Ted Kennedy, l'accident de Chappaquiddick et le rêve brisé

Le 18 juillet 1968, la vie du plus jeune des Kennedy bascule. Un accident de voiture, la passagère qui se noie et aucune alerte donnée...
109

S’il est une dynastie qui a fasciné les Etats-Unis mais aussi le monde entier, il s'agit bien de celle des Kennedy. Les années soixante furent particulièrement difficiles pour le clan, avec les morts tragiques de John et Bobby assassinés respectivement en 1963 et 1968, et s'achèvent par le drame qui a touché le plus jeune de la fratrie, Edward Moore Kennedy, surnommé Ted. Retour sur un accident qui brisa les ambitions du dernier garçon Kennedy.

L'accident de Chappaquiddick

Le 18 juillet 1969. Après une soirée arrosée sur l'île de Chappaquiddick (Massachussetts), Ted raccompagne en voiture Mary Jo Kopechne. Cette ancienne institutrice de 29 ans, grande admiratrice de la famille Kennedy, est en charge de l'organisation de la campagne des démocrates.

Sur la route du retour, à hauteur du Dike Bridge, le sénateur du Massachussetts perd le contrôle de son Oldsmobile Delta 88, qui plonge alors dans la rivière. Ted Kennedy parvient à se dégager du monstre de fer englouti par les eaux et tente, à plusieurs reprises, de sauver sa jeune et jolie passagère. En vain.

Epuisé, Ted rentre très agité à son hôtel...et ne prévient la police que dix heures plus tard. Tout en ayant pris soin d'appeler son avocat auparavant. Dès que les faits sont connus le 25 juillet, l'opinion s'interroge et les langues se délient. Qu'est-ce qui explique le comportement du sénateur? Viol? Complot? Meurtre? Conduite en état d’ivresse? Préparation de la défense?

Les suites de l'accident, l'indignation publique et les ambitions politiques de Ted brisées

Personne n’a de réponse claire à donner, même si Ted a mis, par la suite, sa réaction sur le compte de la panique et du choc subi. Toujours est-il que, lors de son procès, Ted Kennedy plaide coupable pour avoir quitté les lieux sans avertir quiconque. Condamné à deux mois de prison avec sursis pour délit de fuite, le dernier des fils Kennedy a bénéficié d'un verdict plutôt clément, sans doute en partie grâce à la notoriété familiale et à l'histoire dramatique du clan Kennedy.

Toutefois, si, judiciairement parlant, l'accident de Chappaquiddick n'a eu que peu de conséquences, la vie d'Edward et celle de ses proches fut à jamais bouleversée par cette nuit tragique de juillet 69. Le patriarche Joe avait placé tous ses espoirs de Maison-Blanche au-dessus de la tête de Ted, après les assassinats de John et de Bobby.

Avec le scandale de Chappaquiddick, l'ambition présidentielle des Kennedy est réduite à néant. Dans ses mémoires publiées à titre posthume ( True Compass : A Memoir ), le sénateur du Massachussetts impute par ailleurs le décès de son père le 8 novembre 1969 au chagrin que lui aurait causé le scandale de la mort de Mary Jo Kopechne.

Une vie privée mouvementée

Même si il conserve son mandat de sénateur, Ted Kennedy connaît dans les années 70 une véritable traversée du désert politique. Le petit dernier, né en 1932, a toujours fait preuve d'un certain goût pour l'alcool, d'un penchant prononcé pour la drogue et d'un amour inconsidéré des jolies filles

Des vices qu'il ne cache plus guère depuis la mort de son père, s'affichant publiquement au bras de ses maîtresses et s'adonnant à l'alcool et à la drogue. Une situation très mal vécue par la femme de Ted, Joan, qu'il a épousée en 1957 et mère de ses trois enfants. Leur union se soldera définitivement par le divorce en 1982, après une rupture et des retrouvailles de courte durée.

Les années 80 marquent le renouveau de la carrière politique de Ted Kennedy. A tel point qu'il se prend à rêver à nouveau de la Maison-Blanche. Mais ses opposants brandissent le spectre de Mary Jo Kopechne. Lors de la convention des démocrates en 1980 à Madison Square, celui qui sera surnommé par la suite le "vieux lion" n'a d'autre choix que de se retirer de la course à la présidentielle, en faveur de Jimmy Carter.

Sénateur à vie qui combat pour les droits sociaux

Bloqué dans son accession à la Maison-Blanche, Ted Kennedy se consacre alors entièrement à son mandat de sénateur du Massachussetts. Elu en 1963 au siège laissé vacant par son président de frère, à 29 ans - faisant de lui l'un des plus jeunes sénateurs des Etats-Unis - réélu dès 1964 puis systématiquement dès qu'il remet son siège en jeu jusqu'en 2006 (dernière élection qui a précédé son décès en 2009), Ted est l'instigateur de nombreuses avancées sociales.

Si "le vieux lion" œuvre pour le droit des femmes et des homosexuels, il a surtout marqué la loi américaine par sa réforme de la couverture sociale américaine. Marié en secondes noces à Vicki qui lui apporte un soutien sans faille, Ted, toujours hanté par Chappaquiddick, s'est éteint des suites d’une tumeur au cerveau le 25 Août 2009 à Hyannis Port, la demeure familiale des Kennedy.

Tout un symbole. Car la peine du dernier survivant, outre la douleur de la perte, est aussi de porter seul, sur ses épaules toutes les ambitions et les tragédies familiales. Ted, joyeux gamin, charmeur qui n'avait rien à envier à la beauté de ses frères, fêtard invétéré, sportif séducteur, paresseux assez brillant pour aller à Harvard n'eût d'autre choix que d'embrasser la politique.

Pour satisfaire le patriarche Joe qui ne voulait aucun "loser" qui aurait porté son nom. Un nom, Kennedy, parfois lourd à porter.

Sources :

- Chronique du XXe siècle, Sélection du Reader's Digest

- Les Kennedy, l'histoire interdite : Hors-Série Le Figaro / TV Magazine,

- Ted Kennedy a été hanté par l'accident de Chappaquiddick , dépêche AFP

- Accident de Chappaquiddick , Wikipedia

Sur le même sujet