Sur les traces des Gaulois et des Romains en Bourgogne

Découvrez "Bibracte" : site de recherche sur la société gauloise de l'époque de César et Vercingétorix, où le musée a bénéficié d'une rénovation complète.
19

Située au sommet du Mont Beuvray, Bibracte est fondée à la fin du IIe s. avant J.-C. par les Eduens, peuple gaulois qui y installa pour un siècle sa capitale, au cœur du Morvan et de la Bourgogne.

Abandonnée pendant deux millénaires et tombée dans l’oubli, la ville de Bibracte renaît aujourd’hui grâce aux archéologues. Bibracte est un lieu unique en Europe, associant trois atouts originaux et complémentaires : un site naturel et historique d’exception, un centre de recherche européen et un musée qui constitue une vitrine de l’archéologie celtique.

Construit en 1994 dans le village de Glux-en-Glenne, le Centre archéologique européen sert de point d’appui au programme de recherche sur l’ancienne ville gauloise.

Sur les traces des Gaulois et des Romains en Bourgogne

Quatre sites sont à signaler :

  • Alésia, où s’est ouvert fin mars le MuséoParc , centre d’interprétation consacré à la plus célèbre bataille de la guerre des Gaules,
  • Le musée du Pays châtillonnais/Trésor de Vix inauguré tout récemment,
  • La ville d’Autun riche de ses monuments romains et du musée Rolin,
  • Bibracte, site de recherche unique sur la société gauloise de l’époque de César et Vercingétorix.

Le Mont Beuvray constitue un ensemble naturel remarquable ouvrant sur les paysages préservés du Morvan et du sud de la Bourgogne, classé au titre des Sites

La mise en valeur du Mont Beuvray fut entreprise dans les années 1980 dans le cadre des Grands Travaux de l’Etat, pour répondre aux objectifs de valorisation du site archéologique et aux ambitions de développement des activités scientifiques, culturelles et touristiques. Le label "Grand site de France" a été remis à Bibracte le 4 avril 2008.

Le musée, à l’emplacement d’un carrefour de voies antiques et d’une nécropole gauloise, au pied de la ville antique, présente l’archéologie et Bibracte, site caractéristique de la “civilisation des oppida” qui s’est développée dans une grande partie de l’Europe à la fin de l’âge du Fer.

La vie à Bibracte y renaît à l’aide d’objets découverts dans les fouilles, de maquettes, de restitutions, d’audiovisuels. Chaque année le musée propose de nouvelles expositions temporaires et animations.

L’oppidum de Bibracte, un site de référence pour l’archéologie celtique

Le site de Bibracte, haut lieu de notre Histoire et de l’archéologie européenne, est l’une des villes fortifiées de la fin de l’âge du Fer – ou oppida – les mieux préservées, avec ses 12 km de fortifications et ses quartiers s’étendant sur 200ha. Pour cela, Bibracte est classé au titre des Monuments historiques.

Elle fut le lieu de différents épisodes importants de la Guerre des Gaules : César défait le peuple helvète à sa proximité en 58 avant J.-C. ; une coalition gauloise menée par Vercingétorix s’y lie contre l’envahisseur romain pendant l’été 52 ; le général romain y séjourne enfin à diverses reprises.

Les recherches les plus récentes montrent un rythme de romanisation accéléré à partir du lendemain de la conquête, au moment où Bibracte devient la capitale de la civitas foederata des Eduens.

Le musée : un écrin pour les découvertes des archéologues

Véritable porte d’entrée du site, le musée de Bibracte expose les résultats des recherches effectuées sur les lieux et les remet en perspective : il s’agit de montrer, à travers l’exemple de Bibracte, que les populations de l’Europe “moyenne” (ou “tempérée”) ont franchi un stade de développement majeur voici un peu plus de vingt siècles, en inventant une forme urbaine propre à ces régions.

Le musée de Bibracte présente l’originalité d’être géré par un établissement qui contrôle toute la chaîne opératoire de l’archéologie : conservation d’un site, animation d’un programme de recherche et valorisation de ces recherches.

Tant que cet établissement avait le statut de société d’économie mixte, il ne pouvait prétendre au label Musée de France. Sa transformation en établissement public lève cette difficulté juridique et Bibracte est d’ores et déjà autorisé à utiliser le label.

Renseignements pratiques

  • Musée de Bibracte
  • Mont Beuvray – 71990 Saint-Léger-sous-Beuvray
  • tél. 03 85 86 52 35
  • info@bibracte.fr
  • Site officiel : www.bibracte.fr

Sur le même sujet