Metamorphoses d' un musée

En 1961, André Malraux créait la première maison de la culture au Havre et dans sa foulée le musée d' art moderne.
12

Le vieux musée du Havre, construit en 1845 et détruit, pendant , les bombardements de 1944, accueillait les grands noms artistiques de l' époque. Millet, Courbet, Monet, Jongkind venaient regarder. Quelques années plus tard , ces mêmes peintres passant au Havre s' arrêteront dans

l' avant port, non loin du musée, pour rendre visite aux premiers photographes tenant boutique sur

la jetée nord ( Warnod, et Macaire).

L' histoire de la peinture moderne et celle de la photographie sont, intimement, liées au Havre, cette

ville entre ciel et mer, sous une lumière légère. La couleur pastel du ciel peut changer, rapidement,

ce qui oblige les peintres et les photographes de porter un regard profond sur la ville.

En 1961, André Malraux, alors ministre de la culture, avait accepté de financer la reconstruction du

musée, à condition que sa première maison de la culture soit construite dans l' emplacement

de l' ancien musée, avec le musée d' art moderne.

La pensée de Malraux sur les musées est formulée dans un texte : " Le musée imaginaire"

Le musée imaginaire

Dans le musée imaginaire, Malraux définit le musée comme la " réunion de tant de chefs-d''oeuvre,d' ou tant de chefs d' oeuvres sont absents et qui convoque dans l' esprit tous les chefs d'

oeuvres" Le musée serait un "possible mutilé" qui appellerait " tout le possible".

Ouvrant, ainsi, l' apparition dans l' histoire, permanente, d' une collection, résultat d' " une succession de hasards heureux" , il abolit les limites entre ce qui est, qui s' est constitué strate par strate dans le temps, et ce qui pourrait être. Au besoin, Malraux, envisage-t-il d' incarner les

oeuvres, en des reproductions qui pourraient comme dans les pages d' un livre, redessiner un

accrochage. Dans l' esprit d' un musée actuel, cette idée peut sembler décalée, car il s' agit de

présenter les oeuvres et non leur image. Mais, toutefois, on pourrait retenir 'la dépendance éclatante et éphémère du musée imaginaire"

Les territoires du désir

Partant des collections permanentes du musée, il s' agit d' imaginer ce qui pourrait être un autre musée, pas tout à fait semblable mais pourtant pas si différent.

A l' occasion du 50e anniversaire du musée d' art moderne André Malraux, au Havre, le visiteur pourra porter un autre regard sur l' exposition, qui se pose comme un autre possible, mais seulement, un parmi d' autres, car son but est bien d' ouvrir le champ et non le fermer.

Sur le même sujet