Le conservatoire faunistique régional du Nord-Pas-de-Calais

Décembre 2010, le Nord-Pas-de-Calais lance le premier conservatoire faunistique régional en France pour recenser les espèces animales et les protéger.

Le conservatoire faunistique régional va permettre d'étudier la faune sauvage et de recueillir des données naturalistes afin de mettre en place des plans de conservation des espèces et de leur habitat et de préserver la biodiversité . L'objectif est de réintroduire des espèces et de réaménager des milieux naturels. La région du Nord-Pas-de-Calais abrite en effet à elle seule un tiers de la flore française et des reptiles, ainsi que 60% des espèces d'oiseaux nicheurs et plus de la moitié des mammifères. Le CFR est né de l'initiative du Groupe ornithologique et naturaliste du Nord-Pas-de-Calais (GON) et du Conservatoire des sites naturels du Nord-Pas-de-Calais (CSN) .

Pourquoi la création du CFR ?

Cette décision de la création du CFR vient suite au constat alarmant de la disparition de nombreuses espèces de leur milieu naturel. Emmanuel Cau, le vice-président du conseil faunistique régional, explique que le CFR a la vocation d'endiguer ce déclin en mettant en place toute une série de mesures. Il explique en outre que cette disparition massive est le résultat de l'urbanisation, de la pollution des eaux, ainsi que de l'agriculture massive, des obstacles majeurs qui n'ont pu être endigués. Grâce à ce nouveau conservatoire, les espèces vont pouvoir enfin être protégées.

Les objectifs du conservatoire faunistique régional (CFR)

Suite aux nombreuses menaces qui pèsent sur la faune et l’inexistence d'une structure fédératrice de la conservation de la faune, le CFR a été mis en place dans le but de jouer un rôle similaire à celui du Conservatoire botanique national de Bailleul pour la flore et les habitats . Le CFR a pour objectif d'étudier la faune régionale et de valoriser les données naturalistes dans un but conservatoire. Il s'agit aussi de conserver les espèces et leur habitat et de sensibiliser le public en proposant des documents pédagogiques pour informer les touristes et les habitants de la région sur l'état de la faune locale. Il est aussi prévu de mettre en place une bibliothèque spécialisée sur la faune et la gestion du CFR afin que le public ait accès aux informations concernant la faune.

Les premiers plans d'action du CFR

L'un des plans d'action du CFR consiste en la conservation de la vipère péliade en réalisant un inventaire pour suivre sa population, son habitat et voir où on peut la répertorier. Une autre initiative du CRF est d'étudier les coléoptères coprophages, ces insectes qui se nourrissent des excréments de certains animaux et qui ont donc pour rôle de dilacérer, fragmenter, transporter et disperser les excréments qui vont être au final minéralisés par des micro-organismes. La disparition de ces insectes sur les écosystèmes des prairies entrainerait une prolifération de mouches dont on connaît les impacts sanitaires.

La mission du CFR est d’œuvrer à aider les collectivités qui s'occupent des espaces naturels dans le but de protéger et de restaurer la nature.

Sur le même sujet