Comment développer une vraie complicité avec son rongeur ?

Les rongeurs sont de petits animaux avec qui le maître peut établir une bonne relation et une vraie complicité si certaines règles sont respectées.
185

Il n'est pas rare d'entendre dire que la relation avec un rongeur n'est pas la même qu'avec un chien ou un chat. Mais souvent l'image de ces petits animaux est erronée. Beaucoup s'imagine à tort qu'il est impossible de développer une relation fusionnelle avec cet animal. Mais le témoignage de particuliers, ainsi que des études scientifiques , ont mis en avant la capacité des rongeurs à s'adapter sans difficulté à leur environnement et à développer une relation unique avec leur maître et même d'éprouver une certaine léthargie en l'absence de celui-ci.

Règle n°1 : Le bien-être des rongeurs

Pouvoir établir un lien fort avec son rongeur passe par des règles simples à réaliser. Il est important que ce dernier se sente bien dans sa maison. Le terme de « maison » est à prendre au sens large : il s'agit bien entendu de la maison de son maître qui ne doit pas être polluée par le tabac ou des odeurs désagréables de nourriture et de parfum, mais aussi de sa propre maison, c'est-à-dire sa cage.

Espérer établir de bons contacts avec un rongeur en le laissant en permanence dans une cage dépourvue de confort et de taille petite est un leurre. Pour que nos petites boules de poils aient une vie agréable, il faut leur offrir un quotidien stimulant. La première chose consiste à leur procurer un maximum de jeux dans leur cage en prenant l'habitude de varier les jouets et aussi en changeant régulièrement les accessoires de place.

L'idéal est de leur offrir un parc ou encore de leur accorder une entière liberté dans une pièce, ce qui est tout à fait possible avec les rongeurs de plus grande taille comme les cochons d'inde , les chinchillas , les lapins ou autres lagomorphes. Ensuite, il est capital que l'animal puisse s'ébattre en liberté aux côtés de son maître. C'est le premier pas vers la réussite d'une belle complicité.

Règle n°2 : Passer du temps avec son rongeur

Pour qu'une tendre relation puisse naître entre le rongeur et le maître, ce dernier doit passer du temps avec son animal. Il ne suffit pas de le nourrir et de lui donner à boire ou encore de nettoyer régulièrement sa cage ou son parc. Le rongeur appréciera que son maître s'occupe de lui en jouant avec lui.

Les jeux sont des moments privilégiés pour les rats et les gerbilles qui peuvent s'amuser comme des petits fous si peu que le jeu soit pourvu d'intérêt. Le rat appréciera les jeux où intervient l'intelligence , tandis que la gerbille aimera des parties de cache-cache où elle attendra que son maître communique avec elle. Taper des doigts sur le sol par exemple est un bon moyen de communiquer avec son animal.

Règle n°3 : Comment gagner la confiance de son rongeur ?

Pour que le rongeur ait confiance en son maître, il faut qu'il soit habitué à avoir un contact physique avec lui. Le premier moyen d'établir ce contact est de lâcher son animal dans une pièce sécurisée, sans fils électriques et sans danger et de s'asseoir sur le sol sans bouger. Avec de la patience, l'animal finira par monter sur son maître.

On peut même envisager pour les petits rongeurs tels que les hamsters, gerbilles ou octodons de s'allonger à même le sol et d'attendre que son petit compagnon monte sur nous. Au début, l'animal ne viendra pas systématiquement sur son maître, mais une fois qu'il le fera, il ne faut surtout pas bouger pour ne pas le brusquer. En revanche, on peut lui parler doucement pour lui montrer que l'on sait qu'il est sur nous.

Beaucoup de maîtres affirment que la gerbille , l' octodon ou même le hamster sont des rongeurs qui ne se laissent pas facilement apprivoisés et qu'ils n'arrivent pas à les garder sur eux. Tout est une question de patience et de temps. Il ne faut jamais brûler les étapes et être extrêmement patient. Le résultat en vaut la peine !

Règle n°4 : Quel comportement pour quel rongeur ?

  • Pour certains animaux comme les cochons d'Inde, le contact s'établira plus facilement, car ce ne sont pas de grands animaux sportifs, ils bougent peu. On prendra seulement l'habitude de porter son cobaye sur ses genoux de plus en plus longtemps et on apprendra aussi à comprendre les codes du cochon d'Inde qui est très explicite quand il en a marre d'être porté ou quand il a envie de faire ses besoins.
  • Pour le chinchilla, il ne faut pas s'attendre à de grands moments de tendresse en le prenant dans nos bras. En revanche, ce rongeur appréciera de stationner sur l'épaule de son maître et d'être caressé entre les oreilles.
  • Quant aux gerbilles et octodons, ils aimeront passer de courts instants sur nous puis repartiront à l'aventure pour aller s'ébattre. Mais si on leur en laisse la possibilité, il est possible de voir son petit rongeur s'installer sur nous pour se lover et dormir. Il sera plus facile d'obtenir cette relation installé sous des couvertures sur une banquette ou dans un lit.

Sur le même sujet