user_images/286122_fr_orientatio.jpg

CORINNE COHEN

Publié dans : Les articles Éducation & Carrière de Corinne Cohen

Le métier d'armurier

L'armurier fabrique les armes mais il les signe aussi par des décorations et des marques personnelles. C'est un artisan, témoin de son époque.

L'armurier est un artisan qui possède un savoir-faire ancestral. Il fabrique les armes à feu en utilisant la forge, le forage, l'assemblage des canons. Il doit ensuite fabriquer avec minutie la garrnie qui est l'ensemble des crochets encastré dans la bascule. Ensuite, il relie les canons à la garnie. La base enfin prête, il sculpte la crosse et le devant qui sont majoritairement en bois. Il devra finir en vérifiant les ajustages. La décoration de l'arme se fera sur dessin et création dans le métal de son choix.

La description des tâches principales de l'armurier montre bien ses qualités de précision qu'il doit avoir pour exécuter son travail. Il est aussi important qu'il possède des atouts et des attirances pour le travail du bois et des métaux.

L'environnement professionnel

Ce métier se pratique après une solide formation qui commence par un Certificat d'Aptitudes Professionnelles en armurerie. Il reste peu de fabricants d'armes en France pour avoir besoin d'assurer une grande relève. Mais les points de vente sont au nombre de mille sur le territoire national. Ces derniers offrent fréquemment un service de réparation et de restauration d'armes anciennes. Les artisans qui pratiquent ce genre d'activité viennent majoritairement de Saint Etienne. La ville est depuis le Moyen-âge le haut lieu des armuriers. On compte 30 armuriers sur la ville qui sont chacun spécialisés dans un type d'arme particulier. Ils sont fabricants et réparateurs.

Sans attendre de s'installer à son compte ou de posséder un point de vente, il peut travailler en entreprise pour la fabrication industrielle, au sein d'un atelier d'artisans commerçants de gros ou de détail, voire du service après vente.

Salaire

Son salaire débute au SMIC pour finir à 5000 € brut mensuel quand il est au sommet de ses qualifications. Il est le seul capable de réaliser un type d'arme, par exemple. Sa clientèle peut-être un collectionneur, un chasseur, un tireur sportif, un amateur d'armes, les musées. Un fusil peut coûter de 6 500 € à 170 000€ si il est une pièce rare de collection.

Formation

Après un CAP armurier, l'artisan peut se spécialiser avec un BMA armurerie en 2 ans. Lors de cette formation préparée après 10 ans d'expérience en moyenne, il espère obtenir des qualifications pour gérer un point de vente ou pour travailler sur des armes spécifiques. La possibilité de rejoindre la formation par le biais de la formation professionnelle continue est demandée par les artisans. Le métier s'apprend sur les établis en premier lieu.

Liens utiles

Institut National des Métiers d'Art

Lieu de formation CAP armurier

Formalités pour devenir armurier

À propos de l'auteur

user_images/286122_fr_orientatio.jpg

CORINNE COHEN

"La beauté est éphémère mais elle est indispensable pour rapprocher les êtres."<
  • 67

    Articles
  • 15

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!