Anne Boleyn, la première reine décapitée

Deuxième épouse d'Henry VIII, elle fit tourner la tête du roi d'Angleterre qui renia pour elle son épouse, son enfant, ses amis et sa religion.
67

On ignore la date de naissance d'Anne Boleyn, la deuxième épouse d'Henri VIII. Elle serait née entre 1499 et 1512, plus précisément en 1501 ou en 1507, en fonction des historiens. On ignore également le lieu où elle a vu le jour. Elle vécut en France durant son enfance avant de revenir en tant que dame de compagnie de la reine d'Angleterre, Catherine d'Aragon, la première épouse d'Henry VIII.

Passion dévorante du roi

Le jeune et beau roi (contrairement à ce qu'on pense, il a été considéré comme le plus beau prince d'Europe) est marié à Catherine d'Aragon depuis vingt ans mais n'a qu'une seule fille vivante (Marie Tudor, qui deviendra Marie la Sanglante) et désespère d'avoir un héritier mâle. Il batifole depuis longtemps avec les suivantes de la reine sans que cela ne devienne une affaire d'Etat. Catherine ferme les yeux sur ses frasques, avec intelligence. Pourtant, plus habile sans doute que les autres, et même que sa propre sœur, Anne Boleyn sait captiver et conserver l'attention du roi.

Première femme d'Angleterre titrée personnellement

Emporté par la passion, il fait d'elle une marquise (de Pembroke), la couvre de cadeaux (château, bijoux) donne des titres à son père et à son frère. Déterminé à l'épouser, espérant qu'elle lui donnera un héritier mâle, il cherche, aidé par quelques conseillers, le moyen d'annuler son mariage. Il prétexte que celui-ci ne peut être valide car Catherine d'Aragon a été d'abord mariée à son frère. Il avait pourtant obtenu une dispense papale pour pouvoir l'épouser. Le pape et l'ensemble de la chrétienté, notamment l'empereur Charles Quint refuse l'annulation du mariage d'Henry VIII. Qu'à cela ne tienne, Henry pourtant très catholique jusqu'alors, change de religion.

Naissance de l'anglicanisme

Henry VIIl décide d'imposer sa propre religion (anglicane) et d'en être le chef suprême. Il se passera donc de l'accord du Pape pour se marier avec Anne Boleyn et persécute les nobles de sa cour pour qu'ils signent une charte de fidélité au nouveau chef de l'église.

Déclarant son premier mariage invalide, il renie son épouse, qui deviendra princesse consort, avant d'être dépossédée de tous ses biens, suite à un complot pour éloigner sa rivale. Il renie également sa fille, Marie, considérée, dès lors, comme une bâtarde.

La reine déchue

Ni la papauté, ni une partie de la noblesse et du peuple d'Angleterre n'acceptera et ne pardonnera à Anne Boleyn, malgré son mariage et son couronnement en 1533.

La deuxième épouse du roi ne donne à celui-ci qu'une fille, Elisabeth (qui deviendra Elisabeth Ière) alors qu'il espérait toujours ardemment avoir un garçon. Elle fera de nombreuses fausses couches qui, apparemment, scelleront la fin de la passion du roi pour elle. Le roi se lasse et multiplie à nouveau les infidélités qui blessent son épouse et entraînent de nombreuses scènes. Ce serait la raison de sa perte, à moins que ce ne soit un complot fomenté par divers opposants de la famille Boleyn.

Accusée d'adultère, de haute trahison et d'inceste

En 1536, elle est arrêtée et conduite à la tour de Londres, ainsi que quatre gentilshommes dont son frère que l'on accuse d'avoir eu des relations charnelles avec la reine. Ils sont décapités, sans jamais avoir avoué, avant que ce ne soit le tour d'Anne. Elle est décapitée le 19 mai 1536.

La plupart des historiens s'accordent à présent sur l'innocence d'Anne Boleyn. Il semble en effet que le roi a été pressé de se débarrasser d'elle pour épouser sa troisième femme, Jeanne Seymour, seulement onze jours après l'exécution.

La cinquième femme d'Henry VIII, soit la cousine d'Anne Boleyn, Catherine Howard connaîtra exactement le même sort.

Sources : "Les Tudors" série anglaise

"Les six femmes d'Henry VIII", film britannique de Waris Hussein (1972)

Anne_ Boleyn

enviedhistoire.canalblog.com/.../2661075.html -

www.monsieur-biographie.com/.../ anne _ boleyn -1896.php

www.tudorhistory.org/

boleyn

Sur le même sujet