Œuvres de "Diane Arbus" présentées au Jeu de Paume

La galerie nationale d'art contemporain de Paris, présente du 18/10/2011 au 05/02/2012 la première rétrospective en France de la célèbre photographe.

Le musée du Jeu de Paume, situé près de la place de la Concorde, dans le jardin des Tuileries, est une institution vouée à la photographie. Il accueille jusqu’au 5 février 2012 toutes les images emblématiques de Diane Arbus (New York, 1923-1971).

L’artiste a révolutionné l’art de la photographie par une approche donnant à son œuvre une grande pureté. Elle tisse une relation singulière entre elle et son sujet, de sorte que tous les éléments se conjuguent pour inviter le spectateur à une rencontre véritablement intime.

Arbus puise l’essentiel de son inspiration dans la ville de New York qu’elle arpente à la fois comme un territoire connu et une terre étrangère, photographiant tous ces êtres qu’elle découvre dans les années 1950 et 1960. La photographie qu’elle pratique est de celle qui se confronte aux faits.

Présentatin de Diane Arbus

Diane Nemerov est née à New York le 14 mars 1923. À 18 ans, elle épouse Allan Arbus. Elle prend ses premières photos au début des années 1940, mais ce n’est qu’entre 1955 et 1957 qu’elle se lance sérieusement dans la carrière pour laquelle elle est aujourd’hui connue.

Ses premières photographies publiées paraissent dans le magazine Esquire en 1960 sous le titre The Vertical Journey ( Le Voyage vertical). Dès lors, elle va travailler par intermittence comme photographe free-lance, réalisant des portraits sur commande ainsi que des reportages photographiques, dont elle signe parfois les textes.

Dans les années 1950, elle utilise –comme la plupart de ses contemporains– un appareil 35 mm, mais, en 1962, elle commence à travailler avec un Rolleiflex 6x6. Ce format va l’aider à définir un style classique, formel, trompeusement simple, qui apparaît aujourd’hui comme l’une des grandes caractéristiques de son travail.

Elle édite en 1970, un portfolio de dix photographies tirées, signées et annotées par elle, conçu comme le premier d’une série d’éditions limitées de ses œuvres. Elle se suicide le 26 juillet 1971 à l’âge de 48 ans.

Parcours de l’exposition

Le Jeu de paume présente un grand nombre de photographies qui n'ont à ce jour, jamais été exposées. Avec plus de 200 clichés, cette première rétrospective en France permet de découvrir la source, l’étendue, mais aussi les aspirations d’une force parfaitement originale dans l’univers de la photographie.

Cette étude contemporaine des êtres humains –portraits de couples, d’enfants, de forains, de nudistes, de familles des classes moyennes, de travestis, d’excentriques ou de célébrités– correspond à une exploration de la relation entre théâtre et réalité.

Les premières œuvres, déjà, témoignent de la sensibilité particulière d’Arbus, au travers de l’expression d’un visage, de la posture d’un corps, du type de lumière ou de la présence particulière des objets dans une pièce ou dans un paysage.

Au cours de sa carrière, qui n’a guère duré plus de 15 ans, elle a produit une œuvre qui, par son style et son contenu, lui vaut d’être considérée aujourd’hui comme l’une des photographes les plus importantes de notre temps, y compris par l’influence qu’elle continue d’exercer.

Informations pratiques

  • Jeu de Paume
  • 1, place de la Concorde - 75008 Paris
  • Mardi de 12h à 21h - Du mercredi au vendredi de 12h à 19h - Samedi et dimanche de 10h à 19h
  • Fermeture le lundi
  • Tél. 01 47 03 12 50
  • http://www.jeudepaume.org/
  • www.jeudepaume.org/lemagazine

Sur le même sujet