L'offre d'emploi et les risques du recrutement pour l'entreprise

Le curriculum vitae, cv, la lettre de motivation, les tests ou l'entretien de recrutement sont efficaces s'ils rassurent l'employeur et limitent ses peurs.
16

Le recrutement est un exercice risqué pour celui qui recrute, quelque soit le poste : manager, ouvrier, technicien,... ou l'organisation ; société du CAC40, collectivité locale, association, PME, grande entreprise, artisan, microentreprise, autoentrepreneur... Voici quelques unes de ces peurs, les connaître permet de mieux cibler, préparer et réussir sa recherche d'emploi.

Les risques psychosociaux, stress et autres risques pour la santé et la sécurité au travail

L'employeur a une obligation de sécurité et de santé au travail vis à vis de ses employés. Lorsqu'il recrute, il cherche limiter les problématiques récurrentes à l'emploi proposé et à se prémunir de tout risque prévisible. Inutile donc de boire un verre de vin pour se donner du courage à l'entretien, pour postuler à un emploi de chauffeur.

Les conflits, l'agressivité et la violence dans le travail

En dehors de cette obligation encadrée par le droit du travail et la jurisprudence, le recruteur cherche à vérifier que le futur employé s'intégrera à l'équipe sans être source de conflit pour l'équipe ou les clients. Aller aux entretiens de recrutement pour trouver une oreille compatissante aux injustices et conflits du passé est un mauvais choix. Inutile de mentionner un harcèlement moral réel et avéré qui ne démontre rien des capacités à bien travailler.

Litiges, droit du travail et Prud'hommes

L'entreprise est généralement réticente à entrer dans le conflit. Elle cherche à s'assurer que vous ne serez pas une source de litiges. Inutile d'aborder des points du droit du travail ou de donner l'impression d'être procédurier. L'employeur aurait peur de se retrouver aux prudhommes sans raison. Il est nécessaire par exemple de clarifier les expériences négatives et litigieuses de son parcours pour les présenter de façon dédramatisée et neutre.

Régularité et productivité

La peur des recruteurs est souvent de choisir une personne et qu'au final cette dernière ne se présente pas lors de la prise de poste. La régularité, la capacité à tenir ses engagements et à fournir le travail tout en limitant l'absentéisme et les retards sont des qualités nécessaires à la réalisation du travail. Elles sont très appréciées des employeurs. Un recrutement pour lequel, la personne abandonne son poste ou démissionne au bout de quelques semaines ou quelques mois est un échec. L'entreprise doit reprendre la totalité du processus de recrutement et d'intégration du salarié.

La qualité du travail fourni, les capacités d'apprentissage et de formation

Le monde du travail est changeant. Les entreprises s'appuient sur les qualifications validées par les diplômes mais aussi sur l'expérience. Il s'agit donc de rassurer l'employeur en se présentant comme un candidat capable de faire du bon travail, d'apprendre et d'évoluer si besoin dans le poste. Inutile cependant de se présenter comme désirant évoluer si le poste proposé est un poste d'exécution, qui a peu de chances d'évoluer.

Le recrutement est un risque pour l'entreprise. Adapter ses outils et sa recherche d'emploi en conséquence, simplifie la recherche d'emploi et en améliore les résultats. Il existe des méthodes de recrutement qui limitent les risques : intérim, stages, contrat à durée déterminée, contrat d'apprentissage, de professionnalisation, etc. Ces contrats sont parfois utilisés par les entreprises pour prolonger la période d'observation du futur salarié et lui permettre de lever ces différentes peurs avant un recrutement à durée indéterminé.

Source : What Color Is Your Parachute - Richard Nelson Bolles - 2007

Sur le même sujet