L'Amazonie, une région de l'Amérique du Sud menacée

L'Amazonie est réputée pour sa grande diversité sur la planète avec une concentration de la faune et de la flore. 17% de sa forêt a déjà disparu.
13

Selon un rapport de WWF publié en 2010, la forêt amazonienne compterait 1200 nouvelles espèces durant cette dernière décennie, avec 637 plantes, 257 poissons, 216 amphibiens, 55 reptiles, 16 oiseaux et 39 mammifères . Mais l'équilibre de sa très grande biodiversité est menacé par l'homme. Elle est pour le moment intacte à 80%, l'homme n'ayant pas encore tiré profit de cette zone vierge. Mais l'association Greenpeace se bat pour préserver cette région avant que l'homme ne la détruise intégralement. Présente depuis des millions d'années, le constat est alarmant: en une décennie, l'homme a réussi à détruire un cinquième de sa superficie. Il s'agit de sauver des milliers d'espèces dans le monde de la faune et de la flore.

L'importance de la forêt amazonienne

La forêt amazonienne joue un rôle essentiel sur la planète en régulant le cycle de l'eau et les climats. Elle représente en effet la plus grande réserve d'eau douce sur la planète, abritant à elle seule un tiers de la forêt pluviale et produisant les deux tiers en eau douce. En réduisant le territoire forestier, on réduit aussi la diversité de la faune et la flore, puisque les milieux naturels deviennent homogènes par l'intervention de l'homme. L'élevage, l'agriculture massive comme le soja, ainsi que l'exploitation forestière contribuent à son massacre. La forêt amazonienne est en outre le seul endroit dans le monde encore vierge qui n'ait pas été en contact avec une civilisation. Selon les scientifiques, la forêt contient plus de 50% de la biodiversité de la planète. Lorsque les spécialistes voient à quelle vitesse la superficie de la forêt diminue, ils s'inquiètent de l'avenir des médicaments qui sont des dérivés de plantes tropicales. Or, ce sont 50.000 espèces animales et végétales qui disparaissent chaque année.

La disparition de la forêt amazonienne en 2030

Les scientifiques prévoient la disparition de la forêt amazonienne d'ici 2030 si les catastrophes tels que les incendies continuent à se multiplier. Ces derniers sont le résultat de l'homme, en particulier des agriculteurs et des éleveurs qui défrichent en faisant brûler une parcelle de la forêt afin de les transformer en pâturage ou terre de culture. Contrairement à d'autres forêts, les arbres de la forêt amazonienne ne repoussent pas. Durant ces deux dernières décennies, ce sont 500.000 kilomètres carrés qui ont disparu. La forêt amazonienne représente à elle seule une superficie de 6,7 millions de kilomètres carrés dont 65% se trouvent au Brésil.

Les conséquences de la disparition de la forêt amazonienne

Si les hommes continuent à déboiser cette région, les rivières alimentant l'Amazone vont s'assécher, ce qui va entraîner une réduction des précipitations et moins de neige qui constitue l'apport des eaux des rivières. Un autre problème concerne le gaz carbonique. La forêt d'Amazonie en est le plus grand réservoir. Ce gaz à effet de serre est libéré lorsque l'homme brûle les arbres et il ne sera plus absorbé si les arbres disparaissent de cette région.

L'année 2011 a été décrétée par l'ONU année internationale de la forêt dans le but de mettre en avant la nécessité de protéger les forêts et de montrer leur importance dans les changements climatiques et aussi la lutte pour préserver les populations indigènes.

CONT12

Sur le même sujet