La recette du Coca-Cola sera-t-elle dévoilée?

Jalousement gardée secrète, la composition du célèbre soda serait aujourd'hui démasquée. Retour sur un mystère plus que centenaire.
21

Quand on dispose d'une recette redoutable à la popularité immuable, la nature humaine conseille de la protéger jalousement... L'entreprise Coca-Cola ne déroge pas à la règle. Depuis 125 ans, le succès sans accroc du soda brun n'a jamais fait défaut, alors qu'il a été maintes fois copié sans jamais être imité. Et pour cause: sa formule demeure théoriquement secrète. Pour combien de temps?

A l'origine de la recette de Coca-Cola: John Pemberton

En 1885, John Stith Pemberton, pharmacien américain de son état à Atlanta (Géorgie) met au point la recette d'un vin de coca, sans doute fortement inspiré par le vin Mariani , cette boisson tonique inventée par le corse qui lui a légué son nom. Le breuvage de l'Américain est présenté comme un traitement contre "des désordres nerveux, des perturbations de la tuyauterie interne et de l'impuissance".

Alors que l'état géorgien interdit vente et consommation d'alcool, le pharmacien américain retire le vin de sa toute nouvelle recette et la distribue sous forme de sirop. Le 8 mai 1886 , le liquide à base de noix cola additionné à de l'eau gazeuse est commercialisé à la fontaine à sodas de la pharmacie Jacob's et nommé Coca-Cola par le comptable de l'officine.

La recette secrète du Coca-Cola , formule 7X qui mentionne encore l'alcool, est revendue en 1888 à Asa G. Chandler pour 2300 $. Ce dernier, homme d'affaire affûté qui crée en 1892 The Coca Cola Company , rend très vite sa boisson phare extrêmement populaire. A grand renfort de publicités et grâce en bonne partie à la bouteille surnommée "dame en fourreau noir", spécialement créée en 1915 et qui symbolisera rapidement le rêve américain.

Une recette gardée secrète qui perdure

La popularité du Coca-Cola est quasiment assurée lorsque les enfants d’Asa Chandler revendent pour 25 millions de dollars l'affaire paternelle à la Trust Company of Georgia en 1919. L'ascension internationale du soda, qui apparaît dans le sud-ouest de la France la même année, ne sera pas stoppée par la seconde guerre mondiale, durant laquelle le Coca-Cola sera décrété fourniture de guerre...

L'échec retentissant qui s'abat sur la nouvelle recette de Coca-Cola lancée dans les années 80 - le "New Coke" - oblige les dirigeants à revenir à la composition originale, demeurée secrète pendant un siècle d'existence. Si les ingrédients - parmi lesquels eau gazéifiée, sucre, colorant, caramel ou encore extraits végétaux, sont aujourd'hui affichés sur l'étiquette de la précieuse bouteille, la recette exacte, notamment la nature des extraits végétaux et leurs proportions, est jalousement tue.

Conservée dans un coffre-fort à Atlanta, où se trouve le siège de la firme Coca-Cola, seul un nombre (très) restreint de responsables de la multinationale y aurait accès. Si certains pensent qu'il est possible, grâce aux techniques d'identification chimique actuelles, de déterminer les composants du fameux soda, d'autres n'ont pas eu besoin de mettre la main à l'éprouvette pour penser trouver la formule du breuvage couleur caramel.

La formule du Coca-Cola dévoilée?

Stupeur sur le plateau de la très sérieuse émission radiophonique This American Life le 14 février 2011. L'animateur Ira Glass affirme avoir trouvé la recette du Coca-Cola, grâce à une photographie du carnet de Pemberton publiée en 1979 dans l'Atlanta Journal Constitution . Huiles essentielles d'orange, de citron et de muscade mais également néroli, cannelle et coriandre sans oublier la vanille et le caramel...

Telles sont les substances naturelles présentes sur la liste des ingrédients rapportés par l'Express . Un mythe s'effondre-t-il? Pas à en croire la firme Coca-Cola qui joue l'indifférence: "Les ingrédients utilisés dans nos boissons sont indiqués sur les étiquettes et nombreux sont ceux qui ont essayé de dévoiler la formule secrète de Coca-Cola. Ils peuvent bien essayer."

La principale menace qui plane sur les secrets de la boisson gazeuse la plus consommée au monde ne semble pas émaner des chimistes en herbe... Mais plutôt de l'espionnage industriel. En 2006, une employée de la firme à la calligraphie cursive, aidée de deux complices, avait tenté de vendre la formule d'un nouveau produit à Pepsi. Avant que les trois acolytes ne soient dénoncés par le concurrent direct de Coca-Cola. L’honneur est sauf, la chimie conserve encore quelques mystères...

Sur le même sujet