Les enlèvements extraterrestres

Des millions de personnes à travers le monde auraient raconté avoir fait ces rencontres étranges avec des êtres venus d'ailleurs : on appelle ça la RR4.
9

La RR4 ou la rencontre du quatrième type .

Le premier type est l'appartition d'un OVNI sans conséquence sur l'environnement, le deuxième type, le même phénomène avec conséquences physiques (panne de moteur, traces au sol, brûlure sur les témoins), le troisième type : la découverte d'un OVNI habité et le contact éventuel avec les passagers. La RR4 signifie l'interaction entre les aliens et les témoins humains accompagnée d'un enlèvement.

Historique

Le premier récit moderne de ces expériences troublantes (qui, pour certains, seraient la version modernisée dans la perception humaine des rencontres avec les féés, diables et démons des temps anciens) a été raconté par la presse le 8 août 1947. Le 26 juillet de la même année, au Brésil, un géographe du nom de Higgins, occupé par une étude de terrain, en forêt, raconte avoir failli être enlevé par deux êtres étranges sortis d'une machine volante en forme de double soucoupe.

Quelques années plus tard, soit en 1952, de nouveau au mois d'août, le 19, en Floride, un chef scout de trente ans, Sonny Desvergers se promenant avec trois scouts dans la forêt, croit être témoin d'un accident d'avion. Tandis que Sonny projette de s'en approcher, il demande à ses scouts d'appeler le shérif s'il ne revient pas dans dix minutes. Quand le shérif le retrouve, il est perdu, hagard, porte des blessures, des brûlures et a ses vêtements déchirés et en désordre. Il fait également état d'un phénomène qui deviendra récurent, le "missing time" soit temps manquant, un épisode amnésique vécu par la plupart des personnes enlevées.

Parallèlement à ces événements, une vague d'apparitions d'ovnis dans différents pays provoque un émoi considérable au cours de l'année 1954. Ensuite, les récits et témoignages se multiplient et présentent de nombreuses similitudes alors que les témoins ne se sont jamais rencontrés. On les appelle : les abductés, les enlevés ou les ravis et il y a tant de témoignages que de très nombreux livres sont apparus racontant d'innombrables témoignages.

Similitudes entre les récits

  1. "L'abducté" voit soudain apparaître des lumières qui se déplacent (parfois, cela ressemble à un véhicule).
  2. Il est alors paralysé et est mis en présence d'un ou plusieurs êtres non-humains. En général, la description est celle d'êtres de teinte grise et d'une taille avoisinant le 1,20 m.
  3. Il n'a plus aucune volonté et se sent irrépressiblement attiré vers eux ou entraîné par eux (parfois dans les airs). Parfois, il peut se tourner et voir les autres personnes qui se trouvaient avec lui, endormis ou figés dans leurs occupations.
  4. Vient ensuite la visite du vaisseau spatiale et surtout, un douloureux et désagréable examen médical.
  5. L'enlevé reçoit parfois des explications ou des réponses à ses questions et a droit à des laïus écologiques ou des visions apocalyptiques censées lui faire la leçon.
  6. Il est ensuite ramené à l'endroit d'où il avait été enlevé.
  7. La plupart du temps, il a tout oublié ou presque de son expérience.

Conséquences des enlèvements

Après ce genre d'événements la vie de l'enlevé prend parfois une nouvelle tournure. Il développe des dons psychiques ou est bénéficiaire d'une guérison miraculeuse. Parfois pourtant, il porte des marques inquiétantes, des brûlures ou des blessures sur le corps et a parfois de violents maux de tête ou problèmes de digestion.

On a également compté des rares cas de maladies incurables apparaîssant après le ou les enlèvements. Une constante reste cependant pratiquement à chaque récit : l'impression de terreur absolue qu'ont ressenti les abductés au moment de l'évènement.

Réminiscence et hypnose

L'enlevé ne se souvient de son ou ses expériences que plus tard, après avoir observé les effets, s'être souvenu du début du phénomène ou avoir découvert un "missing time". En général, c'est en acceptant d'être hypnotisé qu'il révèle le fin fond de l'histoire et qu'on peut découvrir notamment qu'il n'en serait pas à une seule expérience. Il semble que le "ravi" soit sujet à ce genre de phénomène depuis son enfance.

Malgré l'absence de preuve tangible, de nombreuses traces au sol et cicatrices sur les victimes auraient été observées scientifiquement.

Evolution et compréhension

Certains prétendent que ces phénomènes ont toujours existé mais que l'humain l'interprète en fonction de ce qu'il peut comprendre (soit auparavant des visions diaboliques et démoniaques). Les récits évoluent, tout comme apparemment les expériences et recherches auxquelles se livreraient les extra-terrestres.

Vu l'ampleur du phénomène, de très nombreuses études et sondages ont été réalisés démontrant au moins la bonne foi et la santé mentale de la plupart des "ravis" même si aucune explication rationnelle ne peut être apportée et qu'il reste encore bien des choses à découvrir si on veut un jour pouvoir apporter un début de compréhension.

Sources :

"Enquêtes sur les enlèvements extra-terrestres" de Marie-Thérèse Brosse, édition Plon.

"Extraterrestres... Mystère et magie des enlèvements" Jean Sider, éditions le temps présent.

Sur le même sujet