Augmentation des allergies, la faute à une hygiène excessive?

L'apparition croissante d'allergies a poussé les chercheurs à se pencher sur les raisons d'un tel phénomène et notamment le rôle de l'hygiène. Explications.
27

Des chercheurs américains, de l'université du Michigan, ont publié une étude portant sur le lien entre hygiène excessive et apparition d'allergies, selon Le Figaro daté du 6 décembre 2010. Une piste parmi d'autres évoquée depuis quelques temps pour comprendre l'explosion des phénomènes allergiques. Trop de propreté nuit-elle à la santé? Est-elle la seule cause des intolérances croissantes à certains composés?

Petits rappels sur les phénomènes allergiques

Pour expliquer l'allergie, Le magazine de la santé en appelle au professeur de Blay, pneumo-allergologue de l'hôpital Lyautey. Le processus allergique se met en marche en raison d'une hypersensibilité du système immunitaire à une substance pourtant inoffensive, qui devient alors allergène. Lorsque l'immunité s'emballe, apparaissent des symptômes allergiques respiratoires, cutanés ou intestinaux.

Ces signes dépendent bien souvent de la "voie d'entrée" de l'allergène. Par exemple, le pollen provoque, chez les personnes sensibles, rhinites et conjonctivites. Les allergies alimentaires causent préférentiellement des troubles intestinaux. Les symptômes s'avèrent parfois sérieux, avec l'apparition d'un œdème de Quincke ou le déclenchement d'un choc anaphylactique, potentiellement mortel.

Personne n'est égal devant l'immunité. À double titre. En effet, le système immunitaire repose à la fois sur l'inné, génétique, et l'acquis, environnemental. La génétique peut conduire à une plus grande sensibilité aux allergènes (un enfant dont l'un des parents est sensible aux allergènes risque de développer des allergies dans 50% des cas). Mais l'environnement, et la confrontation de l'organisme à divers microbes – bactéries, virus ou parasites – lui permet de mettre en place les armes pour se défendre.

Les microbes sont aussi nos amis

Le rôle des infections dans la construction du système immunitaire, notamment chez l'enfant, justifie les études portant sur le lien entre hygiène excessive et apparition d'allergies. L'étude américaine rapportée par Le Figaro explique ainsi que les jeunes présentant des taux élevés de composés antibactériens étaient plus sujets aux allergies et rhumes de foin que les autres.

"Cela conforte l'idée que vivre dans un environnement trop propre réduit l'exposition à des micro-organismes bénéfiques à notre système immunitaire", selon les chercheurs de l'université du Michigan. S'il n'est pas question de remettre en cause les progrès apportés par l'hygiène depuis le XIXe siècle, une désinfection excessive, de l'habitat par exemple, entrave la résistance de l'organisme.

Une étude qui conforte l'idée selon laquelle la coexistence de l'homme et des microbes peut être bénéfique. Ainsi, les bactéries colonisent naturellement le corps humain, dans la salive, le tractus intestinal ou encore la flore vaginale. Non seulement ces micro-organismes remplissent des fonctions indispensables, notamment pour la digestion de certains composés, mais en plus occupent la place que ne pourront prendre d'autres espèces bactériennes pathogènes. L'hygiène agressive, susceptible de détruire cette flore endogène, peut mener à des infections.

Augmentation des allergies: de nombreux facteurs incriminés

Toutefois, il convient de relativiser l'excès d'hygiène dans l'apparition massive des allergies. D'une part, comme l'explique Le magazine de la santé , certaines infections favorisent les allergies, à l'instar de celles causées par le staphylocoque doré chez le nourrisson. D'autre part, de nombreux facteurs peuvent expliquer en partie la part croissante des allergies chez les individus.

Ainsi, nos organismes sont de plus en plus exposés à des produits qu'ils ne reconnaissent pas, comme les aliments exotiques par exemple. Les pollens d'espèces végétales venues d'ailleurs augmentent les risques allergiques. Le tabac et la pollution fragilisent le système respiratoire et favorisent de facto les allergies.

Pour le journal Metro , le docteur Marcela Sanmiguel, allergologue, rappelle la part importante de la pollution intérieure dans l'apparition de l'emballement immunitaire. Ainsi, des logements bien isolés et surchauffés empêchent le brassage de l'air intérieur, surchargé de composés issus des produits d'entretien irritants ou porteur d'allergènes originaires des animaux domestiques.

Le développement de l'hygiène, prônée par Louis Pasteur dès le XIXe siècle, est à l’origine de gains considérables en terme de santé publique. L'hygiénisme a ainsi contribué à la réduction, voire l'éradication de certaines maladies. Et l'épidémie de choléra qui sévit en Haïti actuellement rappelle l'importance des gestes élémentaires d'hygiène. Simplement, il faut souvent garder mesure en toute chose, en santé comme ailleurs.

Sur le même sujet