Le mariage homosexuel bientôt légalisé en France?

Le débat sur le mariage homosexuel, interdit en France, revient de plus en plus sur le devant de la scène. L'amour sera-t-il plus fort que la loi?
10

Jusqu’à présent, le mariage homosexuel est interdit en France et constitue un débat social récurrent. Dû entre autres à l’évolution des mœurs d’une société revendicatrice de liberté, de plus en plus de couples homosexuels réclament le droit de faire reconnaître leur amour et de jouir des mêmes privilèges que les hétérosexuels.

L'instauration, en France, en novembre 1999, du Pacte civil de solidarité (PACS) n'a pas mis fin à cette revendication, puisqu'il constitue, en droit, une forme juridique d'union civile différente du mariage.

Opposants vs partisans du mariage homosexuel : deux conceptions du mariage

Si le débat sur le mariage homosexuel est si polémique, c’est qu’il oppose en fait deux conceptions du mariage. Les opposants au mariage homosexuel considèrent la différence des sexes et la possibilité d'avoir des enfants comme seules conditions qui puissent permettre le mariage de deux personnes, ce qui exclut donc tout couple homosexuel. Bien souvent qualifiés de (trop) conservateurs, ces opposants au mariage gay entendent défendre les valeurs du mariage «traditionnel» qui selon eux reposent avant tout sur l’union d’un homme et d’une femme.

A l'inverse, les partisans du mariage homosexuel considèrent que le mariage est la reconnaissance officielle par l'Etat de l'union de deux personnes qui s'aiment, que leur relation soit hétérosexuelle ou homosexuelle. Pour eux, le refus du mariage homosexuel est une forme de discrimination contre les couples homosexuels.

Le mariage homosexuel et la loi

L’une des controverses du mariage homosexuel en France repose également sur les divergences que l'on trouve dans les textes législatifs sur le sujet. En effet, le Code civil ne mentionne pas la différence des sexes ou la possibilité d'engendrer comme conditions sine qua non du mariage, et indique que "nul ne peut faire l'objet de discrimination en raison de ses caractéristiques génétiques". Cependant, le site officiel Le Mariage Civil indique, parmi les conditions du mariage en France, qu'il "n'est pas possible entre personnes du même sexe". Or, à l'inverse de toutes les autres conditions énoncées sur le site, cette restriction n'est justifiée par aucune référence au Code civil.

Le Conseil constitutionnel va devoir se prononcer sur la question du mariage homosexuel

Les raisons de ce large débat de société sont bien sûr l’évolution des mœurs mais aussi et surtout la reconnaissance du mariage entre personnes de même sexe dans les législations de plusieurs pays étrangers. Rappelons que les Pays-Bas, la Belgique, la Norvège, le Portugal, l'Espagne, la Suède, le Royaume-Uni, l'Islande, l'Afrique du Sud, l'Argentine et certains Etats des Etats-Unis ont déjà reconnu l'union entre deux personnes du même sexe.

Or, pour la première fois en France et suite à la demande d'un couple de femmes désirant se marier officiellement, le Conseil constitutionnel, saisi par la Cour de cassation, doit désormais se prononcer sur la question de la légalité du mariage homosexuel, jusqu'à présent interdit en France.

L’argument repris par ces deux femmes et par beaucoup de couples homosexuels repose sur la sensation d’être des marginaux comparés aux couples hétérosexuels. Bien que le regard des gens tende à changer depuis quelques années, les homosexuels restent pour certains une bizarrerie, un concept anormal. Mais alors qu’est-ce que la norme? Y-a-t-il une norme de l’amour? Le débat reste ouvert.

Etre homosexuel, c’est avant tout aimer

Si pour les couples homosexuels, la légalisation du mariage entre deux personnes de même sexe permettrait d’abolir la hiérarchie des sexualités et de rompre la domination de l’hétérosexualité, il permettrait également de résoudre un grand nombre de difficultés au quotidien, notamment la légitimité de leur couple souvent remise en cause. Car un couple homosexuel reste avant tout un couple et qu’il s’agisse d’un homme et d’une femme, de deux hommes ou de deux femmes, il est avant tout question de deux personnes qui s’aiment. Et qui a aimé le sait, quand on aime, on ne désire qu’une chose, le crier au monde entier.

Alors même si le Conseil constitutionnel ne valide pas encore le mariage homosexuel, cette décision entraîne à nouveau une remise en question de la législation française discriminant l’homosexualité et peut être perçue comme un pas supplémentaire sur le chemin de l’égalité des droits face à l’amour.

Sur le même sujet