Quimper : une exposition prestigieuse au musée des Beaux-Arts

L'exposition "De Turner à Monet, la découverte de la Bretagne par les paysagistes au XIXe siècle" est présentée jusqu'au 31 août 2011

Le projet de l’exposition est né de l’acquisition récente par le musée de deux peintures : Vue de Saint-Pol-de-Léon de 1837 de Louise Joséphine Sarazin de Belmont, et Le Chêne au dolmen dans la forêt de Brocéliande de 1836 de Jules Coignet.

Ces œuvres étaient jusqu’alors inconnues dans l’histoire de la peinture d’inspiration bretonne. Leur découverte incite aujourd’hui à réétudier cette période, en particulier les déplacements des peintres à travers la Bretagne, le choix des sites, des thèmes et les évolutions au cours du XIXe siècle.

Des dessins et études peintes ponctuent le parcours, permettant de percevoir la démarche créatrice du paysagiste sur le motif. Cet événement a reçu en 2011 le label d’exposition d’intérêt national.

Présentation de l’exposition

L’exposition présente 80 peintures, 50 dessins et quelques estampes, ainsi que des livres illustrés, sélectionnés à travers 40 collections publiques et privées de France, d’Allemagne, de Suisse, des Pays-Bas, de Grande-Bretagne et des Etats-Unis.

Elle permet d’évoquer les choix de leurs auteurs, d’expliquer leurs déplacements sur le motif à travers la péninsule, de montrer l’évolution des lieux et des thèmes au fil du temps. Cette exposition couvre tous les aspects de la peinture du temps, depuis les premiers découvreurs et les peintres de marine des années 1800 jusqu’aux derniers feux de l’impressionnisme, en passant par les expressions romantiques, réalistes ou naturalistes.

Elle prend fin par des marines de Claude Monet à Belle-Île en 1886 où le peintre travaille pour la première fois en série, et par quelques œuvres d’Eugène Boudin de 1897.

Engouement suscité par la Bretagne depuis le Romantisme

Alors qu’au XVIIIe la Bretagne était une sorte de terra incognita pour la peinture à l’exception des ports de Lorient, Saint-Malo et Brest où les artistes étaient envoyés en mission, elle suscite à partir des années 1830 un incroyable intérêt comme l’atteste le nombre de thèmes bretons que l’on peut relever dans les livrets du salon annuel parisien.

Dans le cadre du mouvement romantique, peintres et écrivains se lancent à la découverte de cette province isolée, de ses monuments mégalithiques, de son passé celtique, ses promontoires rocheux, ses petites cités médiévales, ses monuments religieux et les traditions d’une population qui semble primitive.

Dans les années 1830-1840, la Bretagne est à la mode

La différence de langue et la forme même de la péninsule dans laquelle on s’enfonce ajoutent à l’impression d’exotisme. Après la mort de Chateaubriand et en parallèle avec l’édition des premiers albums lithographiques aux illustrations pittoresques, le phénomène de découverte va s’amplifier. Dans les années 1860, la construction de lignes de chemin de fer vers Quimper et Brest décuple le mouvement.

Des colonies d’artistes se créent comme à Douarnenez ou Pont-Aven . Une bonne partie des peintres familiers des environs de Barbizon quittent l’Île-de-France pour la Bretagne. Les thèmes campagnards et les traditions, en particulier les représentations des pardons et des noces, plaisent aux amateurs. Cette attraction se poursuit durant toute la seconde moitié du XIXe siècle.

Dans les années 1860-1870, se développent les thèmes relatifs à la mer

Les peintres se regroupent en colonies dans des ports de pêche comme Cancale, le Croisic, Camaret, Douarnenez, et surtout Concarneau. Dans les dernières années du siècle, les comportements changent.

La côte nord les retient comme à Saint-Briac-sur-Mer ou Bréhat. Ils explorent les îles, la presqu’île de Crozon, le Cap Sizun. Ils découvrent le pays bigouden. Les sources d’intérêt ne sont plus les mêmes. Dorénavant les effets plastiques prédominent sur les sujets.

Informations pratiques

  • Musée des beaux-arts 40, place Saint-Corentin
  • 29000 Quimper
  • Tél. : 02.98.95.45.20
  • Fax : 02.98.95.87.5
  • E-Mail : musee@mairie-quimper.fr
  • http://musee-beauxarts.quimper.fr/htdocs/infos.htm

Sur le même sujet