quarante albums, de 1962 à 2010, le dessinateur de presse est devenu un auteur reconnu, qu’il parle du couple, de la psychanalyse, de Dieu, de l’enfance, des vacances, des affres de la création, de la télé, des manifes­tations, des musiciens ou du sport.

Sempé et le New Yorker

Depuis son premier numéro, publié le 17 février 1925, le New Yorker s’est affirmé comme un magazine totalement original, unique dans la presse mondiale, en publiant systématiquement un dessin sans titre en couverture, en ne proposant que des dessins d’humour, signés par les plus grands, pour accompagner les pages intérieures.

Depuis 1978, Sempé a réalisé plus de cent couvertures pour le New Yorker . Elles permettent de découvrir une autre facette de son immense talent grâce à des œuvres en couleurs et sans légende.

Renseignement pratiques

  • Sempé, un peu de Paris et d'ailleurs.
  • Exposition gratuite à l’Hôtel de Ville- 5, rue de Lobau - 75004 Paris
  • Salle Saint-Jean.
  • Tous les jours sauf dimanches et fêtes de 10h à 19h.
  • Pour toutes informations : 01.42.76.51.53
  • Possibilité d'obtenir le catalogue par correspondance en contactant : Mme Vanessa Dubost-Martin au : 01 44 78 16 19 ou vdubostmartin@flammarion.fr

Sources d'informations

Sur le même sujet