Le peintre des legendes de la mer

L' ambassade d' Australie accueille jusqu'au 11 Mai 2011, l' exposition " Entre ciel, terre et mer ou le mythe revisité"
9

Depuis de nombreuses années , l' ambassade propose un riche programme sur les cultures aborigènes et sur celles des insulaires du Détroit de Torres , avec des expositions, des concerts

des lancements de films et de livres, dans le but de favoriser la reconnaissance en France de la

vitalité et de la diversité de ces cultures.;

Ce type de " diplomatie culturelle" permet à l' ambassade de projeter une image plus nuancée de

l' Australie et de promouvoir une meilleure compréhension de la culture australienne en France.

Le peintre et sculpteur, Dennis Nona, est à l' honneur à travers une exposition monographique inédite

présentée à l' ambassade intitulée " Entre ciel, terre et mer ou le mythe revisité"

Dennis Nona est né en 1973 sur l' île de Badu dans le Détroit de Torres, un archipel tropical

aux cultures spécifiques entre mondes aborigènes et univers mélanésien. Après avoir appris dans

son enfance la sculpture traditionnelle sur bois, il suit des études d' art à l' Ecole des arts

décoratifs de Caims et , se spécialisant dans l' estampe, obtient le diplôme d' arts visuels de

l' Austalian National University de Camberra , suivi d' un master à la Griffith University de Brisbane.

Dès le début de sa carrière en 1989, à l' âge de seize ans, la profonde originalité de son travail

retient l' attention du public. Admiré tout d' abord pour son extraordinaire habilité dans l' art de

la linogravure, Dennis Nona s' est intéressé aux multiples possibilités qu'offre l' art de l' eau forte. Il joue de ses plaques de métal robustes en les découpant et en les ajoutant, créant

parfois de véritables dentelles sur lesquelles il dessine des motifs issus d' un imaginaire sans

limite.

Explorateur de légendes

Les légendes de son pays n' ont aucun secret pour Dennis Nona, mais elles restent secrètes pour

les autres. En véritable terroriste de l' art, il s' efforce de les saisir, de pénétrer leur

âme et de sortir leur signification locale, familiale, politique, religieuse, culturelle et économique.

Grâce à la maîtrise de son art et ses recherches, il est parvenu à rendre vivantes ces légendes

comme dans une photo. On pourrait qualifier son art par cette formule " Lorsque l' imaginaire

devient visible".

Dennis Nona, apparaît comme un des meilleurs exemples de réussite dans le domaine d' un art

contemporain prenant comme source la région du Détroit de Torres , ou il partage certaines

obligations et responsabilités avec une pognée d' artistes qui suivent et enrichissent cette voie.

La terre de l' artiste

Les petites îles silencieuses du Détroit et Torres sont cernées par deux énormes masses de terre; la Nouvelle -Guinée au nord, l' Australie au sud. Les insulaires vivent leur vie sans que le monde extérieur ne les remarque. C' est pourtant là qu' en 1991, les groupes indigènes ont modifié à tout jamais la nature du droit australien en défiant la plus haute cour de justice d' Austalie. Ils ont, en effet, refusé de reconnaître le concept juridique de Terra Nullius, l' idée, alors en vigeur selon laquelle les terres et les eaux australiennes n' appartenaient à personne avant leur annexion par la couronne britannique

Les ancêtres des insulaires d' aujourd'hui sont arrivés dans le Détroit de Torres il y a au moins

trois mille cinq cents ans; ils ont transformé ce paysage marin parsemé d' îlots volcaniques d' atolls coraliens et d' îles marécageuses. Reste ignoré encore qui étaient exactement ces premiers colons au nord Papous et au Sud aborigènes. Malgré plus de trente ans de recherches archéologiques c' est, seulement, maintenant que des indices commencent à resurgir sur cette première phase historique. Et l' île de Badu, ou est né Dennis Nona, détient désormais la clef permettant de comprendre le passé.

Sur le même sujet