Comment s'occuper d'un bébé cochon d'Inde orphelin ?

Se retrouver avec un bébé cochon d'Inde orphelin demande des soins spécifiques afin qu'il reste en bonne santé. Comment le nourrir et le soigner ?
444

Il arrive malheureusement que les petits cochons d'Inde se retrouvent sans maman pour diverses raisons ou alors qu'ils aient été sevrés trop tôt ou bien encore qu'ils soient trop chérifs pour téter la maman.

Pour éviter tout retard de croissance et leur assurer une bonne santé, il est important de leur apporter un complément alimentaire et de ne pas les laisser seuls dans une cage afin qu'ils ne dépérissent pas. Que faire ?

La compagnie d'un congénère

Les cochons d'Inde sont des animaux grégaires qui ne supportent pas la solitude et qui ont besoin qu'on prenne soin d'eux. Si le bébé cochon d'Inde orphelin est seul, il va falloir lui trouver une mère ou un père de « substitution » qui va lui apprendre à vivre sa vie de cochon d'Inde bien naturellement.

Il est préférable de choisir un congénère de même sexe pour éviter tout risque de reproduction par la suite. Si le bébé n'est pas le seul orphelin, on veillera à laisser les frères et sœurs ensemble et à introduire si possible un adulte qui leur servira d'exemple. Le choix d'une femelle est dans ce cas le plus approprié à la situation, mais si tous les bébés sont des mâles, on optera pour un mâle. Cela permettra de les laisser ensemble.

Il faudra alors veiller à l'achat d'une cage spacieuse pour mettre tout ce petit monde ou alors concevoir un parc suffisamment grand mais clos, sans ouverture possible pour les petits qui seraient capables de se faufiler n'importe où.

Quelle nourriture donner ?

Le cochon d'Inde fait partie de ces rongeurs qui mangent déjà de tout au bout de deux ou trois jours après leur naissance. On lui donnera par conséquent du f oin à volonté et on lui offrira quelques morceaux de fruits et de légumes afin de l'habituer à la verdure fraîche et de lui apprendre à manger de tout dès son plus jeune âge !

Mais cet apport n'est pas suffisant, il faudra le compléter de granulés « spécial cochons d'Inde » et surtout lui apporter un complément en lait pour remplacer celui de la maman. Il faut un lait dont la composition ressemble à celle du lait maternel. Le lait de vache est à proscrire car il est trop riche en protéines et en lactose. Le lait le plus approprié est le lait que l'on donne aux chatons. On a le choix entre du lait en poudre vendu en pharmacie ou du lait vendu en petites briques en grande surface.

On complétera le lait avec une dose quotidienne de vitamine C, à raison de 0,3 millilitres.

Quelle quantité de lait donner ?

On achètera en pharmacie ou chez le vétérinaire plusieurs seringues à insuline d'un millilitre dont on enlèvera l'aiguille. On fera tiédir le lait avant de le donner au bébé et on veillera à conserver dans le frigidaire toute brique entamée durant 48 heures ou toute préparation en poudre durant la journée. Le reste sera jeté. Il faudra aussi veiller à bien nettoyer la seringue à chaque repas pour éviter le développement de bactéries.

  • La première semaine, on donnera 1 ml toutes les deux heures sauf la nuit. Ce sera par exemple de 8 heures du matin à 23 heures le soir. Mais ensuite chacun est libre de s'organiser en fonction de ses propres horaires.
  • La seconde semaine, on passera à 1,5 ml toutes les une heure et demie sauf la nuit.
  • La troisième semaine, on lui donnera 2 ml au même rythme que les semaines précédentes.
  • Puis au bout de la cinquième semaine, on commencera à diminuer progressivement les doses pour sevrer le cochon d'Inde.

Comment donner le lait à la seringue ?

Pour donner le lait à la seringue, il suffit de prendre le cochon d'Inde dans sa main et de glisser la seringue sur le côté de la bouche, puis de donner le lait goutte à goutte en faisant attention à ce que le bébé n'avale pas de travers. Si le lait allait dans les poumons, cela pourrait lui être fatal.

En grandissant et parfois au bout de quelques jours, les petits boivent goulûment à la seringue, et avaler une seringue ne prend que quelques secondes ! Il est fréquent que les petits ne veulent pas de lait à la seringue au début, mais il faut insister. Lorsqu'ils comprendront qu'il s'agit de lait, ils en redemanderont d'eux-mêmes, même hors des horaires de tétées. Il arrive parfois que le petit tire si fort la seringue qu'il l'emmène avec lui !

S'il s'agit d'un cochon d'Inde chétif, né avec un poids très faible inférieur à 60 grammes à la naissance, on ne le sevra pas si rapidement, et on lui donnera du lait pour chaton jusqu'à ses deux mois. Les petits nourris à la seringue deviennent souvent de charmants compagnons très proches de leur maître.

Sur le même sujet