"Sept fois plus à l'ouest" par Yann Kersalé

L'Espace Fondation EDF accueille jusqu'au 4 mars 2012 les images filmées par Yann Kersalé de sept installations lumineuses implantées cet été en Bretagne.

Yann Kersalé est un artiste qui utilise la lumière pour provoquer une nouvelle lecture des architectures et des paysages naturels ou urbains. Pour lui, la nuit est une "matière noire" qui permet de révéler les blancs, la puissance des gris, les formes, les creux et les bosses, les ombres et la lumière.

L’artiste a parcouru la Bretagne, terre de légendes, après y avoir repéré sept sites dont certains noms appartiennent déjà à une géographie romanesque, les sept lieux en Bretagne ont été mis en lumière par Yann Kersalé entre juillet et septembre 2011, à ces occasions, ils ont fait l’objet de captations de "matière-lumière" à l’heure bleue, lumière des crépuscules d’été.

Les aventures de la lumière

À la faveur de sept transferts – ce que Yann Kersalé appelle des "mises en abîme", évoquant la fuite infinie de la lumière dans les ténèbres –, un souvenir, une trace de lumière, atteignant de nouvelles surfaces, fera à nouveau œuvre de lumière.

Yann Kersalé et son équipe travaillent principalement au crépuscule et pendant la nuit, attendant que les lieux et les choses disparaissent dans le noir, pour les convoquer, les faire ressurgir, dans un autre éclairage : celui d’une fiction de la lumière.

Une exposition à Paris : la matière noire et sa mise en abyme des captations

Yann Kersalé, repère dans la nuit un paysage urbain ou naturel, dans toutes ses formes ou figures, avec ses multiples variations. Les images conçues et filmées par lui-même sont mises en scène au sein de nouvelles créations à l’Espace Fondation EDF qui, contrairement aux murs blancs des galeries d’art ou des salles de musée, met à la disposition de l’artiste des espaces noirs ouverts aux horizons illimités de la nuit.

Ces "mises en abyme" apparaissent sous forme d’installations visuelles et sonores. L’espace de l’exposition se transforme ainsi en un lieu de sensations, entre ombres et lumières, au travers de "blacks boxes" que l’artiste a souhaité agencer librement, sans itinéraire imposé.

Parcours de l’exposition

Le temps de l’exposition, l’espace de la Fondation EDF est complètement plongé dans l’obscurité. Chacune des boîtes noires réinterprète de manière visuelle et à travers des projections lumineuses la "mise en lumière" des sept installations réalisées par l’artiste en Bretagne.

  1. Les prairies de la mer : prairies sous-marines, Océanopolis, Finistère
  2. L’appel du large : phare de l’île Vierge, Plouguerneau, Finistère
  3. Le sillon dans le miroir : le Sillon noir à Pleubian, Côtes d’Armor
  4. Les phares de la forêt : Chaos du diable, Huelgoat, Finistère
  5. L’écho des pierres : Alignements de mégalithes, Carnac, Morbihan
  6. La lune télévisuelle : Radôme de la cité des Télécoms, Pleumeur Bodou, Côtes d’Armor
  7. Chrysalide : Zac de la Courrouze, Rennes, Île-et-Vilaine

Le fond sonore et les trois thèmes structurant le parcours

Le fond sonore de l’exposition participe du climat général instauré par la couleur noire des cimaises et la luminosité des sept "mises en abîme". Composé de murmures et de bruits captés dans les sites bretons, le son est un travail qui accompagne le visiteur pendant la promenade, participant à son immersion totale dans les ambiances créées par Yann Kersalé.

De la mezzanine au sous-sol, les différents espaces de l’exposition suivent une organisation selon les trois thèmes qui apparaissent invariablement dans l’œuvre de l’artiste : l’eau, la nature et l’urbain.

Renseignements pratiques

  • Espace Fondation EDF
  • 6, rue Récamier, 75007 Paris
  • 01 53 63 23 45
  • Entrée libre, tous les jours, de 12h à 19h sauf le lundi et les jours fériés.

Sources d’information

  • Visite guidée de l'exposition (sur réservation)
  • Le catalogue de l’exposition présentant le projet "Sept fois plus à l’ouest" dans sa globalité.
  • http://fondation.edf.com/

Sur le même sujet