Les origines sulfureuses du Coca-Cola

Il y aurait un certain nombre d'éléments que la méga-multinationale préférerait cacher sur la naissance de ce célèbre breuvage.

Boisson aux mille vertus, guérissant les maux de tête et d'estomac, supprimant la fatigue et la faim, cette merveilleuse découverte de la fin du XIXe siècle a pris un tel essort dans le monde que même le Père Noël en a changé ses couleurs.

La thèse officielle de Coca-Cola: "une boisson créée par un doux rêveur, dans un laboratoire privé" serait totalement erronée.

L'invention du Coca-Cola

C'est en 1886, à Atlanta, qu'un pharmacien, nommé John S. Pemberton, chercha à inventer les meilleures pilules magiques et autres remèdes miracles. La mode d'alors était à la "soda fountain" qu'on trouve dans les pharmacies. Cette machine distribuait de nombreux parfums mélangés à de l'eau gazeuse et à de la glace pilée. Elle constituait d'ailleurs l'attraction de ces officines transformées par la même occasion en débit de boissons et les gens s'y réunissaient volontiers.

John S. Pemberton ne serait pas, comme tente pourtant de l'affirmer la firme, un poète insouciant. Avant le Coca-cola, il avait déjà inventé un certain nombres de remèdes miracles: pilules pour le foie, liqueur pour la peau, teinture pour les cheveux et aurait flairé la bonne affaire dans le but de faire fortune et non pas d'expérimenter par amusement de nouvelles saveurs.

L'origine de son nom

C'est le premier associé de Pemberton, soit un certain Robinson, homme d'affaires, qui inventa le nom Coca-Cola. Ce nom venait tout simplement des deux composantes principales de la boisson : la cocaïne et la feuille de Kola.

La recette originale contenait bel et bien et pendant un certain nombre d'années de la cocaïne en concentration si importantes que de nombreux cas de toxicomanie apparurent.

Pemberton était en fait un homme d'affaires avisés qui devint lui-même toxicomane et qui finalement rongé par le cancer, arnaqua quelques-uns de ses partenaires commerciaux.

Il y aurait bien d'autres faits que Coca-Cola tente d'occulter

Pemberton n'aurait jamais vendu les droits de la recette de Coca-Cola à la filiale. Sur ce point, il y eut de nombreux procès auxquels Coca-Cola dût faire face (présentant d'ailleurs de fausses preuves et des documents falsifiés).

Un certain nombres de boissons affirmèrent pendant de nombreuses années, employer la recette originale. La marque ne réagit pas contre ses concurrents pendant de nombreuses années.

Pemberton légua ses droits et sa recette à son fils mais celui-ci, inconscient de sa valeur, la vendait pour quelques dollars à qui la voulait, ce qui inquiéta fortement la firme Coca-Cola qui prenait un certain essort. Il décéda d'une manière suspecte dans son appartement.

Coca-Cola tente de donner un aura poétique à l'invention de cette boisson aux vertus énergisantes. La multinationale superviserait d'ailleurs les "biographies" autorisées et fermerait ses portes aux auteurs qui tenteraient de révéler certains de ces faits si peu glorieux. Pourtant, ce qui fait son succès est, sans conteste, son goût incomparable et c'est à John S. Pemberton qu'on le devra, à jamais.

Source : Coca-cola, l'enquête interdite , de William Reymond, éditions Flammarion.

Sur le même sujet